Handicap , accédez à une information complète et actualisée en temps réel sur Handirect Magazine

AccueilArchives des articles et dossiers du handicapSNCF : (Re)trouvez votre voie grâce aux métiers d’Hantrain technique

SNCF : (Re)trouvez votre voie grâce aux métiers d’Hantrain technique

Ecouter article


Après deux éditions réussies, la SNCF ouvrira en mai prochain les candidatures permettant de rejoindre la troisième promotion d’Hantrain, son dispositif de formation innovant destiné aux demandeurs d’emploi en situation de handicap.

Le principe
« L’alternance est un excellent vecteur de formation ». C’est à partir de ce constat que la SNCF a lancé en 2012 le dispositif Hantrain. Celui-ci se déroule en trois phases :
– Une Préparation Opérationnelle à l’Emploi (3 mois) comprenant une remise à niveau scolaire, un accompagnement au retour à l’emploi, et une phase de découverte en entreprise de deux à trois semaines.
– Une formation en alternance sur un rythme de quinze jours de cours au sein d’un centre de formation spécialisé dans la reconversion de travailleurs handicapés, suivis de quinze jours de formation en établissement ferroviaire, pendant une période de 18 mois ponctuée par la validation de trois certificats nécessaires à l’obtention du diplôme (niveau IV, équivalent du Bac).
« Le tutorat occupe une place primordiale dans le déroulement de la formation, avec un investissement très fort de nos tuteurs, indique Dominique Darbon, adjointe à la mission handicap et emploi SNCF. Ils reçoivent d’ailleurs une formation spécifique à l’encadrement d’alternants en situation de handicap, avec deux jours de formation initiale théorique complétés par une formation pratique continue d’une journée chaque trimestre ».
– Une embauche en CDI garantie dès lors que la formation s’est bien déroulée et que le titre été validé.
Les conditions d’accès
Pour déposer votre candidature, vous devez :
– Être majeur
– Être demandeur d’emploi
– Être bénéficiaire de la RQTH
– Ne pas avoir validé de diplôme supérieur au bac.
Les métiers concernés
La prochaine promotion formera des alternants aux métiers de :
– Opérateur de maintenance des engins ferroviaires (9 postes à pourvoir) : « Son rôle consiste à garantir l’entretien et la réparation de tout l’outillage ferroviaire, au niveau mécanique (petits outils de type perceuses, débroussailleuses…), et/ou au niveau du dépannage (draisines, nacelles de caténaires…). C’est un métier aux tâches très diversifiées qui peut s’effectuer aussi bien en atelier qu’à l’extérieur. Il s’adresse idéalement à de « bons bricoleurs », ou du moins des personnes aimant les métiers techniques et n’ayant pas peur de mettre les mains dans le cambouis », précise Annelise Hersent, référente handicap et mixité pour la branche infrastructure.
– Opérateur de maintenance des trains (5 postes à pourvoir) : « Il a pour mission d’entretenir, dépanner, réparer ou rénover les trains, ce qui nous permet d’offrir différents débouchés, notamment vers les métiers d’électricien et de mécanicien. Chacun contribue à ce que les trains partent et arrivent à l’heure, et à ce que nos clients voyagent dans les meilleures conditions de confort et de sécurité. En cela, nos opérateurs sont souvent très fiers d’exercer leur métier, commente Sophie Bonmatin, référente handicap Matériel. Nous recherchons chez les candidats des qualités de rigueur et d’attention, indispensables pour le respect des consignes de maintenance et garantir tant leur sécurité que celle des transports ».
Pour postuler, rendez-vous dès le mois de mai sur le site www.emploi.sncf.com/fr/emploi/
Témoignage
Hervé, 48 ans, opérateur de maintenance des engins ferroviaires en alternance
Son parcours : Après mon service militaire à l’âge de 18 ans, j’ai travaillé en usine comme opérateur de production, avant de me spécialiser dans la soudure via un CAP. Suite à un problème de santé en 2008, j’ai dû arrêter de travailler pendant un an. Lorsque j’ai souhaité revenir à mon poste, je me suis heurté à de nombreuses restrictions liées à mon état de santé. J’ai alors dû arrêter et enchaîner des petits boulots et missions d’intérim, tout en menant une recherche d’emploi stable. C’est ainsi que j’ai entendu parler du dispositif Hantrain, dont la première promotion allait être lancée.
Son recrutement : J’ai postulé sur internet. Quelqu’un m’a rappelé deux jours après, pour un entretien téléphonique, à l’issue duquel j’ai été convoqué à Paris pour des examens de sélection. Puis j’ai intégré la promotion Hantrain en 2012, avec huit autres personnes. Après trois mois de POE réussis, j’ai signé mon contrat d’alternance. Je savais dès lors qu’il y aurait un CDI à la clef de ma formation, point essentiel qui a fait que je me suis lancé dans ce parcours. Je termine ma formation en septembre.
Ses impressions : Ce dispositif représente pour moi une véritable opportunité, dans un contexte où le handicap est souvent synonyme de mise sur la touche. Sur mon lieu de travail, je suis considéré comme un agent à part entière et soutenu par un binôme. A chaque nouvelle tâche à accomplir, mes encadrants s’assurent que cela ne pose pas de problème par rapport à mon handicap. Je recommande cette formation aux candidats qui hésiteraient, et je pense que les qualités importantes pour réussir sont le sérieux, la motivation et l’esprit d’équipe.

1 COMMENTAIRE

Les commentaires sont fermés

Derniers articles

X