Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Tranches de vie

Tristan Incorvaia, un exemple pour tous : portrait !

Tristan Incorvaia

Antoine M vous propose de découvrir, à travers une interview, le portrait de Tristan Incorvaia.

J’ai rencontré Tristan Incorvaia, ce jeune homme cloué dans un fauteuil roulant électrique mais avec un sourire qui ferait pâlir un mannequin anorexique dans le service du professeur Coubes. Un chercheur en neurologie qui a inventé la stimulation cérébrale profonde. Une technique qui vise à stimuler les parties endommagées du cerveau d’un patient qui souffre de dystonies sévères. Cette technique est aussi utilisée pour soigner des patients atteints de la maladie de Parkinson. Tristan et son frère ont tous les deux une maladie orpheline qui les empêche de contrôler leurs corps comme ils le souhaitent. Entretien avec le grand frère !

Tristan, peux-tu te présenter en quelques mots ?
Je m’appelle Tristan donc… J’ai 28 ans, je suis handicapé moteur depuis ma naissance. Ce qui ne m’empêche pas d’être heureux !

Qu’est-ce tu as comme handicap ?
Une dystonie : une maladie qui me donne des mouvements involontaires !

Et qu’est-ce qui te rend heureux dans la vie ?
J’écris des scénarii, des poèmes, des critiques de films, j’écoute un tas de musiques variées, je sors avec mes potes au cinéma, au théâtre, à l’opéra et dès que je le peux je vais voir des concerts ! Par exemple tous les weekends je vois deux, trois voire quatre films au cinéma… J’ai également participé au Festival International du Film sur le Handicap qui a pour vocation d’essayer de changer le regard des autres via une centaine de courts métrages.

Tu vis seul ?
Oui, je suis célibataire.

Tu es dans un appart ? Tu es autonome ?
Je vis dans un foyer d’accueil médical à Montpellier. Ça se passe super bien, on est 13 résidents et 10 aides-soignants qui se relayent de jour comme de nuit. L’appartement c’est pour bientôt ! (sourire)

Tu n’angoisses pas trop pour l’appartement ?
Si, un peu, comme tout le monde…

Mais pour toi ça sera un peu plus difficile ? Non ?
Oui ! Très certainement (sourire).

Tu seras dans un appartement « normal » ou médicalisé ? Comment tu vas t’organiser ?
Je serai dans un appartement normal ! Mais avec des aides…

Et quel est ton rêve dans la vie ?
J’en ai plein ! Rencontrer et vivre avec une femme qui m’aime pour ce que je suis !

As-tu déjà aimé une femme ?
Oui plein mais… ce n’était jamais réciproque. La différence effraie !

En quoi est-ce que tu te crois différent ?
Mon élocution et puis… mes mouvements incontrôlables. Je suis une personne handicapée ! (sourire)

Comment occupes-tu ton temps libre ?
J’écris en écoutant de la musique, je me promène en ville grâce à mon fauteuil, ce qui me permet d’aller au cinéma très souvent ! (sourire)

Tu aimes le cinéma ?
Oui je suis mordu de ciné !

Si tu trouvais une lampe magique avec un génie, quels seraient tes trois vœux ?
Trouver l’amour ! Changer le regard des gens sur la différence ! Rencontrer mes deux idoles pour échanger : Tim Burton pour le 7ème art, Madonna pour la musique.

Tristan Incorvaia a réalisé un film : « Impraticable » qui dénonce l’accès aux salles de cinéma pour les personnes handicapées. Un court métrage engagé qui a été présenté au Festival du film sur le handicap à Cannes au mois de septembre. Tristan est un homme heureux et plein de ressources.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *