Handicap , accédez à une information complète et actualisée en temps réel sur Handirect Magazine

Accueil Archives des articles et dossiers du handicap Tourisme: Barcelone, la trépidante catalane

Tourisme: Barcelone, la trépidante catalane

Ecouter article


Par Petit futé. Capitale de la Catalogne, Barcelone est depuis des années une destination privilégiée rimant avec soleil, musique et gastronomie. Si la cité catalane jouit d’innombrables trésors architecturaux, c’est surtout pour son ensoleillement et son ambiance festive qu’elle est devenue le grand rendez-vous de la jeunesse européenne. Mais pas que…

 

Avec un style de vie résolument nocturne, un séduisant côté balnéaire et une actualité culturelle permanente, Barcelone offre le dépaysement à deux pas de la France. Un dépaysement parfaitement accessible. Dès l’arrivée à l’aéroport, pas de souci pour rejoindre la ville. Il est possible de commander un taxi adapté (sur le site www.booktaxibcn.com), de prendre l’Aerobus pour Plaça Catalunya (rampe d’accès, mais pas de places réservées) ou le bus 46 pour Plaça Espanya (parfaitement équipé). Puis, place à la découverte de la cité catalane. Une découverte facilement gérable en transports en commun, puisque quasiment tous les bus et de nombreuses stations de métro sont adaptés. La ville elle est née au Barri Gòtic, même si les traces les plus anciennes se résument à une partie des murailles du IVe siècle. Autour de la cathédrale Santa Eulalia  (accessible avec aide) s’agence un dédale de ruelles, qui ne pose pas de problèmes majeurs, et de prestigieuses bâtisses gothiques qui ont donné son nom au quartier. On y retrouve quelques-uns des points forts de la vie barcelonaise : la Plaça Reial cerclée d’arcades et plantée de hauts palmiers, la très vivante Plaça del Pi mais surtout, limitant son flanc ouest, la Rambla. Cette longue artère sépare le Barri Gòtic des quartiers plus populaires du Raval et de Pueblo Seco, sur les contreforts de Montjuïc. Les Barcelonais aiment s’y promener en début de soirée, et l’espace central est le rendez-vous de dizaines de caricaturistes, clowns, vendeurs d’oiseaux, statues vivantes, mimes et tant d’autres artistes de rue… Comme souvent dans la ville, les sols sont facilement praticables en fauteuil roulant, même si l’affluence est (très) souvent forte, et les bateaux pour descendre des trottoirs nombreux.

 

Une architecture remarquable

De l’autre côté, le quartier du Raval, également appelé Barrio Chino (quartier chinois) est une zone en pleine mutation architecturale et culturelle. Très proche du Pueblo Seco, quartier des plus populaires, le Raval abrite, outre ses nombreux restaurants branchés, le MACBA, le musée d’Art contemporain de Barcelone. Parfaitement accessible en fauteuil roulant (que l’on peut se faire prêter), grâce à une grande rampe qui traverse les étages, le musée propose des visites guidées adaptées pour les personnes souffrant d’un handicap visuel ou auditif. Vers le nord-ouest, la Rambla mène jusqu’à la Plaça de Catalunya qui relie deux grandes avenues : la Rambla de Catalunya et le Passeig de Gràcia, incontestablement l’une des plus belles avenues d’Europe. C’est un vrai plaisir de s’y promener pour admirer le faste des résidences. Les plus grands architectes catalans ont laissé libre cours à leur imagination, en témoignent la Casa Batlló ou la Casa Milà, toutes deux signées par Gaudí. Equipées d’ascenseur pour monter jusqu’aux sublimes toits-terrasses, vous n’aurez aucun problème d’accès. Et si votre fauteuil est trop large, on vous en fournira un autre. De part et d’autre du Passeig de Gràcia, le quartier de l’Eixample distrait grâce à ses nombreuses façades modernistes, maisons noucentistes ou Art nouveau. Le point d’orgue des visites de ce quartier sera la Sagrada Família, une œuvre à laquelle Gaudí a consacré les deux derniers tiers de sa vie, et qui reste encore en grande partie inachevée. Après avoir évité la (très longue) queue sur présentation d’une carte d’invalidité, vous pourrez visiter l’impressionnante nef. En revanche, les ascenseurs s’avèrent trop étroits pour monter dans les tours.  

 

À l’est, en contrebas de Montjuïc, le vieux port, la Barceloneta et le port olympique offrent trois facettes très contrastées de la façade maritime de Barcelone. Le quartier du port olympique fut stylisé par des architectes contemporains de renom comme le Catalan Martorell ou l’Américain Mackay. Les deux tours jumelles sont devenues un symbole de la Barcelone moderne. Peu attractif le jour, il s’anime la nuit au rythme des boîtes de nuits et bars à gogo dancers qui offrent une ambiance au final très surfaite. La Barceloneta a en revanche su conserver un caractère méditerranéen charmant et attractif, avec ses vieux immeubles aux tons jaune et ocre, et son linge séchant aux fenêtres. Autant de détails qui lui ont valu le surnom de « Naples barcelonaise ».

 

Des espaces verts à la plage

Une balade qui laissera vite place à la découverte des espaces verts de la ville. Des arbres sont régulièrement plantés à travers toute la ville, et les grands parcs comme le parc Güell ou celui de Montjuïc sont littéralement bondés pendant les mois les plus chauds. Malheureusement, la majorité du parc Güell (dont ses fameux bancs) est inaccessible à cause des nombreux escaliers. En revanche, la montagne de Montjuïc, accessible depuis l’Avinguda Parallel par un funiculaire adapté, est certes une agréable promenade avec ses nombreux musées (fondation Miró, MNAC, CaixaForum…), mais surtout un magnifique belvédère sur la baie de Barcelone.

Mais Barcelone, c’est aussi la plage. Une plage qui est exemplaire en matière d’accessibilité. Des passerelles en bois sont installées tout le long de la promenade et même sur le sable pour un accès direct à la mer. Avec des toilettes et douches de plage adaptées, et même un service d’aide à la baignade (de mai à septembre), la méditerranée s’offre vraiment à tous après une longue journée de visite.

Enfin, le soir, Barcelone s’éveille notamment au sud de l’Eixample, dans le quartier de la Ribera, également appelé « El Born » qui est devenu le quartier chic de Barcelone. Celui où il fait bon vivre et où il est de bon ton de s’afficher. Dans la journée, le palais de la Musique catalane ou le musée Picasso (accessibles) et les innombrables palais en font un rendez-vous culturel très à la hauteur du reste de la ville, alors qu’en soirée ses bars à tapas traditionnels, ou bien ses restaurants ultra-branchés en font le grand rendez-vous festif de Barcelone. Des bars et des restaurants qui sont pour la majorité accessibles aux personnes à mobilité réduite.

 

 

INFOS FUTEES + Photo Barcelone 2015

 

Y ALLER

 

AIR FRANCE

✆ 36 54 

www.airfrance.fr

 

IBERIA

✆0 825 800 965

www.iberia.fr

 

UTILE

 

OFFICE NATIONAL DU TOURISME ESPAGNOL

✆00 800 10 10 50 50 (appel gratuit)

www.spain.info

 

Derniers articles

X