Handicap , accédez à une information complète et actualisée en temps réel sur Handirect Magazine

AccueilEmploi handicap et formation handicapL’Agefiph et Cheops renforcent leur collaboration et leurs synergies

L’Agefiph et Cheops renforcent leur collaboration et leurs synergies

Ecouter article

A  l’occasion de la présentation des résultats 2021 du réseau des Cap emploi, Agefiph et Cheops signent une convention bilatérale pour une durée de 3 ans, dans un souci d’amélioration et d’optimisation de leurs offres de services.

La relation entre L’Agefiph et Cheops (fédération des Cap emploi) est aussi âgée que le loi de 1987, si ce n’est qu’à une époque, les Cap emploi étaient des associations indépendantes hors réseau. L’Agefiph est depuis 19871 le principal bras de financement des Cap Emploi. Une relation pas toujours bien vécue, qui a mené les Cap emploi à se fédérer sous la bannière Cheops. L’Agefiph et Cheops n’en restent pas moins les principaux acteurs de l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap et de leur maintien en l’emploi. 

Christophe Roth, Président de l’Agefiph, se félicite de cette signature :
« Cette convention est le prolongement naturel de la coopération entre les Cap emploi, Cheops et l’Agefiph. Nous travaillons collectivement pour l’accès et le maintien en l’emploi des personnes en situation de handicap. Ce nouveau cadre de collaboration entre Cheops et l’Agefiph pose des enjeux et des objectifs clairs pour nous permettre d’œuvrer ensemble, sur le terrain, auprès des personnes, des entreprises et des pouvoirs publics. Il nous engage aussi à mutualiser nos ressources et renforcer l’articulation de nos offres de service pour agir davantage en synergie, ouvrir l’emploi aux personnes en situation de handicap et faire évoluer durablement le taux d’emploi ».

Jean-Pierre Benazet, Président de Cheops, confirme la plus-value apportée par la signature de la convention :
« Dans le cadre du concept d’inclusion, il est indispensable que chaque territoire puisse bénéficier de tous les dispositifs et d’une action coordonnée des différents acteurs au bénéfice des personnes en situation de handicap et des entreprises. La signature nationale de cette convention, entre deux acteurs majeurs et complémentaires du champ de l’insertion professionnelle, du maintien dans l’emploi et de la prévention de la désinsertion professionnelle, contribue à clarifier un cadre permettant l’amélioration de l’emploi des personnes en situation de handicap. Ainsi, est accentuée la complémentarité entre les OPS et l’Agefiph dans le cadre du rôle et des missions de chacun. Cette signature prouve la maturité de ces acteurs dans l’indispensable mobilisation pour réduire l’écart entre l’insertion des personnes valides et de celles en situation de handicap. »

Quels sont les enjeux de la convention Agefiph et Cheops 2022-2024

Un plan d’action en 4 axes est associé à cette convention :

  1. Déployer une offre de services simplifiée et réactive
    Veiller à l’adaptation des offres de services aux besoins des personnes et des employeurs privés et améliorer son accès et sa mobilisation au bénéfice du parcours des personnes en situation de handicap.
    Concrètement :
    – Mettre en œuvre des travaux collaboratifs pour adapter l’offre en s’appuyant sur l’avis des bénéficiaires (retours d’expériences)
    – Simplifier l’accès et la mobilisation des aides et prestations au travers de leur digitalisation (web)
    – Co-construire et promouvoir des outils de mesure de la satisfaction des personnes en situation de handicap et des employeurs (traçabilité).
  1. Améliorer l’accompagnement des employeurs privés
    Mieux articuler les services et l’intervention auprès des entreprises conformément au protocole national de la convention quinqua partite.
    Concrètement :
    – Décliner de façon opérationnelle ce protocole (passer à l’action) ;
    – Apporter une réponse claire et intégrée aux employeurs, en particulier aux TPE-PME (sensibilisation et approche pédagogique).
  2. Améliorer la connaissance réciproque des réseaux, leurs enjeux et créer de la synergie partout ou c’est possible
  3. Participer de façon réciproque aux chantiers nationaux des deux organisations
    Apporter une expertise réciproque et co-produire autour de trois chantiers prioritaires (concertation et échanges de bonnes pratiques) :
    – Le maintien en emploi et la prévention de la désinsertion professionnelle ;
    – L’évolution des systèmes d’information ;
    – L’appui à la professionnalisation des réseaux.

A lire aussi :
Emploi et handicap en 2022 et vision de l’Agefiph pour 2024
Accessibilité numérique du web, la grande désillusion des associations

Photo : A gauche Christophe Roth, Président de l’Agefiph, à droite Jean-Pierre Benazet, Président de Cheops,

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

X