Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Sports, loisirs et handicap

Team Moto Hand’urance : Neuf personnes en situation de handicap mental relèvent un défi technique et sportif

Le Team Moto Hand’urance, c’est le défi solidaire lancé par l’ADAPEI de Rhône (association départementale de parents et amis de personnes handicapées mentales) à neuf personnes en situation de handicap mental : Toufik, Nabila, Florian, Anthony, Arnaud, Thibault, Pierre, Pascal, et Volkan, qui travaillent tous au sein de l’ESAT Léon Fontaine à Vaulx-en-Velin (région lyonnaise).

 

À l’occasion de la course moto d’endurance nocturne « Magny Cours 500 Miles » les 24 et 25 juillet prochains, ils relèveront en effet le défi de composer le staff technique de l’équipage TeknoTek (3  pilotes). Seuls dans les paddocks, ils prendront en charge toutes les opérations, du panneautage au ravitaillement essence, et du changement des roues à la mise en place des couvertures chauffantes.

Voilà maintenant un an que les participants se préparent à travers :

– des ateliers de formation  théoriques et pratiques,

– des déplacements sur circuit en tant que spectateurs pour comprendre le déroulement d’une épreuve et le  fonctionnement des  paddocks, 

– plusieurs courses d’entraînement.

 

 

 

« Le succès de l’aventure est le fruit d’un partenariat et d’une relation de confiance entre : 

– L’ESAT Léon Fontaine de l’ADAPEI du Rhône (Etablissement et service d’aide par le travail), où travaillent les 9 personnes en situation de handicap mental. L’ESAT fournit la  structure pour les cours et ateliers et des moyens matériels.

– L’association Tekno-Tek qui apporte la connaissance du monde du pilotage et la moto

– L’association Vhasi (loisirs adaptés pour personnes handicapées mentales) qui aide à l’encadrement des participants par des bénévoles et à la logistique.

Prendre part à cette aventure représente un véritable défi pour eux, une expérience unique et l’occasion de découvrir un  univers de sensations fortes, celui du deux-roues. C’est  également un moyen de dépasser pour beaucoup leur peur de ne pas être à la hauteur », commentent les organisateurs.

« Peu importe qu’on mette 30 secondes ou 3 minutes pour changer une roue, l’important c’est d’y arriver » complète Christophe Mangione, Président de Tekno-Tek.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site