Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Transports, mobilité et handicap

Transports et handicap en Île-de-France : Les chiffres

Transports et handicap en Île-de-France

Les chiffres clés en matière de transports et handicap en Île-de-France

Dans le cadre de l’Observatoire de la mobilité en Île-de-France (OMNIL), le STIF, Syndicat des transports d’Île-de-France devenu aujourd’hui « Île-de-France mobilités », a piloté la réalisation d’une enquête TNS Sofres sur le thème de la mobilité des personnes en situation de handicap en Île-de-France. Cette enquête « Transports et handicap en Île-de-France » a été réalisée sur la période 2013-2014 et publiée courant 2016. Nous vous proposons d’en découvrir les principaux chiffres en attendant la publication d’une nouvelle enquête dans les années à venir.

  • 1,3 million de personnes sont en situation de handicap en Île-de-France, soit 12 % des personnes âgées de 5 ans et plus et vivant chez elles. Cependant, moins de 5 % d’entre elles disposent d’une reconnaissance administrative de leur handicap.
  • 41 % de la population francilienne (soit 4 franciliens sur 10) rencontre à un moment de la journée des difficultés, plus ou moins importantes, dans la réalisation d’au moins un déplacement.
  • 72 % des personnes en situation de handicap âgées de 18 ans et plus ont le permis de conduire, contre 80 % pour l’ensemble des Franciliens.
  • 23 % des personnes en situation de handicap ont besoin d’une aide matérielle pour se déplacer (canne, déambulateur, fauteuil roulant…).
  • 29 % de la population francilienne rencontre des situations de gêne temporaire pour la mobilité. Ce chiffre inclut :
    – les personnes ayant une difficulté temporaire d’ordre médical (par exemple une jambe cassée, un problème temporaire de vision…) ;
    – les femmes enceintes ;
    – les personnes qui se déplacent « tous les jours ou presque » avec des enfants en bas âge et qui changent leur comportement de mobilité pour ces déplacements ;
    – les personnes qui ont effectué au moins un déplacement avec des bagages la veille de l’enquête.
  • 22%: C’est la part de franciliens qui rencontrent une gêne temporaire ponctuelle dans la réalisation de leur déplacement, comme se déplacer avec des bagages, des colis ou autres objets encombrants. La part des personnes dont la gêne temporaire est régulière (déplacements tous les jours ou presque avec des enfants en bas âge) ou continue sur une période déterminée (problème de santé ou grossesse…) s’élève à 7 %.
  • 72 % des personnes en situation de handicap en Île-de-France sont touchées par un handicap moteur (visible ou invisible). Les utilisateurs de fauteuil roulant représentent 0,5 % de la population francilienne, 4,8 % des personnes en situation de handicap et 10,5 % si on se limite à celles qui disposent d’une reconnaissance administrative de leur handicap. Concernant les autres types de handicap :
    – 17 % des personnes en situation de handicap (2 % de la population francilienne) ont des difficultés sévères pour entendre et 17 % ont des difficultés sévères pour voir.
    – 12 % des personnes en situation de handicap (2 % de la population francilienne) rencontrent des difficultés mentales, cognitives ou psychiques.
    – 6 % des personnes en situation de handicap (1 % de la population francilienne) ont des difficultés importantes ou se trouvent dans l’impossibilité de s’exprimer.

Plus d’infos sur le thème « Transports et handicap en Île-de-France » : www.omnil.fr
Source : « Enquête sur la mobilité des Personnes à Mobilité Réduite et en situation de handicap », STIF-OMNIL, mars 2016 – TNS Sofres.

Découvrez aussi les chiffres clés sur le handicap

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site