Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Un duo allemand remporte la 3e édition du Schindler Award

La troisième édition du Schindler Award, s’adressant à toutes les écoles d’architecture européennes, vient de récompenser le projet de deux étudiants allemands de l’université des Sciences Appliquées de Coblence. Nils Krieger et Thorsten Stketer remportent le premier prix pour leur projet «TRIANGLE», répondant à la problématique 2008 : la réhabilitation d’un quartier abandonné de Vienne (Autriche). La France, quant à elle, arrive en 4ème position après le stress et le suspens que procure une telle aventure : près de 369 projets en lice, 125 en fi nale, 1000 étudiants venus de 17 pays européens et les 10 projets nominés. C’est l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Bretagne qui est la première école française avec le trio féminin Anne-Emmanuelle Métivier, Anne-Laure Touchais et Virginie Février (projet « Border Line»).

 

En parallèle, le prix destiné aux écoles a été attribué à la faculté de Coblence (ce prix récompensant les établissements qui ont décidé d’intégrer le thème de l’accessibilité dans leur cursus). L’architecte Françoise Hélène Jourda, présidente du Jury International composé d’architectes, d’urbanistes et de spécialistes des problèmes de handicap, s’est déclarée impressionnée par le nombre élevé de candidatures, preuve de l’intérêt croissant porté aux questions d’accessibilité et de design universel . « Il est très important de créer des compétitions qui permettent aux jeunes architectes de réfl échir à leurs projets futurs en les encourageant à prendre soin des gens, de tous les gens »… a-t-elle rajouté.

 

*Access for All : accessibilité pour tous

 

Une participation croissante en droite ligne avec les préoccupations fondamentales de Schindler

369 projets en lice, 125 en finale, près de 1000 étudiants venus de 17 pays européens. Ces chiffres en très forte croissance confi rment bien l’intérêt porté au sujet de fond défendu par Schindler : l’accessibilité pour tous dans la vie quotidienne de chacun. Le N°1 des escaliers mécaniques et des trottoirs roulants est en effet particulièrement concerné par les problèmes liés aux diffi cultés des personnes à mobilité réduite. Et cet engagement s’inscrit totalement dans les priorités que le Groupe s’est assigné en terme de service.

Un sujet au coeur de l’actualité

En déterminant comme sujet la réhabilitation d’un quartier abandonné de Vienne (Autriche) les créateurs du concours se sont placés sur un terrain d’exercice très large. “Ce thème permet aux étudiants de se confronter aux problèmes traditionnels d’une ville : la densité du trafi c, des quartiers à l’abandon non reconvertis en espaces verts ou à d’autres fins sociales, l’intégration du réseau de transport public et une partie du fl euve dans la zone concernée par le projet.”, précise Françoise Hélène Jourda.

Le Schindler Award demande aux étudiants d’aller au delà de la forme, de la lumière et des matériaux et d’avoir en ligne de conduite les habitants qui devront y vivre. Ce concours a rencontré un réel succès en faisant émerger la problématique de l’accessibilité auprès des jeunes architectes et des institutions d’architectes en Europe. Cette thématique est d’ailleurs reprise par les écoles d’architecture qui inscrivent de plus en plus ce sujet dans leur programme d’enseignement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.