Handicap , accédez à une information complète et actualisée en temps réel sur Handirect Magazine

AccueilLoisir, tourisme et handicapVacances adaptées au handicap : Gros plan sur l'association UFCV

Vacances adaptées au handicap : Gros plan sur l’association UFCV

Ecouter article


UFCV : Des vacances adaptées au handicap, y compris pour les plus jeunes

Rencontre avec Pierre Ruez, responsable régional du pôle vacances adaptées de l’Ufcv Rhône-Alpes depuis 2013. Nous l’avons questionné sur les activités proposées aux personnes en situation de handicap.

L’Ufcv est une association nationale qui propose des vacances adaptées aux personnes en situation de handicap, et notamment aux personnes avec une déficience mentale ou polyhandicapées. Elle offre de nombreuses possibilités de loisirs mais aussi des formations de type BAFA et BAFD pour encadrer des publics mineurs qui peuvent être en situation de handicap. Pour étoffer ses effectifs et offrir les meilleures conditions d’accueil, l’association reçoit aussi régulièrement des jeunes en service civique sur des missions très variées en lien avec les enfants en situation de handicap.

Comment s’organisent les séjours et comment sont-ils adaptés à la lourdeur du handicap ?

Nous proposons plusieurs niveaux de séjours dont un pour des enfants à faible autonomie avec un taux d’encadrement de un pour deux. Ensuite, nous allons jusqu’aux séjours classés en catégorie très bonne autonomie pour des personnes souffrants de faibles troubles du comportement et des déficiences légères. En parallèle de notre catalogue, nous offrons aussi en Rhône-Alpes la possibilité de monter des projets sur mesure.
En 2019, nous avons d’ailleurs construit de toute pièce un projet pour 15 jeunes d’un IME de l’Ain. Ce type de projet se fait bien sûr en co-construction avec l’équipe pédagogique de l’IME et les jeunes eux-mêmes. Nous sommes aussi en mesure de construire un projet de vacances pour des enfants polyhandicapés si une structure nous sollicite.

Que leur proposez-vous en termes d’activités ?

Nous proposons des séjours et des activités en fonction des envies, de l’autonomie et des capacités cognitives de nos vacanciers. Les problèmes apparaissent pour les enfants en grande dépendance, car il faut trouver des structures d’accueil adaptées, ce qui n’est pas simple. Dans ce cas nous résidons dans les structures médicosociales qui ferment l’été ou au sein d’établissements tels que ceux de l’association de loisirs Anaé, équipés du matériel adapté. En 2020, nous avons réussi à maintenir, malgré le contexte sanitaire, des séjours pour adultes en situation de handicap avec un protocole strict. Notre objectif, c’est d’identifier et répertorier suffisamment de personnel « Ufcv » afin d’avoir les moyens d’organiser des vacances adaptées partout en France et enrichir notre catalogue. Nous allons aussi organiser des week-ends destinés à offrir du répit aux parents, ce qui aujourd’hui s’avère indispensable et prioritaire.
A ce propos, cette année, l’Ufcv a noué un partenariat important avec les villages vacances VVF avec la création du dispositif « Evasion Handicap Famille » qui permet d’accueillir durant une semaine des familles avec un enfant en situation de handicap. Durant cette semaine, des animateurs seront disponibles pour proposer des activités adaptées au jeune en situation de handicap (voir plus bas).

D’où proviennent les demandes de vacances adaptées que vous recevez ?

La majorité des demandes proviennent des institutions qui elles-mêmes appellent souvent sous la pression de parents qui sont dans l’impossibilité de garder leur enfant durant la fermeture estivale de l’institution. Nous n’avons que très peu de demandes directes.

Comment les familles financent-elles les séjours ?

Pour les séjours qui concernent les mineurs en situation de handicap, il y a énormément de multi-financement. L’établissement participe un peu, les familles aussi en fonction de leurs possibilités, et ensuite nous trouvons des compléments auprès de la CAF, la MDPH, la MSA, les comités d’entreprises, le Secours Populaire, le Secours Catholique… Mais ce n’est pas si simple car tout le monde attend qu’un premier financeur se décide pour lui emboiter le pas. De notre côté, à l’Ufcv, nous disposons d’un accord-cadre avec l’ANCV (Association Nationale des Chèques Vacances). Ce partenariat offre la possibilité aux familles de demander une aide supplémentaire qui peut aller jusqu’à 400 euros.

Évasion Handicap Famille : les vacances des aidants et de leurs proches

L’Ufcv et *VVF, viennent de créer « Évasion Handicap Famille »
« Évasion Handicap Famille » est un dispositif inédit, permettant aux personnes en situation de handicap mental, de polyhandicap ou atteintes d’autisme de partir en vacances avec leurs proches au sein de villages vacances. Elles bénéficieront d’activités en petits groupes, adaptées à leurs envies et à leurs besoins, accompagnées par des professionnels de l’animation de l’Ufcv. Leurs proches aidants pourront ainsi profiter de temps de répit et des animations proposées au sein des villages VVF. Cette nouvelle offre va répondre aux enjeux du droit au répit des aidants, à l’émancipation des personnes handicapées et au changement de regard sur la différence.

« Les familles seront accueillies dès le printemps et tout l’été 2021 sur une sélection de 20 destinations. Mer, campagne et montagne : elles n’auront plus qu’à choisir ! »

Grâce au soutien de la Fondation Orange et de l’ANCV, l’Ufcv  et  VVF  ouvrent l’accès aux vacances pour le plus  grand  nombre, et en particulier aux  familles dont les contraintes financières ou techniques ne leur permettent plus d’envisager ces moments d’évasion pourtant essentiels.
Pour tout renseignement 01 44 72 45 10.

*Village Vacances Familles

Plus d’infos sur les vacances adaptées au handicap proposées par l’UFCV : https://vacances-adaptees.ufcv.fr/

En photo : Pierre Ruez, responsable régional du pôle vacances adaptées de l’Ufcv Rhône-Alpes – Vacances adaptées au handicap.

X