Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Sports, loisirs et handicap

Une initiative originale pour le handisport

C’est une initiative du club des Fenris de Dijon. Les licenciés bourguignons pourraient donner un euro pour aider les sportifs ayant un handicap à s’équiper en matériel.

L’idée, qui bénéficierait aux sportifs handicapés, séduit dans le monde du sport régional. Cette initiative, qui revient à un membre des Fenris, club de football américain dijonnais (1) consisterait à donner un euro en plus du coût de la licence pour aider le handisport bourguignon. Sachant que la Bourgogne compte près de 365 000 licenciés sportifs pour plus de 500 clubs et plus de 70 disciplines représentées, le calcul de la somme collectée, si chaque licencié participait, est rapide à faire.

L’objectif est de rassembler suffisamment d’argent pour que les 1 000 sportifs handicapés licenciés en Bourgogne (2) puissent être aidés dans l’équipement en matériel sachant qu’il faut compter entre 2 500 et 8 000 € pour un fauteuil roulant. Bruno Harduin-Auberville, président du comité régional handisport de Bourgogne, estime les besoins au niveau régional à plusieurs milliers d’euros. Selon lui, « si les 3/4 des licenciés de la région donnaient un euro une fois tous les quatre ans, cela suffirait pour couvrir les besoins matériels des handicapés. Ce matériel servirait aussi aux jeunes scolaires handicapés, qui sont entre 200 et 250 dans la région ».

Pas simple

Afin de montrer l’exemple, la cinquantaine de membres des Fenris a déjà chacun donné un euro pour le handisport régional. « Un euro, c’est un peu moins que le prix d’un café, déclare Pierre-Luc Holtzmann, président du club Fenris, à nos confrères du Bien Public. Pour ce bel acte de solidarité, nous n’avons pas hésité à nous engager. » Néanmoins, selon Jean-Pierre Papet, président du Comité régional olympique et sportif (CROS) de Bourgogne, explique dans les colonnes du même journal que « la réalisation d’un tel projet n’est pas simple. Il faut traiter ce sujet au niveau régional et définir qui ferait la collecte. Je suis favorable à une contribution volontaire. Nous pouvons communiquer sur cette idée en expliquant bien pour qui et pour quoi les gens donneraient. Nous pouvons aussi servir de relais dans l’ensemble des disciplines. » (Source Le Bien Public)

(1) ASFenris : 71, rue de Bel-Air-21000 Dijon. www.asfenris.fr. Tél. : 03.80.45.03.74.
(2) Environ 300 en Côte-d’Or, 100 en Saône-et-Loire, 400 dans l’Yonne et 200 de Nièvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site