Handicap , accédez à une information complète et actualisée en temps réel sur Handirect Magazine

AccueilEmploi handicap et formation handicapUniversité inclusive : Tenue du premier comité national de suivi

Université inclusive : Tenue du premier comité national de suivi

Ecouter article


Avec l’objectif de rendre la société plus accessible pour les personnes en situation de handicap, le gouvernement a organisé le premier comité national de suivi de l’Université inclusive le 12 mai dernier.

La France compte aujourd’hui plus de 40 000 étudiants handicapés suivant une formation dans l’enseignement supérieur à l’université, en école ou en lycée. Afin de leur faciliter l’accès à l’enseignement, le gouvernement a décidé d’augmenter de 30% les capacités d’accueil de ces jeunes depuis 2017. Pour appuyer davantage son engagement en faveur des étudiants en situation de handicap, les ministères concernés, les conférences d’établissements d’enseignement supérieur et des associations qui viennent en aide à ces jeunes, ont participé au premier comité national de suivi de l’Université inclusive, le 12 mai 2021.

De nouvelles mesures dans les établissements du supérieur

À la suite du comité national de suivi, deux groupes de travail ont été créés. Le premier est dédié à la liaison entre enseignement scolaire et enseignement supérieur, et le second est voué à l’accessibilité globale. Le but de ces groupes est d’apporter des solutions pour rendre la vie étudiantes, les formations, le numérique plus accessibles. Il est aussi question de trouver des mesures de compensations telles que des aides techniques, humaines et des aménagements pour les examens.

En plus des mesures prises par les établissements eux-mêmes pour rendre l’Université plus inclusive, le gouvernement a décidé d’augmenter le nombre de contrats de doctorats réservés aux étudiants handicapés attribués aux établissements sur les fonds du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Le nombre de contrats est désormais porté à 30 contre 25 auparavant. Le gouvernement s’engage également à doubler le contingent de mois de prolongation des contrats destinés aux établissements, passant ainsi de 90 à 180 mois.

Créer du lien entre les structures pour venir en aide aux étudiants

Aujourd’hui, la plupart des universités disposent d’un schéma directeur du handicap, une requête du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Pour mieux intégrer les étudiants en situation de handicap et répondre à leurs besoins, les collaborations entre les professionnels des missions handicap des grandes écoles et universités avec celles des professionnels du secteur médico-social se sont renforcées.

Depuis peu de temps, l’Association des Professionnels d’Accompagnement du Handicap dans l’Enseignement Supérieur (APACHES) a créé un guide Handicap et études supérieures, ainsi que des vidéos. Le but de ces outils est d’encourager les jeunes handicapés à se faire connaître des référents handicap de leur établissement, afin d’obtenir l’accompagnement dont ils ont besoin.

« L’accueil et l’accompagnement des étudiants en situation de handicap doivent continuer de progresser dans tous nos établissements d’enseignement supérieur, universités comme grandes écoles et dans tous les secteurs de formation, explique Sophie Cluzel. C’est une condition pour la pleine participation des personnes à la vie sociale et à leur émancipation. »

Camille Romand

Derniers articles

X