Handicap , accédez à une information complète et actualisée en temps réel sur Handirect Magazine

Accueil Archives des articles et dossiers du handicap Troisième conférence internationale de l'Alliance pour l'Enfance

Troisième conférence internationale de l'Alliance pour l'Enfance

Ecouter article


La 3e conférence internationale de l’Alliance pour l’Enfance a eu lieu à Budapest, en Hongrie du 13 au 16 Octobre 2010. Dans le cadre de l’Année européenne de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, le Conseil européen pour Steiner Waldorf Education, en collaboration avec l’association hongroise Waldorf ainsi que le réseau européen l’Alliance pour l’Enfance, a organisé cette édition autour du thème « Une enfance équilibrée ». Lors de cet événement international réunissant 18 porte-parole de 12 pays et 80 participants de 15 pays, le thème « Une enfance équilibrée » a été développé en abordant principalement la scolarité, de la naissance jusqu’à l’âge adulte.

 

Les divers sujets de la conférence ont mis en évidence l’importance du jeu, le rôle des parents, l’entourage des enfants, les nouveaux médias et leur influence sur l’Enfant. Au cours de leurs interventions, les participants ont souligné qu’en dépit du pays dans le quel l’enfant vit (Europe, Etats-Unis, Israël ou Afrique du Sud), les points suivants restent d’actualité :

 

· Respectons-nous les enfants comme des êtres humains avec des aspirations à développer leurs propres potentiels ?

 

· La qualité de la relation entre l’Enfant et les parents ou les éducateurs sont des éléments clés pour sa croissance en tant qu’être humain, que ce soit à la maison, à l’école, ou lors de l’utilisation des nouveaux médias électroniques.

 

Au cours de cette conférence, Lívia Járóka, membre hongroise du Parlement européen pour le Parti Populaire Européen, a lu un discours dont vous trouverez ci-dessous certains extraits :

 

· « Un des critères les plus déterminants dans une « enfance équilibrée » est évidemment la qualité de l’éducation à laquelle l’Enfant a accès. Cependant, en Europe, il existe de grandes disparités en matière d’accès à une éducation appropriée, touchant ainsi des enfants de multiples groupes de la société européenne. Contrairement à d’autres minorités, telles que les personnes handicapées, les minorités linguistiques, religieuses, ou même d’autres groupes ethniques, les obstacles que les enfants Roms rencontrent pour accéder à une éducation de qualité, sont encore plus intolérables en raison de l’extrême pauvreté et des privations qu’ils subissent. »

 

· « Le renforcement de l’éducation élémentaire pour les plus jeunes Roms est un investissement nécessaire et durable à long terme : sur une période de 20 à 30 ans, il sera véritablement plus rentable d’intégrer la population Rom que de maintenir leurs conditions socio-économiques en l’état. Les avantages d’investir dans l’éducation sont nombreux, et notamment quand il s’agit d’éducation élémentaire des enfants Roms, de promotion de l’équité sociale, de développement des dispositifs sociaux plus large, de réduction de la pauvreté, ainsi que dans l’élimination des attitudes discriminatoires. »

 

· « Comme les enfants Roms sont plus instruits, ils augmentent leurs chances de s’en sortir et de devenir des membres actif de la société. Bien qu’ils gagnent de l’argent et contribuent au revenu de l’état à travers leurs consommations et le paiement de leurs impôts, ils commencent à modifier la perception des Roms, facilitant ainsi les grandes questions sociales qui les concernent. En devenant plus productifs, les Roms diminuent leurs niveaux de pauvreté, et sont ainsi moins dépendants de l’aide publique. Le retour sur investissement réalisé par le gouvernement équivaut à un bénéfice net au budget national. »

 

Les conclusions suivantes sont également issues de la conférence :

 

· « Beaucoup pourrait être fait pour l’amélioration de la qualité de l’enfance dans les sociétés occidentales, ce qui pourrait entrainer des choses positives pour ces sociétés. Néanmoins, dans le but d’atteindre ceci, les mondes politiques, éducatifs, médicaux, scientifiques et familiaux devraient davantage travailler main dans la main. »

 

· « Tous ces groupes de personnes travaillent encore beaucoup dans leurs propres domaines et pourtant les participants de cette conférence ont estimé que le moment est venu de bâtir des liens solides et de travailler de concert sur tous ces sujets. Cela devrait être fait dans chaque État membre de l’UE, mais aussi dans l’ensemble de l’Europe. »

 

Pour de plus amples informations, veuillez contactez :

 

Andrea Liszka

Waldorf Ház

Telephone: +36 30 327 3611,

E-mail: waldorfhaz@waldorf.hu

 

Christopher Clouder

Conseil européen pour l’éducation Steiner Waldorf – ECSWE, PDG

Directeur international de l’Alliance pour l’Enfance

Tel: +44.1342.822115

E-mail: cclouder@dsl.pipex.com

 

Michiel Matthes

Secrétaire Général du Réseau européen Alliance pour l’Enfance

Tel: +32.2.7622557

Internet: www.allianceforchildhood.eu

 

Pour plus d’informations :

http://www.leurope-contre-la-pauvrete.gouv.fr/

http://www.cnle.gouv.fr/

www.2010againstpoverty.eu

 

 

 

Derniers articles

X