Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Soigner le cancer : Les nanoparticules étudiées comme piste

Soigner le cancer avec les nanoparticules

Des nanoparticules pour soigner le cancer ? 

Comme chaque année, le congrès mondial du cancer, l’ASCO, s’est tenu à Chicago au début du mois de juin. C’est à cette occasion qu’une annonce importante a été faîte dans l’optique de soigner le cancer : une avancée majeure pourrait voir le jour, puisque les nanoparticules seraient un outil potentiel pour lutter contre certains cancers.

Ce serait une avancée dans la lutte contre le cancer. Le congrès mondial du cancer de Chicago a confirmé que les nanoparticules pourraient se révéler bien utiles dans la lutte contre cette maladie.

Cette technique, imaginée en France, a été expérimentée à l’Institut Curie par une dizaine de patients pour des cancers de la gorge, de la cavité buccale ou des amygdales. Christophe Le Tourneau, oncologue médical à l’institut, explique l’objectif de cette technique : “Le principe c’est d’injecter les nanoparticules dans la tumeur, cela se fait sous anesthésie générale par un chirurgien, la veille du début de la radiothérapie. Puis la radiothérapie démarre et les nanoparticules, par leur présence, démultiplient l’effet de la radiothérapie par, en gros, 1,5.”

Les patients étaient plutôt âgés et fragiles et les résultats publiés au congrès de Chicago montrent que pour les trois quarts d’entre eux, le traitement est très efficace. Cela est donc encourageant et d’autres tests sont en cours pour essayer la technique sur le cancer du foie, du rectum ou encore de la prostate.

D’après Christophe Le Tourneau, ces nanoparticules ne seraient pas toxiques. Elles resteraient dans la tumeur et disparaîtraient avec.

Plus d’infos sur : www.asco.org

Camille Romand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.