Imprimer

Posted in:

Société Générale, pour un modèle d’entreprise inclusive

2017 est une année importante pour le groupe Société Générale, qui porte un nouvel accord et s’engage sur une grande campagne de sensibilisation. Sandrine Dhellemmes, Directrice Inclusion : Mission Handicap nous parle de ces perspectives.

 

Société Générale Sandrine Dhellemmes
Société Générale Sandrine Dhellemmes

Quelle actualité pour l’emploi des personnes en situation de handicap chez Société Générale ?
Nous avons renouvelé notre accord d’entreprise pour la période 2017-2019, ce qui nous engage dans un certain nombre de tâches et dans la mise en place de nouveaux outils. Ce nouvel accord a été méticuleusement préparé avec l’appui de nos partenaires et sur la base de travaux de fonds et de nos constats terrain. Cet accord revêt une importance particulière alors que 2017 est l’année des 10 ans de notre Mission Handicap.

Le maintien dans l’emploi a toujours occupé une place importante pour Société Générale. Comment cette politique va-t-elle évoluer avec ce nouvel accord ? 
Nous poursuivons le dispositif d’équipes pluridisciplinaires. Nous allons le renforcer avec un nouveau maillage de plus de 2OO référents handicap locaux, lesquels seront pilotés par 4 Responsables Intégration Handicap dédiés. Nous pourrons ainsi mieux identifier les situations et les régler au mieux. Il nous faut accompagner les collaborateurs pour qu’ils ne soient pas en surcompensation dans leur travail, créer un climat de confiance pour les inciter à se déclarer et ainsi bénéficier des mesures adéquat. Nous vivons une période de grande transformation des métiers de la banque, notamment avec la transition numérique. Nous devrons être encore plus vigilants sur l’accompagnement de nos collaborateurs dans l’acquisition de nouvelles compétences, et dans l’évolution de leur carrière avec la mise en place, si nécessaire, de compensations.

Ce mouvement s’accompagne d’une sensibilisation systématique de l’ensemble de nos managers et acteurs RH au handicap. Il passe aussi par notre implication dans différents événements et innovations avec cette année la mise en œuvre d’un MOOC dédié au handicap. Il permettra l’acquisition et la validation des connaissances de manière interactive et sera accessible à tous les managers. 

Concernant le recrutement, quelles sont vos perspectives ?
Cet aspect ne dépend pas seulement de nous et nous sommes face à un phénomène d’accélération de nouveaux besoins dans les métiers de l’informatique. Nous ne connaissons pas encore nombre des métiers de demain. Paradoxalement nous constatons une raréfaction de certains profils. Cette mutation représente une opportunité pour beaucoup de candidats. Nous sommes au plus près de ce changement en qualité de partenaire de la Grande École du Numérique. En cela nous voulons être de plus en plus inclusifs avec le recrutement de compétences encore non reconnues par un diplôme traditionnel. Une opportunité qui nous permet d’intégrer des personnes en situation de handicap dans des équipes IT où il y a des besoins particuliers. Nous lançons également un nouveau programme inclusif mixte destiné aux séniors, jeunes issus des quartiers prioritaires de la ville et personnes en situation de handicap pour un de nos centres de services multimédia.

Quelques mots sur le prochain Salon Handicap, Emploi et Achats Responsables ?
La 1e édition de ce salon fut une grande réussite tant pour les partenaires que pour les EA et ESAT présents. Pour Société Générale, il a été l’occasion de sensibiliser près de 160 collaborateurs venus le visiter. Nos acheteurs, RH et donneurs d’ordre ont trouvé ce salon très qualitatif et les prestations des EA, ESAT très sérieuses. La conséquence directe est de porter toujours plus haut le sujet du handicap, plus connu dans sa dimension médicosociale. C’était aussi pour nous, dans le prolongement de l’étude prospective Travail, Emploi et Handicap 2025 et du Pass Pour l’Emploi, l’occasion de travailler avec toutes les parties prenantes, notamment les associations, et cette année plus particulièrement avec l’Agefiph et le Fiphfp ou l’UPTIH pour les indépendants.

Qu’allez-vous offrir de plus cette année ?
Cette 2e édition entérine le haut niveau d’exigence que nous avons mis en œuvre l’année dernière. Nous souhaitons porter plus loin les expériences, valoriser le partage d’expériences réussies du secteur, mais aussi professionnaliser et pousser plus loin la question des achats responsables. Tout cela participe à une meilleure intégration des personnes en situation de handicap dans l’entreprise et à la lutte contre les préjugés.

Nous attendons une forte participation, avec cette année un focus important sur l’innovation et les PME, qui représentent un terroir très fertile pour l’emploi. Nous devons les aider à se professionnaliser dans leur recrutement de personnes en situation de handicap. Cela fait partie de nos engagements en qualité de grand employeur responsable. L’innovation et les startups apportent, quant à elles, beaucoup au monde du handicap tant par leurs avancées technologiques que sur l’emploi de nouvelles compétences. La 3e édition pourra être encore plus offensive en proposant un focus sur l’international, car nous souhaitons faire participer l’organisation internationale du travail (OIT), avec qui nous avons signé la charte en faveur de l’emploi des personnes handicapées. Mais aussi faire venir les membres de EUCIE, la Confédération internationale des entreprises adaptées. J’ai eu la chance de participer à sa naissance, en janvier dernier, au Parlement Européen à Bruxelles. L’idée est de montrer avec la France, l’Espagne, l’Allemagne et la Belgique, que nos entreprises transnationales peuvent prendre la mesure de l’importance des achats responsables au-delà des frontières, promouvoir un modèle d’entreprise inclusive, et participer pleinement aux préconisations du programme Européen 2020-2030. C’est donc un très beau programme qui s’annonce et nous avons hâte d’être au 27 mars.

Photo Sandrine Dhellemmes, Directrice Inclusion & Mission Handicap chez Société Générale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *