Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Emploi-Formation et handicap

Stages au CEA Grenoble : Un tremplin professionnel

Stages au CEA Grenoble un tremplin pour l'insertion professionnelle avec un handicap

Les stages au CEA Grenoble : un tremplin pour l’insertion professionnelle

Avec 6 000 collaborateurs et 115 laboratoires de recherche, le CEA/Grenoble constitue un vivier d’opportunités de stages. Pour les candidats en situation de handicap, un stage au sein d’un établissement aussi prestigieux est un véritable tremplin pour l’insertion professionnelle. Ce qu’il faut savoir sur les stages au CEA Grenoble.

Une simple candidature spontanée a suffi à lui ouvrir les portes du CEA/Grenoble pour trois mois – et même davantage. Ces trois mois de stage au sein du Département Technologies Silicium (DTSI), entre novembre 2016 et janvier 2017 ont constitué une expérience positive pour Lazlo Sajkiewicz, alors en deuxième année à l’IUT2 de l’Université de Grenoble et en situation de handicap moteur. « J’ai été suivi par un tuteur au CEA qui m’a aidé à m’intégrer à l’équipe. La Mission Handicap m’a suivie pendant les trois mois de mon stage pour savoir si j’avais besoin d’aménagements de poste », évoque Lazlo. « Dès la mi-décembre, on m’a proposé de poursuivre avec une alternance. C’était évidemment très motivant ! » Aujourd’hui, le jeune étudiant occupe donc un poste, pour les deux prochaines années, dans la continuité de son stage, au sein d’une équipe qu’il connait et qui le connait. « Mon handicap moteur me demande plus de temps pour réaliser certaines tâches, notamment écrire. Mais ma mission consiste surtout à faire de la programmation informatique, donc je n’ai besoin d’aucun aménagement pour l’instant. »

Un stage au CEA Grenoble pour faire ses preuves
Accompagné par la Mission Handicap depuis le dépôt initial de sa candidature, Lazlo Sajkiewicz incarne la pertinence des stages et du suivi proposé aux personnes en situation de handicap. « Si nous n’avons évidemment pas d’emploi réservé pour ces candidats, nous appuyons néanmoins leur dossier car une première expérience lors d’un stage leur permet de se faire connaître dans les services », explique Sandrine Ligones, chargée de recrutement à la Mission Handicap. « Il est ensuite plus facile pour eux d’obtenir une alternance, voire un poste. »

En effet, un stage en immersion permet à l’équipe dans laquelle l’étudiant est intégré de prendre la mesure de ses compétences et de constater que le handicap ne constitue pas un obstacle. « Il faut que les étudiants n’hésitent surtout pas à anticiper et à demander leur Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé, la RQTH, en amont », conseille Sandrine Ligones. « Par exemple, une personne dyslexique ayant sa RQTH pourra bénéficier d’un dispositif d’accompagnement. » Aménagements de poste ou d’horaires, aide quotidienne, suivi personnalisé et tuteur sont autant d’actions que met en place le CEA/Grenoble pour accompagner le stagiaire en situation de handicap.

Une nécessaire anticipation
Si la qualité  de  travailleur handicapé permet à la Mission Handicap d’appuyer un dossier, elle exige cependant des démarches plusieurs mois avant le dépôt de la candidature. L’anticipation est également de mise pour la réponse aux offres de stage, comme le confirme Sandrine Ligones : « 4 à 5 mois sont nécessaires au CEA pour examiner une candidature car nous sommes soumis au délai incompressible de l’enquête obligatoire menée sur chaque candidat. C’est l’un des problèmes auquel nombre d’étudiants sont confrontés car, bien souvent, les demandes sont envoyées trop tard, faute de connaître nos contraintes. »

Un niveau bac+2 à minima
Acteur majeur du développement et de l’innovation, le CEA Grenoble attire les compétences de haut niveau dans les domaines de l’énergie, la santé, l’information et la communication, ainsi qu’en recherche fondamentale. Mi-octobre, 5 offres de stages concernaient le niveau BTS et DUT, tandis que 106 autres s’adressaient aux étudiants en écoles d’ingénieur et en master. « Le secteur tertiaire est très peu représenté dans nos offres, mais il est toujours utile de nous transmettre des candidatures spontanées », conseille Sandrine Ligones. « Le niveau bac+2 reste le minimum requis. » Si le CEA/Grenoble a un haut niveau d’exigence en termes de compétences de ses salariés, il s’efforce également de leur proposer un haut niveau d’accompagnement.

Les offres de stages au CEA Grenoble sont disponibles sur www.cea.fr – Rubrique Stages.

Pour toute demandes de stages au CEA Grenoble déposées par un candidat en situation de handicap, envoyer le dossier en copie à MissionHandicapGrenoble@cea.fr et sandrine.ligones@cea.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site