Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Sports, loisirs et handicap

Sept pompiers et un enfant au Maroc

Le 31 janvier, l’équipe « pompier rai aventure » a emmené Paul au Maroc pour participer au 21e marathon de Marrakech.  Après avoir emmené quatre enfants sur le marathon des sables en 2009, « pompier raid aventure » était de retour au Maroc pour le plus grand bonheur de Paul. Ce petit garçon de neuf ans, privé de l’usage de ses jambes à cause d’une myopathie de Duchenne rêvait de participer à un marathon. L’association « pompier raid aventure », qui parcoure le monde en courant depuis plus de 10 ans avec des enfants en situation de handicap, n’a pas hésité une seconde lorsqu’elle a été contactée.

 

C’est la tante de Paul, qui en voyant un reportage télévisé sur le marathon des sables, est à l’origine de ce voyage : « J’ai tout de suite admiré le dévouement de ce groupe de sapeurs-pompiers. J’ai alors contacté Jérôme Travers, le président de l’association, pour lui demander s’il pouvait concrétiser un projet avec Paul. Sa réponse a été immédiate, dit-elle. Je les remercie tous car sur place, je pouvais lire le bonheur de Paul dans ses yeux. »

 

Un drôle d’engin au départ 

La joëlette de l’association ne compte plus les kilomètres. Depuis des années, elle participe à tout type de courses. De 10 kilomètres en région parisiennes, à plus de 200 dans le désert, rien ne l’arrête et le maillot orange vif des hommes qui la pousse est maintenant reconnu. Pourtant, sur la ligne de départ, ce drôle d’engin intrigue et amuse à la fois. A l’exception de quelques uns, les Marocains présent voient ce fauteuil à une roue pour la première fois. Les enfants sont hilares et viennent se faire prendre en photo aux côtés de Paul qui rigole tout autant. Ce dernier à même droit à une interview pour la radio. C’est ça aussi l’effet pompier raid aventure.

Chaudement vêtu, Paul est paré pour le départ. Ce n’est pas le vent froid qui descend du Mont Atlas qui va atténuer sont envie d’en découdre avec les 5 000 autres concurrents. « Hier, en essayant la joëlette, j’avais un peu peur dans les virages, mais maintenant ça va. En attachant le dossard sur mon maillot, les pompiers m’ont dit que maintenant je faisais partie de leur équipe. Alors en avant », s’impatient-il.
Si ce sont les dix coureurs qui se relaient pour pousser et tirer la joëlette qui lui permettent d’avancer, le jeune sportif est dans sa course. De la voix, il encourage et motive ses partenaires. « C’est quand on entend les encouragements des enfants qu’on en envie d’aller encore plus loin. Ce sont eux notre carburants », témoigne Philippe, un des coureurs. Quelques coureurs s’essayent à la conduite du fauteuil magique. Au bout de quelques hectomètres, ils s’aperçoivent que se n’est pas si simple qu’il n’y parait.

Orangeraies, palmerais, villas luxueuses, quartiers populaires,… les paysages défilent et contrastent d’une rue à l’autre. Les habitants de le Perle du sud, s’agglutinent pour encourager chaque sportif. Au passage du groupe de pompiers, les regards s’attardent sur eux et les suivent jusqu’au virage suivant. Les 42,195 km se passent sans encombre, les chants de Paul et son équipe se succèdent sur le parcours. Ils ne semblent pas fatigués. 4 h 15 après le coup de pistolet, ils passent sous l’arche d’arrivée. Le sourire de Paul en dit long sur l’aventure qu’il vient de vivre. « On recommence ? », demande-t-il à ses coéquipiers qui lui répondent en riant d’attendre un peu.

 

Une balade dans le désert

Les surprises ne sont pas terminées. Dès le lendemain, l’aventure repart de plus belle. A bord d’un 4×4,le team prend la direction du désert. Découverte de village berbère, hébergement en riad, … tout est organisé pour le plus grand bonheur de Paul. « Je suis remonté dans la joëlette. Il n’y avait rien autour de nous à part du sable. Le fauteuil avait du mal à avancer mais rien n’arrête les sapeurs-pompiers », dit-il. Tout ce qu’il a pu voir durant ces quelques jours au Maroc, resteront très longtemps dans sa mémoire.

Depuis, l’association a participé à 4 courses, dont le marathon du bout du monde (pointe du Raz. Ses efforts ont permis à six autres enfants de se régaler tout comme Paul. A la fin de l’année, Jérôme Travers espère se rendre avec son équipe à la Réunion pour vaincre la diagonale des fous le le plus grand bonheur de huit sportifs en herbes.

Pour plus de renseignements et pour voir l’aventure de Paul, rendez-vous sur www.pompier-raid-aventure.com

 

La myopathie de Duchenne 

La myopathie de Duchenne est une forme de dystrophie musculaire progressive généralisée et héréditaire à transmission récessive liée au chromosome X. Débutant dans l’enfance elle est d’évolution grave. Seuls les garçons sont atteints et les femmes sont transmettrices. La myopathie de Duchenne touche à la naissance un garçon sur 3500 chaque année en France. Un enfant atteint de myopathie de Duchenne présente en général peu de signe. Il présente en général peu de signes de la maladie avant l’âge de 3 ans. Il marche parfois tard, tombe assez souvent et se relève difficilement.

 

Ils ont dit

Bernadette, tante de Paul.
« Je craignais une peu ce voyage car il n’est pas facile « d’imposer » le handicap de Paul à un groupe que l’on ne connait pas. J’ai découvert un groupe de copains extra qui n’a qu’un seul but : faire plaisir aux enfants. « 

Jérôme Travers Président de pompier raid aventure.
« Paul est un petit garçon très attachant. Cela nous a déchiré le cœur de la quitter. Dès que possible, nous nous rendrons chez lui près de Tours pour le revoir et se remémorer ces bons moments. « 

 

Cécile, maman de Paul
« Paul est toujours enchanté par son voyage inoubliable au Maroc; souvenirs chaleureux d’une aventure avec des gens formidables. Merci évidemment à Jérôme,  » Mr le président au grand cœur » qui est à l’origine de tout et à son équipe qui donne autant de temps, autant de choses pour rendre heureux nos enfants. « 

Texte et photo : Sylvain Lefort

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site