Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Emploi-Formation et handicap

Travailler avec une fibromyalgie, handicap invisible

Travailler avec une fibromyalgie

Travailler avec une fibromyalgie ou avec un(e) collègue atteint(e) de fibromyalgie

Notre partenaire Talenteo poursuit sa série « travailler avec un collègue en situation de handicap » et aborde cette fois-ci le fait de travailler avec une fibromyalgie. Quel est ce handicap ? Quelle part de la population en est atteinte ? Comment se traduit-il dans le milieu professionnel ? Zoom sur ce handicap invisible.

Qu’est-ce que la fibromyalgie ?

La fibromyalgie est un ensemble de symptômes tels que les rhumatismes, qui peuvent provoquer une grande douleur, ainsi qu’une forte fatigue ou des troubles du sommeil. La douleur, qui est l’un des principaux troubles de cette maladie, peut toucher différentes zones du corps comme la région de la colonne vertébrale, des pressions au niveau des articulations principales aux épaules, aux coudes ou aux genoux.

Cette maladie touche 2% de la population française dont majoritairement les femmes âgées de 40 à 60 ans. Elle peut cependant, se déclarer pendant l’adolescence.

La fibromyalgie n’a pas forcément d’événement déclencheur physique. Elle peut être déclenchée par une chute, un coup du lapin mais aussi par un choc affectif ou un fort stress. Attention, elle ne s’apparente pas pour autant à la dépression ! En effet, les personnes malades n’ont pas de troubles de l’humeur. Aujourd’hui, les causes de la fibromyalgie ne sont pas encore toutes connues mais on reconnait quand même la responsabilité des perturbations du sommeil.

Cette maladie peut évoluer sur plusieurs années mais de manière différente en fonction des personnes atteintes.

La vie au quotidien. La maladie étant encore peu connue et les diagnostiques longs à être posés, les personnes malades peuvent être amenées à se décourager dans le temps et à arrêter de consulter un médecin. De plus, une fois la reconnaissance de la pathologie faite, le traitement n’est pas toujours adapté dès la première fois, ce qui peut accentuer les douleurs et les sensations de fatigue.

L’autonomie. Les activités physiques, qu’elles soient de nature sportive ou dans les gestes de tous les jours peuvent diminuer avec le temps. Mais attention ! Cela ne veut pas dire que les personnes ayant une fibromyalgie sont susceptibles de devenir paralysées. La fibromyalgie en tant que telle n’entraîne pas non plus de contrainte de se déplacer en fauteuil roulant. De même cette maladie ne cause pas de perte des capacités intellectuelles.

Qui sont les personnalités concernées par ce handicap ?

De nombreuses personnalités sont atteintes de fibromyalgie, parmi elles nous pouvons citer :

5 astuces pour travailler avec une fibromyalgie ou avec une personne atteinte de fibromyalgie !

Dans un premier temps, il est essentiel pour les personnes malades de se reposer et de penser à elles. Veillez donc à les laisser se reposer pendant leur temps de pause. Mais faites attention aussi à ce que votre collègue ne se renferme pas sur lui-même et qu’il ne s’isole pas des autres.

La fibromyalgie peut amener certaines personnes à perdre une partie de leurs capacités physiques, n’hésitez pas à proposer votre aide pour le port de charges lourdes.

Laissez votre collègue organiser ses journées au jour le jour. En effet, les effets de la maladie ne sont pas ressentis de la même manière tous les jours. Les personnes ne peuvent donc parfois pas respecter le planning initial et doivent adapter leurs missions chaque jour.

Réduire le stress peut aider un collègue malade à réduire les symptômes tels que la douleur ou la fatigue. Comme pour tous les salariés, un environnement convivial et des temps de pause et « d’activités » sont bénéfiques pour leur santé.

Garder une attitude positive est LE conseil le plus important ! Elle permettra à votre collègue d’adopter la même attitude et également l’envie de garder son emploi.

5 Comments

Leave a Reply
  1. BJ je m’appelle Virginie et j’ai la fibromyalgie j’ai perdu mon travail et c’est très dur de retrouver un emploi car c’est une maladie très handicapante avec bcp de fatigue, douleur, perte de mémoire, manque de concentration, etc……

    • Je n’ai jamais dis a mon nouveau employeur que j’ai de la fibro, j’ai trop peur qu’il me vire! Ca s’est passé comme ca a mon ancien boulot.

  2. Je suis fibromyalgique et je ne suis pas tout à fait d’accord car sur une période de 7 jours je suis fonctionnelle que peut-être 2 à 3 jours si je suis chanceuse. Qui engagerait une personne qui ne peut suivre un horaire de travail fixe? Le matin est le pire moment de la journée, les nuits sont plus souvent sans sommeil! Je peux faire de la marche mais sur une courte distance, impossible de faire 2 activités de suite, le stress augmente les douleurs. Comme on demande de la production dans un travail et que l’on ne peux le donner c’est stressant. Souvent notre médications est très puissantes car on prend des narcotiques et essayer de bien fonctionner!! Conduire une voiture drogué, notre vision est trouble nos doigts son douloureux et j’en passe. Je suis en arrêt de travail depuis près de 10 ans et j’ai essayer de faire des activités et j’arrive dans des bonnes journée à faire 1 à 2 heures.
    Voilà il y a différent niveau de douleur chez les gens.

    • Bonjour,
      merci pour votre message, c’est la même chose pour moi! j’ai perdu des emplois à cause de mes douleurs trop souvent répétées car quand je me sens mieux, je me dis ça y est je peux retravailler…et au bout de 3 à mois c’est la descente aux enfers car trop fatiguée et je me sens diminuée de ne plus pouvoir faire mon travail correctement, il faut arriver à gérer chaque jour ses activités, ne pas en faire trop quand on va un peu mieux car après c’est pire! donc difficile d’effectuer un travail régulier! Maintenant j’ai trouvé un emploi où j’effectue 4 heures de ménage par semaine à mon rythme, c’est peu mais là je sais que je peux le faire, j’ai bientôt 60 ans et c’est dur de se dire et de réaliser que je ne pourrais plus jamais être comme avant : accepter la maladie quand celle-ci n’est même pas reconnue ni même comprise autour de nous! Je marche quand je peux mais je sais que ce n’est pas suffisant! il y a bien d’autres activités qui sont bien mais souvent c’est trop cher!

      • Bonjour
        Je me prénomme Élodie 37 ans maman d une petite fille de 5 ans , j ai été licencié de mon travail en novembre suite à ma reprise de travail en mi temps qui s est avérée castatrophique vu l environnement et le mal être dans un établissement de santé.
        Le medecin du travail m a mis en inaptitude sans possibilité de reclassement…
        Aujourd’hui je voulais faire une reconversion professionnelle pour me mettre à mon compte mais voilà le hic est que si je me mets en autoentrepreneur je perds tous mes droits pension invalidité….
        Je ne sais plus quoi faire, g envie de reprendre une vie sociale pour me sentir utile…. c est vrai que d être une maman c est déjà le plus beau metier du monde mais envie de me sentir femme qui travaille…
        Voilà pt etre que qq un pourra me donner des idées…
        Biz à tous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site