Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Un chariot électrique adapté aux fauteuils pour compenser le handicap

Un chariot électrique adapté aux fauteuils pour compenser le handicap

Un chariot électrique adapté aux personnes en fauteuils roulants : C’est l’invention de Laurent Chambelant et son équipe, au sein de la société Electroman. Nous avons échangé avec lui au sujet de ce nouveau type de matériel destiné à compenser le handicap.

Pouvez-vous nous présenter la société Electroman, à l’origine d’un chariot électrique adapté aux personnes en fauteuil ?

La société Electroman existe depuis 2004. Elle est spécialisée uniquement dans les matériels de manutentions électriques. Nous fabriquons du matériel de manutention un peu original, on ne fait pas de trans-palettes ou de chariot élévateurs comme on peut le voir dans de grandes industries. On propose des solutions là où les autres justement n’en trouvent pas. Nous avons l’habitude de proposer des solutions un peu innovantes et particulières. Ainsi, c’est grâce à notre bureau d’étude que nous avons la possibilité de répondre à des besoins particuliers. 
Nous avions déjà répondu à certains projets. Notre société a la possibilité de s’adapter, de faire du sur-mesure pour adapter des postes de travail. En effet, nous faisons beaucoup d’adaptation aux postes de travail.
Notre projet, aujourd’hui, correspond à un chariot électrique adapté aux personnes en fauteuils roulant.

Dans quel contexte avez-vous décidé de créer ce chariot ?

C’est à la demande de la SNCF, de la gare La Part-Dieu à Lyon, que nous avons dû répondre à un besoin d’une personne en situation de handicap.
Nous avions déjà une base dans notre catalogue : un chariot électrique motorisé pour le déplacer sans effort. Toute personne pouvait déplacer des charges lourdes sans forcer.
Suite à la demande de la SNCF, qui était sur un poste bien particulier pour une personne en fauteuil roulant, nous avons adapté notre chariot électrique de manière à faciliter son travail.

Comment le chariot fonctionne-t-il et comment la personne peut l’utiliser ?

Nous avons adapté le chariot de manière à faciliter le travail de la personne en situation de handicap. Nous avons ajouté au chariot une armoire spécialement pour la personne avec un rangement. Ensuite, nous avons fait en sorte que le chariot ait suffisamment de motricité pour pouvoir tracter la personne assise dans son fauteuil roulant.
Au départ, la personne utilisait un chariot manuel. Elle devait pousser le chariot sur quelques mètres puis avancer son fauteuil, ce qui était un processus très pénible.
Désormais, avec notre nouvelle adaptation, le chariot peut avancer et la personne peut se faire tracter sans peine.

La personne en situation de handicap qui bénéficie de cet aménagement évolue dans la gare de La Part-Dieu, où il y a beaucoup de public. Nous avons donc ajouté une caméra à l’avant pour éviter les angles morts. En effet, sans cela la personne en fauteuil roulant ne pourrait pas voir ce qu’il se passe devant le chariot. Nous avons également ajouté des feux clignotants et un signal sonore assez puissant pour avertir le public.

Comment la personne peut-elle charger et décharger son chariot si elle transporte du matériel lourd ? Sachant que le poids maximum est de 150 kg…

Du matériel lourd oui, mais ce sont de petites charges ajoutées au fur et à mesure. La personne collecte la monnaie dans les distributeurs, et évidemment cela finit par devenir lourd. Elle s’occupe notamment du rechargement des étiquettes dans les bornes pour imprimer les billets.
Le chariot est à sa hauteur, la personne n’a pas d’effort particulier à fournir pour aller chercher en hauteur ou trop bas. L’armoire de stockage qui se trouve à sa hauteur est également fermée pour éviter un vol à la roulotte.

Comment ce projet a-t-il été financé ?

Le chariot a été co-financé par deux commandes : celle du service d’investissement de la SNCF, puis celle de son service aux personnes handicapées.

Que va apporter ce nouveau chariot aux personnes à mobilité réduite ?

Ce chariot électrique convient aux personnes en fauteuil roulant, mais également aux personnes avec des difficultés à marcher ou à porter, puisqu’il peut être utilisé par une personne debout. Les personnes avec une mobilité réduite peuvent utiliser facilement ce chariot. Grâce la tête de timon équipée de poignées, la personne se tient au chariot et le fait avancer sans difficulté et sans forcer.

Le chariot peut-il ouvrir de nouvelles opportunités d’emploi à des personnes à mobilité réduite ?

Oui , je pense ! Maintenant les personnes à mobilité réduite qu’on laissait le plus souvent à des postes plus administratifs, derrière des bureaux, pourront avoir une nouvelle ouverture sur le monde du travail ! Ce chariot permet effectivement d’accéder à des postes où il faut à la fois se déplacer et transporter un peu de charge.
Je pense également que cette nouveauté peut donner aux personnes en situation de handicap des perspectives qu’elles n’avaient pas auparavant.

Combien de temps à duré la création de ce projet ?

Cela a été un peu compliqué, car le développement du chariot s’est déroulé sur la période du confinement. Cependant, nous l’avons sorti au bout de trois mois.
C’est la personne en situation de handicap travaillant au sein de la SNCF qui a effectué le premier essai sur le chariot standard. Ce chariot lui plaisait déjà ! Après avoir écouté ses remarques, nous avons adapté et conçu finalement ce chariot.

Pour découvrir plus concrètement le fonctionnement du chariot : https://www.youtube.com/watch?v=ljRB3umZfPM

Anna Pellissier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.