Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Taxation des complémentaires santé: levée de boucliers des mutuelles et associations

PARIS, (AFP) – Au sein du monde mutualiste et associatif, le projet d’alourdir encore la taxation des complémentaires santé dans le plan anti-déficit du gouvernement a soulevé une levée de boucliers.

 

Après que leur fédération, la Mutualité française, représentant près de 600 mutuelles santé (18 millions d’adhérents, près de 38 millions de personnes protégées) se soit exprimée mercredi soir, condamnant ” une mesure injuste, incohérente et inefficace “, les réactions négatives se sont multipliées jeudi chez les mutuelles.

Le groupe Istya, qui protège 6 millions de personnes et qui comprend notamment la puissante Mutuelle générale de l’Education Nationale (MGEN) estime dans un communiqué que “année après année le gouvernement démantèle la solidarité nationale, rend plus difficile l’accès aux soins des Français et favorise la médecine à deux vitesses”.

La fédération des petites et moyennes mutuelles (ADPM Fédération), qui regroupe une centaine de mutuelles et dit représenter quelque 2 millions d’adhérents appelle à s’opposer à l’aggravation de la taxation.

Elle rappelle que la taxation sur les mutuelles s’élève désormais à 13 %, si l’on additionne les 7 % frappant désormais les contrats de santé “solidaires et responsables” (soit le doublement de la taxation), et la taxe de 5,9 % qui sert à financer la Couverture médicale universelle (CMU), désormais à la seule charge des complémentaires santé.

L’Union nationale des organismes d’assurance maladie complémentaire

(Unocam) qui regroupe toutes les complémentaires santé c’est-à-dire les mutuelles, les institutions de prévoyance (contrats collectifs) et les assureurs privés, considère que ” cette mesure prise sans concertation ni même information préalable va renchérir considérablement le coût de la santé “.

Le Collectif interassociatif sur la santé (CISS), la FNATH (accidentés de la vie) et l’Union nationale des associations familiales (Unaf) dénoncent ” un nouveau coup de rabot sur les usagers “.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.