Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

« Un travailleur handicapé est un travailleur comme les autres »

Pour la 15e année consécutive, Adia participera en tant que partenaire à la Semaine pour l’emploi des personnes handicapées (du 14 au 20 novembre 2011) et sera bien sûr présent sur de nombreux évènements. Solenn Lu, chargée de la Mission Handicap d’Adia, filiale du groupe Adecco, nous explique son rôle et son action.

 

Pouvez-vous nous décrire votre fonction de chargée de Mission Handicap chez Adia ?
Ma mission consiste à participer à l’élaboration, la mise en place, et le suivi de la politique d’emploi des personnes handicapées au sein d’Adia. Je suis chargée d’aider les agences à accompagner les entreprises dans leur obligation d’emploi ainsi que de développer le réseau de partenaires extérieur. Je m’occupe également de sensibiliser le réseau Adia à notre politique d’emploi des travailleurs handicapés, du maintien dans l’emploi des personnes handicapées, d’organiser et animer les différentes manifestations locales et nationales. Pour mener à bien mes différentes fonctions je suis accompagnée
par une assistante recrutement au pôle handicap, par 14 Relais Régionaux, plus de 500 Conseillers en Recrutement formés au recrutement et sensibilisés
à la question du handicap ainsi que des forces commerciales ambassadeurs des Personnes Handicapées chez nos clients.

Les personnes en situation de handicap à la recherche d’un emploi bénéficient-elles d’un accompagnement particulier ?
Non il n’y a pas d‘accompagnement particulier, un travailleur handicapé est un travailleur comme les autres. Comme pour tout candidat, tout est une question d’adéquation entre les exigences des postes que nous avons à pourvoir et les compétences des candidats. Cependant, identifier leurs restrictions sera essentiel avant toute proposition d’emploi si nous voulons que ce candidat puisse tenir son poste de travail dans les meilleures
conditions possibles. Au cours de l’entretien de recrutement, nous ne parlons pas de handicap mais nous sommes très à l’écoute des difficultés que le candidat a pu rencontrer dans ses précédentes expériences ou des aménagements dont il a pu bénéficier. Notre méthode de recrutement ORA
(Offre de Recrutement Adia) est une méthode de recrutement basée sur une approche par les compétences en cinq dimensions : savoir, savoir-faire, savoirêtre professionnel, aptitude et motivation.
Nos recruteurs sont parfaitement formés à la démarche, aux outils, aux connaissances métiers et à l’éthique professionnelle. Tous ont également été formés à l’accueil et aux recrutements de candidats en situation de handicap.

Combien de personnes en situation de handicap avez-vous placées cette année ? Y a-t-il des secteurs d’activités prédominants ?
À fin août 2011 nous avons délégué en intérim près de 1300 TH (travailleurs handicapés), 60 % d’entre eux sont des ouvriers qualifiés de type industriel, non qualifiés de type industriel et ouvriers agroalimentaires, ce qui correspond totalement au top métier du secteur de l’intérim.

Comment intervenez-vous auprès des entreprises ?
La Cellule Handicap d’Adia rencontre une centaine d’entreprises chaque année, soit en rendez-vous avec nos agences, soit lors d’animation de Petits Déjeuners clients. Nos pilotes Grands Comptes (environ 400 GC) et nos agences (environ 300) présentent systématiquement notre engagement et sont même de plus en plus souvent sollicités sur les possibilités d’accompagnement en faveur de l’emploi des TH Nous adressons plusieurs mailings par an. Nous continuons à développer des outils nous permettant de communiquer : Affiches ADIA, newsletters, animation en Home page sur notre
site lors de la Semaine pour l’emploi des personnes handicapées, Plaquettes spécifiques Clients, participation forums, salons, colloques…. Nous leur proposons également des actions de sourcing spécifiques afin de favoriser la rencontre de nos candidats et de leurs recruteurs. Enfin, nous pré-qualifions toutes les inscriptions de nos candidats en situation de handicap sur notre site adia.fr afin de pouvoir proposer activement ces candidatures
à nos clients.

Quels types d’actions de sensibilisation mettez-vous en place ?
Nous mettons en place des réunions « Club recruteurs », sur l’ensemble du territoire mais avec des organisations diverses. Cette année nous avons crée un training « diversité » avec pour objectif un rappel des points juridiques diversité (les travailleurs handicapés, les jeunes, l’emploi des séniors, la mixité).
Nous instaurons également des campagnes de sensibilisation téléphoniques d’environ 1h30, afin d’apporter aux participants un premier niveau de sensibilisation au handicap. Cette formation est à destination de tous les recruteurs et commerciaux de l’entreprise ainsi que les nouveaux arrivants.

Les candidats se voient-ils encore refuser certaines missions d’intérim à cause de leur handicap ?
Pour répondre aux demandes des entreprises clientes, les recruteurs ADIA recrutent les salariés valides ou en situation de handicap sur leurs compétences
et leur motivation. Si un poste devait être refusé à ces derniers, ce serait uniquement en raison d’une incompatibilité entre les restrictions du salarié en situation de handicap et les contraintes du poste.
Pour les entreprises clientes, si refus il y a, cela peut se produire à la fin d’une période d’essai, mais ni plus ni moins que pour un salarié valide.

Comment cela se passe-t-il lorsqu’un aménagement de poste est nécessaire pour que le candidat puisse réaliser sa mission ?
Près de 90 % de salariés en situation de handicap n’ont besoin d’aucun aménagement de poste. À l’écoute de tout salarié ayant besoin d’un aménagement, nous suivons les préconisations du médecin du travail, et nous faisons appel si besoin aux structures associatives, à Cap Emploi, à un ergonome… toute structure pouvant nous aider à apporter la meilleure réponse en terme d’aménagement pour le salarié.
Tous les aménagements organisationnels (horaires adaptés, pauses plus fréquentes) font l’objet d’une réunion avec le hiérarchique et le salarié handicapé pour permettre au salarié de réussir son intégration et de travailler dans le confort.
Nous avons également dû faire des aménagements organisationnels pour des personnes très malvoyantes, en supplément des aménagements techniques. Une réponse personnalisée est apportée à chaque salarié en situation de handicap ayant besoin d’un aménagement de poste avec le concours de professionnels du handicap.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.