Handicap , accédez à une information complète et actualisée en temps réel sur Handirect Magazine

AccueilAccessibilité et handicap : actualités, dossiers, outils et aidesTrottinette électrique adaptable aux fauteuils : Découvrez Globetrotter

Trottinette électrique adaptable aux fauteuils : Découvrez Globetrotter

Ecouter article


Globetrotter : Une trottinette électrique adaptable à tous les fauteuils

Cofondatrice de la société Omni, Charlotte Alaux a créé cette jeune start-up dans le but de favoriser l’autonomie des personnes à mobilité réduite. Avec ses quatre cofondateurs, Charlotte vient d’effectuer le lancement de sa première innovation : le Globetrotter. Une fixation permettant de rendre une trottinette électrique adaptable à tous les fauteuils roulants afin de les motoriser. En fauteuil depuis l’âge de 4 ans, son entreprise lui a permis de comprendre un peu mieux sa situation et d’aider les autres personnes en situation de handicap. Elle nous raconte son parcours et la naissance du Globetrotter.   

Qu’est-ce que le Globetrotter ?

Le Globetrotter est une fixation qui fait la liaison entre le fauteuil et la trottinette électrique. C’est un système mécanique qu’on a mis deux ans à développer au sein de la start-up Omni. Une fois qu’on a eu l’idée, on s’est dit que beaucoup de personnes auraient envie d’acquérir ce produit. Il a fallu deux ans de travail car c’est très difficile d’avoir une solution qui soit à la fois universelle, ergonomique et facile d’utilisation. On a donc décidé de déposer plusieurs brevets et on en est aujourd’hui à la phase de commercialisation.

Quelles sont les avantages de cette fixation ?

Ce dispositif est universel et ergonomique. Il peut être utilisé par un grand nombre de clients, peu importe leur handicap. Nous l’avons développé avec des centaines d’utilisateurs, donc on a vraiment eu le retour de chacun pour l’adapter à tout le monde. L’avantage, c’est que cela permet de motoriser son fauteuil sans pour autant utiliser un fauteuil électrique. C’est quand même beaucoup plus léger et beaucoup moins encombrant. Nous ne sommes plus dans une solution paramédicale, mais dans une solution inclusive. De plus, les déplacements en fauteuil au quotidien, c’est parfois très fatigant. Le fait d’utiliser une trottinette, ça laisse la possibilité de choisir et de se demander quand on se motorise.

L'équipe d'OMNI
L’équipe d’OMNI.

Qu’apporte votre dispositif de trottinette électrique adaptable aux fauteuils par rapport aux autres systèmes existants ?

Les systèmes qui existent déjà sont très performants, mais malheureusement, ils coûtent tous très cher. À la base, ils sont développés spécifiquement pour le handicap et utilisables uniquement par les personnes en fauteuil roulant. Donc c’est là que ça reste tout de même stigmatisant. La différence avec le Globetrotter, c’est qu’il est beaucoup plus abordable parce qu’on s’appuie sur un produit grand public comme la trottinette électrique. Et comme c’est un produit qui est vendu à des millions de personnes, les prix sont beaucoup moins élevés. Nous proposons donc une solution plus abordable et inclusive parce qu’il s’agit d’une trottinette électrique qu’on peut partager entre personnes valides et personnes en fauteuil roulant. C’est quelque chose de super, car lorsque je me retrouve sur les pistes cyclables et que je vois les interactions que cela peut susciter chez les autres usagers qui sont soit en vélo, soit en trottinette, ce sont des moments de bienveillance. Les personnes se disent que le mécanisme a l’air très ingénieux, qu’ils aimeraient bien l’essayer et c’est justement très positif.

Quel a été votre parcours jusqu’à la création de votre start-up ?

Au cours de mes études, j’avais pour projet de créer quelque chose pour aider les autres personnes en situation de handicap. J’ai suivi une formation d’innovation « centrée utilisateur », et ce système de fixation a été la solution de mon projet étudiant. On a été plusieurs utilisateurs à le tester. À la longue, on se disait que le fonctionnement était génial et on voulait qu’un maximum de personnes puissent en bénéficier. Mais c’est en partie pour cette raison-là, qu’on a décidé de créer, moi-même et mes quatre associés – Robin Lhommeau, Sulivan Richard, Mathieu Izaute et Noé Vinot-Kahn – notre start-up : Omni. C’était pour que ça ne s’arrête pas à un simple projet étudiant. Il fallait que ça se concrétise et qu’il y ait vraiment des personnes qui puissent retrouver leur liberté et sortir librement. L’objectif premier, c’est de pouvoir commercialiser ce produit le mieux possible.

Charlotte Alaux et le Globetrotter
Charlotte Alaux et le Globetrotter.

Quelles sont vos ambitions ?

L’idée, c’est de proposer des solutions abordables et inclusives pour faciliter la mobilité des personnes en fauteuil roulant. Des produits qui restent avant tout sur des prix raisonnables pour pouvoir palier l’épuisement qu’on peut souvent retrouver chez des personnes en situation de handicap qui ont du mal au quotidien.

Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?

On est vraiment à l’écoute de tous, et notre objectif est de veiller à ce que chaque personne ait une solution adaptée à ses besoins et à son handicap. On prendra évidemment le temps qu’il faudra pour pouvoir échanger avec les personnes concernées, afin de s’assurer que nos inventions correspondent parfaitement bien à chacun.

Plus d’infos sur : https://www.omni.community/

Robin Hubert

En photo principale : Charlotte Alaux, cofondatrice de la société Omni, entourée des autres membres de l’équipe d’Omni.

2 Commentaires

  1. Bonjour,
    Votre adaptation d’un fauteuil roulant sur une trottinette électrique me paraît pouvoir être une vrai solution pour les personnes à mobilités réduites.
    Je serais tout à fait disposé pour faire un essai adapté sur mon fauteuil roulant manuel;
    voudriez vous me communiquer le coût de cette opération ?

Les commentaires sont fermés

Derniers articles

X