Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Inauguration de la Plateforme de Ressources Biologiques de la Pitié-Salpêtrière(AP-HP)

C’est aujourd’hui qu’est inaugurée la Plateforme de Ressources Biologiques (PRB) à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris. Cette Plateforme rassemble dans un même lieu plusieurs biobanques : Myobank, la banque de tissus musculaires de l’Institut de Myologie- AFM, le GIE NeuroCEB, banque de tissus pour la recherche sur les maladies neurodégénératives, la Tumorothèque et la Cérébrothèque de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris. Ce regroupement vise à stimuler la recherche biomédicale en mettant à la disposition des équipes de recherche françaises et étrangères non seulement une grande diversité d’échantillons de matériel biologique humain mais aussi toutes les informations cliniques, biologiques, génétiques qui les accompagnent.

Le « matériel biologique » est un outil indispensable aux activités de recherche médicale aussi bien pour les études in vitro que l’exploration clinique in vivo. Grâce aux échantillons de tissus, les chercheurs peuvent étudier les conséquences de mutations des gènes responsables de maladies directement sur les cellules exprimant le gène muté, en déduire les mécanismes en cause dans l’installation des lésions ou encore mettre au point des lignées cellulaires pour tester des modèles thérapeutiques in vitro. Ainsi la PRB, à travers les différentes biobanques qu’elle regroupe, stocke plus de 6000 échantillons de muscles, 150 hémisphères cérébraux pour la recherche sur les maladies neurodégénératives, plus de 5000 tumeurs… A travers la collaboration avec les praticiens ou les chercheurs, la PRB est au service de la communauté scientifique française et étrangère en assurant collecte, préparation, stockage, cession ou hébergement de collections, par des techniques de pointe et une logistique complexe.

Pour voir le jour, la PRB a bénéficié du soutien financier de l’AFM, France Alzheimer, France Parkinson, l’IFRAD, la Fondation pour la recherche sur le cerveau, le Rotary International ainsi que de la contribution du Plan Pluri Formation de l’Université Paris VI, de l’Inserm, l’Inca et du CNRS. La Plateforme est hébergée au sein du groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière qui en assure la maintenance et la surveillance. Officialisée par la signature d’une convention d’utilisation le 21 avril 2008, c’est actuellement une structure tripartite associative/publique. La Plateforme de Ressources Biologiques est engagée dans une démarche qualité selon le référentiel des centres de ressources biologiques (NF S96-900) : l’audit de certification est planifié pour début 2010.

« La plateforme est, je pense, unique au monde dans un de ses aspects : elle fédère dans un même projet au moins six associations de malades, l’hôpital et l’université. Sur ces fondations, nous sommes tous convaincus que nous pouvons faire beaucoup plus encore pour la recherche. (…) Nous sommes l’avenir de la recherche sur les tumeurs, les maladies neurodégénératives, la pathologie musculaire » affirme le Professeur Charles Duyckaerts, Chef de service d’Anatomopathologie 2 à orientation neurologique et Responsable de la PRB.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.