Partager, , Google Plus, Pinterest,

HANDICA 2019

Posted in:

Santé, bien-être et handicap

Soigner la peau après un cancer : Des socio-esthéticiennes spécialisées

Soigner la peau après un cancer

Des socio-esthéticiennes pour soigner la peau après un cancer et pendant la maladie

Xérose cutanée, toxidermies, érythème, syndrome main-pied ou photosensibilité : autant d’effets indésirables parfois rencontrés pendant et après un traitement. Si la prise en charge pour soigner la peau après un cancer et pendant la maladie peut être médicale (dermatologue, podologue…), les socio-esthéticiennes jouent aussi un rôle auprès des patients pour les conseiller, les aider à prévenir ou atténuer ces désagréments.

Le traitement de la maladie cancéreuse connaît des progrès constants. Un diagnostic de cancer est maintenant synonyme de chirurgie, de radiothérapie et de protocoles de plus en plus efficaces, mais les effets secondaires restent difficiles à gérer. Parmi ces manifestations indésirables, celles qui concernent la peau, les cheveux, les ongles, restent particulièrement gênantes et visibles. « Depuis que je suis sous immunothérapie, ma peau est à vif, extrêmement sèche, à tel point que ça me démange jour et nuit ; certains jours, je pense même arrêter mes médicaments tellement les effets sont insupportables ! nous explique Corinne. Si l’allopathie peut aider à atténuer ces méfaits, les conseils d’une socio-esthéticienne spécialisée sont aussi d’une aide précieuse, notamment pour soigner la peau après un cancer.

Elles sont aujourd’hui nombreuses à être formées aux modalités de prise en charge des effets cutanés et proposent des conseils et des soins dermo-cosmétiques adaptés. « Je suis très attachée à proposer des produits sans perturbateurs endocriniens », explique Elodie Fernandez, socio-esthéticienne pour la Ligue contre le cancer. Ces professionnelles, entrainées au toucher relationnel, apportent des recommandations pour chaque cas particulier :« En radiothérapie, les compresses d’Eau Thermale sont une aide considérable ». Les toxidermies, causées par de multiples médicaments, les fissures, les gerçures ou craquelures peuvent apparaitre plusieurs semaines après les traitements et avoir un impact fonctionnel important.

Le choix des produits cosmétiques s’avère alors primordial ; les socio-esthéticiennes recommandent l’usage de soins à base d’eau thermale (Avène, La Roche Posay) peu chargée en sels, plus riches en calcium & magnésium, au PH neutre, ou le recours aux marques engagées pour la beauté des femmes atteintes par un cancer  : parmi elles, Même Cosmétics (la brume pour le cuir chevelu, les vernis et les soins des ongles au silicium, l’huile dissolvante 100% naturelle…) et la gamme Eye Care (soins et maquillage haute tolérance pour les yeux et peaux fragiles) semblent se distinguer.

Les Laboratoires Pierre Fabre, maison mère de la marque Avène, proposent aussi la Cosmétique Stérile, technologie exclusive qui permet la formulation de cosmétiques dénuées de tout conservateur ou simili-conservateur. Les produits conditionnés en Cosmétique Stérile sont et restent stériles pendant toute l’utilisation du produit : « pour les aplasies, en unité d’hématologie, ces produits sont formidables. C’est sécurisant pour nous et pour les patients, explique Essia Gasmi, qui intervient en Clinique à Bayonne.

Les produits les plus naturels restent aussi très utilisés par les professionnelles (huiles végétales, d’avocat, de ricin…), et permettent, grâce à une application régulière et une gestuelle spécifique, une amélioration du confort sensoriel et cutané des patientes avant, pendant et après les traitements ou une aide spécifique à la repousse des cils et des sourcils.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site