Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Surirradiés de Toulouse: “avancées significatives” selon les associations -AFP

TOULOUSE, 23 mars 2010 (AFP) – Les associations de défense des personnes surirradiées à l’hôpital Rangueil de Toulouse en 2006/2007 ont fait part “d’avancées significatives” dans les indemnisations après la réunion, mardi, du comité de suivi présidé par Claude Evin.

“Nous avons obtenu des réponses qui vont dans le bon sens”, a dit Me Christophe Lèguevaques, avocat de SOS irradiés 31.
“Concernant le préjudice pour pathologie évolutive, que nous réclamions depuis deux ans, l’assureur AXA a accepté que la question soit posée aux experts, ce qui nous permettra de vérifier que ce préjudice existe, et s’il existe de l’indemniser”, a-t-il affirmé.
L’avocat s’est également réjoui de “la deuxième avancée significative qui concerne les modalités de règlement des indemnisations”.
“Axa a accepté le plus souvent de payer en capital plutôt que par une rente, ce qui était important pour nous afin que les personnes puissent pouvoir léguer à leurs enfants ou héritiers en cas de disparition prématurée”, a-t-il précisé.
L’Association des accidentés de la vie (FNATH) a aussi salué “la volonté d’Axa de prendre en considération les victimes et les particularités de cet accident”.
“Des experts se sont déjà prononcés quant à notre demande sur la reconnaissance du préjudice pour pathologie évolutive, ce qui pourra conduire à une indemnisation”, a déclaré Nadine Herrero, secrétaire général de la FNATH.
Dans un communiqué, AXA, assureur du CHU de Toulouse-Rangueil, a dit avoir “renouvelé lors de cette réunion sa volonté d’indemniser dans les meilleures conditions et le plus rapidement possible les victimes de ce dramatique accident”.
“Près de 2 millions d’euros ont d’ores et déjà été versés aux personnes victimes de surirradiation. L’ensemble de ces indemnisations sont versées sous forme de capital ou de rente”, poursuit le communiqué.
Au total, 145 patients de l’hôpital Rangueil, traités pour des tumeurs cérébrales cancéreuses ou bénignes entre avril 2006 et avril 2007, avaient reçu des surdoses de radiations en raison du mauvais étalonnage d’un appareil.
Plusieurs d’entre eux sont morts, mais le lien direct avec la surexposition n’a pas été établi.

lab/ar/DS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.