Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Sport et handicap, une approche britannique par Jean-Christophe Verro

Sport et handicap en Grande-Bretagne avec Jean-Christophe Verro

Jean-Christophe Verro consacre sa nouvelle chronique au thème Sport et handicap !

Le sport est très présent en Grande Bretagne, en tant que divertissement (compétitions, paris sportifs, etc.), état d’esprit (développement de l’esprit de compétition, fair-play), pratique (clubs de sport, de gym, sport à l’école, etc.). Comme décrit dans un précédent article, des organisations sont en charge de la promotion de la pratique du sport, et leur champ d’action promeut naturellement la pratique sport et handicap et le handisport.

Personnellement, je me suis remis au sport dans un club de sport (David Lloyds, la plus grande chaine nationale de salles de sport), donc rien de vraiment spécifique au handicap !
Je fais des exercices de renforcement musculaire adaptés aux fauteuils roulants, et de la natation (la piscine m’est accessible grâce à une nacelle et un treuil). Je dois avouer que comme tout un chacun, le seul obstacle que je rencontre maintenant est la motivation.

Au-delà de mon cas personnel, je suis tombé sur deux exemples très inspirants de soutien au sport pour les personnes handicapées, mis en place par England Athletics (organisme soutenant le développement et l’adhésion aux clubs d’athlétisme et de course à pied en Angleterre).

J’ai découvert le dispositif Guide Runner via un tweet (voir l’image) de l’un de mes collègues de travail qui est très sportif, et passe ses week-ends à participer à toutes sortes de compétitions. Le principe du Guide Runner est, pour un sportif adepte de la course a pied, d’emmener courir un sportif aveugle (ou ayant un handicap visuel) qui ne pourrait courir seul (pour des raisons pratiques de sécurité). L’idée est d’avoir les deux coureurs réunis par un lien (une corde) pendant la durée de la course, permettant ainsi au coureur aveugle de se concentrer sur sa course.

England Athletics propose les deux volets du service.
1/Le recrutement et la formation pour devenir guide. Tout le monde peut devenir guide et aider les personnes malvoyantes en les guidant en courant. Pour devenir un guide agréé, il suffit de :
-Participer à un atelier de sensibilisation à la perte de vision et à la course à pied.
-Effectuer un contrôle DBS (casier judiciaire britannique).
Ce programme spécifique de licence Guide Runner est soutenu par le British Blind Sport (organisation caritative soutenant le développement du sport pour les malvoyants).
2/La mise en relation entre les coureurs malvoyant et les guides
Le système aide les coureurs malvoyants à identifier et à contacter les coureurs guides par le biais du système Find a Guide. Tous les accompagnateurs inclus dans le système Find a Guide bénéficient de contrôles de formation et d’aide sociale appropriés. La philosophie de cette campagne mise en avant est « La course à pied est un excellent moyen de rester en forme, de profiter du plein air et de rencontrer d’autres personnes. Notre philosophie en matière d’inclusion est que tout le monde devrait être capable d’enfiler ses chaussures et de courir. »

#RunAndTalk Campaigns

Deux fois par an pendant une semaine autour du « Time to Talk Day », journée de discussion ouverte sur la santé mentale, (janvier / février) et de la Journée mondiale de la santé mentale (octobre), England Athletics encourage tout le monde à courir un mile (1,5 kilomètre) ou plus, et à discuter (avec des amis, la famille, des collègues ou autres coureurs) tout en le faisant. Cela peut être fait à l’heure et au lieu de leur choix ou en rejoignant l’une des courses organisées par un club affilié à England Athletics ou à un groupe RunTogether. À certaines courses, un Mental Health Champion sera présent. Tous les Mental Health Champion ont vécu des problèmes de santé mentale par eux-mêmes ou par l’intermédiaire de parents ou d’amis proches, et sont passionnés par l’amélioration du bien-être mental par la course.

Le rôle de ces Mental Health Champion est de :

  • promouvoir le bien-être mental par la course à pied en soutenant les objectifs de #RunAndTalk
  • travailler avec leur club / groupe pour aider ses membres à améliorer leur santé mentale en courant.
  • aider les personnes souffrant de problèmes de santé mentale à commencer, à recommencer ou à continuer à courir.

Le programme #RunAndTalk a été créé dans le but d’améliorer la santé mentale grâce à la course à pied en Angleterre. Soutenus par Mind, l’association caritative pour la santé mentale, England Athletics veut:

  • amener les gens à parler de santé mentale, à partager leurs expériences en termes de sport et handicap et à éliminer la stigmatisation.
  • fournir un soutien et des conseils pour sensibiliser le public aux problèmes de santé mentale.
  • aider les personnes ayant des problèmes de santé mentale à être physiquement actives en courant, que ce soit pour les aider à démarrer, à revenir ou à continuer à courir.

La philosophie de cette campagne mise en avant est : « Une personne sur quatre souffre de problèmes de santé mentale chaque année, et la course à pied peut contribuer au bien-être mental de chacun. Nous pouvons tous jouer un rôle dans la réduction de la stigmatisation liée à la santé mentale. »

Le sport est ainsi également considéré en Grande Bretagne comme bénéfique et thérapeutique, et doit être donc promu et soutenu, pour rassembler et aider les potentiels bénéficiaires (en éliminant les obstacles tel l’accessibilité, la sécurité ou le manque de motivation). Encore un exemple de l’inclusion britannique à son meilleur, qui pourrait facilement être mis en place en France.

Sport et handicap en Grande-Bretagne : Qu’en pensez-vous ? Réagissez sur twitter @handirect avec le hashtag #chroniquesbritanniques

En photo : Le guide runner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.