Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Vers un mouvement étudiant Handi-valides ?

La campagne nationale Handivalides a tenue sa journée de clôture à l’ESSEC, jeudi 7 mai. Fabien Gaulué, délégué général de l’association étudiante Starting-Block, coordinatrice depuis 2002 de ces manifestations de mobilisation autour du handicap dans le supérieur, dresse à chaud un premier bilan.

« Un premier constat s’impose, en passant de 17 à 33 journées Handivalides entre 2008 et 2009 les établissements supérieurs témoignent d’un engagement renforcé, au côté notamment des entreprises et de l’Etat, en faveur des étudiants en situation de handicap. Fait significatif, côté grandes écoles où les effectifs d’élèves handicapés sont encore cruellement faibles, 14 établissements ont rejoint leurs 5 prédécesseurs dans la dynamique Handivalides.

Autre fait marquant, par rapport aux éditions précédentes, la montée en précisions des questions concrètes que les référents handicap ou les chefs d’établissement ont souhaité mettre à l’ordre du jour de tables rondes plus studieuses que jamais. Garantir l’égalité des chances jusqu’au supérieur, renforcer l’accessibilité du bâti et des études, conforter les partenariats de stages et d’apprentissage avec les entreprises, favoriser la participation à la vie étudiante… le cru 2009 des débats de la campagne offre sans aucun doute le panorama le plus exhaustif de défis qu’il s’agit encore, pour une bonne part, de remporter.

L’enjeu d’un mouvement associatif étudiant spécialisé autour du handicap

Mais fondamentalement, au-delà de ces avancées, la question posée par Starting-Block reste la même : « La recherche d’une intégration réussie des étudiants en situation de handicap a-t-elle un sens si elle n’implique pas en premier lieu la communauté étudiante ?

Bien entendu, le fait que les ateliers du forum et les mises en situations, généralement animées par des jeunes handicapés (dont les responsables bénévoles de notre association), aient connu une fréquentation supplémentaire est un sujet de satisfaction. Mais outre cette opportunité offerte à un plus grand nombre d’étudiants et personnels (pratiquement 3000) de se forger ponctuellement une première culture du handicap, c’est la progression significative du nombre d’associations étudiantes spécialisées, existantes(plus d’un tiers des 27 associations partenaires !) et en devenir, que Starting-Block entend saluer. Car qu’il s’agisse de garantir l’accessibilité de tous les temps de la vie étudiante, de soutenir dans ses démarches un étudiant handicapé, d’apporter un vécu étudiant dans les réflexions autour de l’optimisation de l’accueil et du dépassement de certaines situations de handicap, il est nécessaire de poser les bases d’une implication étudiante suivie et organisée.

Au-delà de leur collaboration à l’organisation ponctuelle d’un événement de sensibilisation et de concertation, désormais tout l’enjeu consiste donc à accompagner la maturation d’un mouvement associatif étudiant mobilisé de façon pérenne en faveur de l’amélioration des conditions de formation et de professionnalisation des jeunes en situation de handicap. Face à la précarité et la faible capitalisation d’expérience de ces associations, essentiellement liée au fort turn over de leurs responsables, il s’agit donc pour Starting-Block de multiplier les outils et les temps de mutualisation et de formation permettant à de jeunes porteurs de projets d’acquérir une pleine maîtrise de la cause pour laquelle ils se sont engagés avec enthousiasme.

De nouveaux défis pour 2010 :

En résumé, si une progression sensible de la dynamique Handivalides est à mettre au crédit de cette édition 2009, 2010 annonce déjà de nouvelles étapes à franchir, au nombre desquels :

• Animer un comité de pilotage associatif étudiant permanent en charge de la campagne d’opinion « Egalisons nos Chances » et de la campagne Handivalides 2010.

• Soutenir la maturation d’un réseau d’échange d’expérience d’étudiants et diplômés en situation de handicap

• Autonomiser certaines associations partenaires (un quart en 2010, la moitié en 2011) dans l’organisation bisannuelle d’une journée Handivalides sur leur établissement.

“La meilleure façon de nous montrer à la hauteur des 33 parrains, étudiants ou diplômés en situation de handicap, qui nous ont témoigné leur confiance, sera de remporter ces nouveaux défis ! » conclut Fabien Gaulué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.