Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Loisir, tourisme et handicap

Vol à voile accessible à tous : Un fauteuil dans les airs

Vol à voile accessible Grenoble

Un fauteuil dans les airs : Le vol à voile accessible à tous à Grenoble

Rencontre avec Fabien Levet, membre du club Grenoble Vol à voile qui propose des formations de pilotage à tous publics et du vol à voile accessible.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
Fabien Levet, pilote handicapé au club de vol à voile de Grenoble. Je suis atteint d’un handicap des membres inférieurs.

Comment est née l’activité de vol à voile en fauteuil de Grenoble ?
Depuis 5 ans, le club de vol à voile de Grenoble, club composé de pratiquant valides et ouvert à tous, avait la volonté de développer une activité handi. Cette activité de vol à voile accessible a vu le jour en 2017. Nous avons d’ores et déjà équipé une machine pour permettre aux personnes amputées ou paralysées des membres inférieurs de piloter en toute autonomie, pour les intégrer dans le fonctionnement normal du club. Un planeur avec des commandes permettant un pilotage uniquement avec les bras et les mains, donc sans l’usage des membres inférieurs, sera bientôt opérationnel.

Le vol à voile, qu’est-ce que c’est exactement ?
C’est du planeur. Ce sont des aéronefs qui sont sans moteur et qui se déplacent avec les courants ascendants, avec les masses d’air… Il ne faut pas croire que l’on ne reste que dix kilomètres autour du terrain, parce qu’on peut faire des parcours de 1300 kilomètres sans aucun problème. Par exemple, des gens de Grenoble sont partis du club, ils sont allés faire un tour sur le massif de la Sainte Victoire, ils sont allés tourner à Sion en Suisse et ils sont ensuite revenus se poser à Grenoble… ce qui fait en tout neuf heures de vol. Donc ce n’est pas forcément que de la balade locale. C’est parfois des grandes balades avec des vols de quatre heures, cinq heures, six heures pour les meilleurs.

Au départ c’est un avion remorqueur qui tire le planeur jusqu’aux pentes ou aux ascendances. Ensuite le planeur largue et il vole en toute autonomie, en exploitant les phénomènes aérologiques.

Qui peut venir participer à cette activité ?
Il n’est pas question pour nous de créer une activité handi mais bien une activité de vol à voile ouverte à toute personne, de façon à intégrer facilement les personnes en situation de handicap dans le club. Ainsi, notre club s’adresse à toutes les personnes de 14 à 77 ans qui ont envie d’apprendre à piloter un planeur en toute autonomie, ou qui ont envie de piloter un planeur en équipage sur des planeurs biplaces. Il existe en France des pilotes en situation de handicap autonomes, des instructeurs paraplégiques autonomes… La seule chose que nous demandons c’est d’avoir une mobilité des membres supérieurs pour pouvoir piloter et faire les manœuvres de sécurité courantes.
Concernant les personnes en situation de handicap, c’est principalement accessible aux amputés fémoraux, aux blessés de la moëlle épinière, aux blessés médullaires et aux personnes qui n’ont aucune mobilité inférieure des membres.

Le club dispose-t-il d’aménagements particuliers pour faciliter l’accessibilité ?
Nous avons des scooters qui permettent le déplacement en piste. Nous avons fait une aire de parking à côté du seuil de piste pour que les personnes handicapées puissent venir directement se garer au départ des planeurs. Tout l’accueil est prévu de manière à être accessible : le club est équipé de toilettes aménagées, d’une rampe d’accès… Nous n’avons aucun problème pour accueillir un public handi.

Cette activité a-t-elle pour seul but le loisir ou est-ce que cela va plus loin ?
Le but n’est pas seulement de faire des initiations ou baptêmes de l’air, ça, beaucoup de structures savent le faire. L’objectif est d’avoir une équipe de pilotes, qui soient handis ou valides, et qui puissent piloter au même titre que n’importe quel pilote valide. C’est-à-dire des monoplaces, des biplaces, et qu’ils puissent faire des visites, des voyages, voire même mener eux-mêmes des baptêmes de l’air puisqu’il y a déjà en France des instructeurs handis, donc pourquoi pas.

Est-il nécessaire d’avoir une première expérience dans les airs ?
Non. Vous pouvez venir découvrir le vol à voile, faire un vol d’initiation reste toujours possible. Et si l’activité vous plaît vous pouvez vous inscrire !

Et en matière de budget ?
C’est un budget important mais pas excessif. Je dirais qu’avec un budget de 2000 euros par an vous pouvez faire une belle saison de vol à voile et vous faire vraiment plaisir. Ce n’est pas pour faire de la concurrence mais globalement cela coûte un petit moins cher que le ski.

Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?
Nous serions très heureux d’avoir parmi nous de nouveaux pilotes ! Le club est ouvert tous les jours du 1er avril au 31 octobre. Tous les gens de la région peuvent venir nous voir ou nous appeler pour se renseigner au : 04.76.77.21.81. Pour en savoir plus sur l’activité de vol à voile accessible vous pouvez aussi nous contacter par mail à l’adresse : unfauteuildanslesairs@gmail.com

Plus d’infos sur : http://grenoble.volavoile.org/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site