Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Sports, loisirs et handicap

Une forteresse toujours plus accessible

Lieu emblématique du patrimoine alsacien, le château du Haut-Koenigsbourg, restauré au début du 20e siècle, offre une vision remarquable de ce que pouvait être une forteresse de montagne à la fin du 15e siècle. Avec plus de 530 000 visiteurs en 2009, le monument consacre une attention particulière à l’accueil de tous ses publics.

 

Attentif à l’accessibilité physique et culturelle du château, l’équipe du monument développe une politique d’adaptation de son offre aux différents handicaps. Pour ce faire, il met l’accent sur le confort de visite et sur la formation de son personnel. Le château du Haut-Koenigsbourg propose, depuis près de 15 ans, des visites et des ateliers spécifiques aux groupes de personnes handicapées : des visites extérieures pour les personnes en fauteuil, des visites multisensorielles pour les personnes déficientes visuelles, des visites en langue des signes française ou avec boucle magnétique pour les personnes déficientes auditives, des visites adaptées pour les personnes déficientes intellectuelles ou encore des ateliers.

Soucieux de toujours améliorer cette accessibilité, le conseil général du Bas-Rhin a élargi, l’année dernière, cette offre adaptée et permet la réalisation de nouveaux modes d’interprétation du monument. Ainsi 80 000 euros ont été investi dans la réalisation de nouveaux outils et de nouvelles visites : une maquette tactile en volume, des livrets de visite en braille, des visio-guides et une visite en audio-description. Cet engagement s’est illustré fin 2009 avec l’aménagement d’un espace d’interprétation audiovisuel. Adressé aux personnes à mobilité réduite, ne pouvant accéder au circuit de visite traditionnel, ce dispositif rend possible la découverte du monument, de son histoire et de ses collections, à travers un film inédit de 20 minutes. Pensé pour répondre aux besoins du plus grand nombre, ce nouvel équipement est modulable dans son contenu selon le handicap, l’âge ou le niveau de compréhension de chaque visiteur.

En 2010, la manifestation « Un château pour tous », reconduite pour la 6ème fois, marquera la rentrée, les 11 et 12 septembre prochains. Au travers de cette offre multiple, le château du Haut-Koenigsbourg prolonge son rôle patrimonial, porteur de sens. Il confirme qu’il est bien plus qu’un monument !

 

Un espace d’interprétation pour les personnes à mobilité réduite

 

Dressé à près de 800 m d’altitude, le château du Haut-Koenigsbourg est une forteresse défensive jalonnée de nombreux obstacles, multipliés autrefois pour repousser les assaillants. Aujourd’hui, cette architecture rend difficile la découverte du monument pour les personnes en situation de handicap : le circuit de visite traditionnel compte près de 300 marches, de hauteur et d’orientation différentes.

Pour améliorer son accessibilité, le monument s’est donc doté d’un espace d’interprétation audiovisuel quasi unique en France. Aménagé dans la cour basse, au rez-de-chaussée du moulin, il est une véritable alternative à la visite traditionnelle. À travers un film inédit, toute personne en fauteuil, à grande fatigabilité (personnes âgées…) ou momentanément diminuée (femmes enceintes, personnes plâtrées…) peut désormais appréhender la forteresse et son histoire, quel que soit son handicap, son niveau de compréhension et son âge.

 

Aux termes de deux années d’études et de réalisation du film, puis de huit mois de travaux d’aménagement, cet espace propose une découverte originale du château et de son passé mouvementé.

Projeté en continu, pendant les horaires d’ouverture de la billetterie, un film de 20 minutes dévoile chaque détail significatif de la forteresse. De la salle des fêtes à la salle d’armes, du bastion d’artillerie aux logis… tout y est ! À travers des images remarquables, il relate près de 900 ans d’histoire.

 

Plusieurs modes de découverte simultanés

L’espace d’interprétation audiovisuel a été pensé et adapté tant dans son accessibilité physique que dans son contenu. Le commentaire audio, diffusé par casques individuels, est modulable en fonction de la langue (français, allemand, anglais), de l’âge ou du niveau de compréhension du visiteur (commentaire enfant et adulte). Le commentaire est doublé d’un sous-titrage trilingue et d’une incrustation en langue des signes française. 18 personnes, dont sept en fauteuil, peuvent assister simultanément à chaque projection. Un plan incliné, de 9 m de long, facilite l’accès à la salle. Un badge, remis à la billetterie, garantit l’accès en autonomie du visiteur. Ainsi, la porte d’entrée du moulin s’ouvre automatiquement, après détection du badge.

Dans la cour basse, une borne trilingue indique en temps réel les places disponibles et l’horaire de la prochaine séance. Le casque audio et le badge d’accès sont remis gratuitement, sur demande, à la billetterie.

 

Un nouvel outil pédagogique

Le film est projeté tous les jours, sauf les mardis de septembre à avril. Cette journée est réservée à des ateliers du patrimoine pour les groupes comprenant des jeunes à mobilité réduite. Le nouvel espace est alors aménagé en une salle pédagogique.

Ateliers du patrimoine uniquement sur réservation au 03 88 82 50 60.

 

Des acteurs multiples dans une démarche commune

L’idée de créer un espace dédié aux personnes à mobilité réduite a vu le jour dès 1997.

Toutefois, ce n’est que 10 ans après, lors du transfert de monument au conseil général du Bas-Rhin, que le projet a pu se concrétiser. Dans le cadre de sa politique d’amélioration de l’accès à la vie sociale et culturelle des personnes handicapées, ce dernier a engagé 350 000 euros dans la réalisation de cet espace d’interprétation audiovisuel. L’État a soutenu le projet à hauteur de 90 000 euros.

Pour mener à bien cette initiative, des associations représentatives des différents handicaps ont été impliquées dans la réflexion et ont participé à la réalisation du cahier des charges. Par ailleurs, tous les acteurs du projet – les personnels du conseil général du Bas-Rhin (maître d’ouvrage), l’architecte en chef des monuments historiques (maître d’œuvre, cabinet Bottineau), les entreprises et les artisans – ont été sensibilisés aux particularités de ces publics et avisés des contraintes du lieu.

Partant de l’existant, le cabinet Bottineau s’est efforcé de ne pas dénaturer la cour basse et l’architecture du château en intégrant intelligemment les changements nécessaires à l’aménagement de ce nouvel outil. Il est intervenu dans la restauration du plancher d’origine, datant de 1904, dans lequel ont été incrustées des LEDs pour identifier les emplacements réservés aux personnes en fauteuil. Nettoyage, brossage et rejointement des parements intérieurs et extérieurs, traitement coupe-feu des plafonds, création d’un sas et d’une mezzanine au-dessus de la régie, ont rythmé le chantier de février à septembre 2009. Des matériaux contemporains et des équipements « high tech » ont été intégrés dans ces 45 m2.

Pratique

Plus d’informations sur www. haut-koenigsbourg.fr

 

« Un château pour tous »

Visites adaptées – Samedi 10 septembre

Une offre « sur-mesure » à l’honneur ! Le château du Haut-Koenigsbourg présente, le temps d’une journée, ses visites et outils adaptés aux personnes handicapées.

Avec le plus grand soin, il propose, selon l’âge et le handicap de chacun, des visites commentées en Langue des Signes Française (LSF), une découverte multisensorielle, une visite sécurisée avec portage ou encore une exploration avec un discours adapté pour les personnes déficientes intellectuelles.

Une belle initiative qui bénéficie chaque année de l’engagement de bénévoles soucieux de s’associer au château pour offrir un moment privilégié à ces publics à partager en famille ou entre amis. Certaines visites également en allemand – Sur réservation, du lundi au vendredi

Entrée gratuite pour les personnes handicapées et un accompagnateur

 

Des ateliers pour les déficients intellectuels

Les visiteurs déficients intellectuels ont l’occasion d’approfondir un thème lié à l’histoire du château à travers des ateliers du patrimoine adapté (1,50 euros par personne + 35 euros par atelier. Réservation obligatoire). Cette activité se déroule en alternant séquences dans le monument et travail en salle pédagogique où des manipulations de maquettes et d’objets archéologiques ainsi que divers travaux pratiques sont possibles. Plusieurs thèmes sont proposés tels que « Construire et défendre un château fort au Moyen Âge », « Se nourrir au Moyen Âge » ou encore « Jardin médiéval ». Ces ateliers sont accessibles aux jeunes et aux adultes. Des visites commentées, visites ludiques et visites découvertes sont également proposées aux groupes de personnes déficientes visuelles. 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site