Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Emploi-Formation et handicap

Sensibilisation au handicap psychique : SNCF s’investit

Sensibilisation au handicap psychique Mission handicap SNCF

La sensibilisation au handicap psychique mise en avant à l’occasion d’un forum organisé par la Mission handicap SNCF

En mars dernier, un forum de sensibilisation au handicap psychique était organisé à Marseille dans le cadre de la mission handicap SNCF. Retour sur cet événement.

Brigitte Crapon, Correspondante Travailleurs Handicapés (CORHE) au sein de l’EPIC Mobilité de SNCF pour la région PACA.

Pouvez-vous nous présenter votre mission ?
En tant que correspondante travailleurs handicapés, mon travail consiste à faire vivre l’accord collectif pour l’emploi en faveur des personnes en situation de handicap sur ce périmètre : Conseil et mise en place des aménagements de postes nécessaires, information, sensibilisation, accompagnement au recrutement de TH…

Pouvez-vous nous présenter le forum qui a été organisé à Marseille ?
J’ai souhaité, avec mes homologues des deux autres EPICs, organiser un événement de sensibilisation au handicap psychique, pour informer le plus grand nombre de personnes sur les maladies psychiques (agents, managers, CHSCT, direction…). Ce type de pathologie est de plus en plus présent dans notre entreprise, et reste très difficile à comprendre et à accompagner pour nos encadrants, pour le collectif de travail… et peut concerner les agents dans leur sphère professionnelle et privée. Le but du forum était donc de permettre à chacun de trouver le bon interlocuteur susceptible de l’aider, s’il était concerné par une personne atteinte d’une maladie psychique.

Qui a participé à l’organisation de ce forum de sensibilisation au handicap psychique ?
J’ai construit ce forum avec Vanessa MAILHE, également CORHE sur l’EPIC Réseau, avec l’idée commune de proposer informations et échanges avec tous les services constituant une aide sur ce sujet. Nous avons sollicité :

  • L’Action Sociale SNCF qui travaille sur la sphère familiale et qui de ce fait a mis en place des actions « d’aides aux aidants ».
  • La cellule de soutien psychologique SNCF qui a expliqué certaines pathologies et les comportements en découlant (et ce qu’il faut faire ou ne pas faire).
  • L’UNAFAM 13, association venant en aide aux familles des personnes atteintes de ces maladies et qui a donné des informations à la fois sur la maladie et sur comment vivre avec, et vers qui trouver du soutien pour les aidants.
  • Nous présentions le rôle des CORHE dans le maintien dans l’emploi des personnes handicapées.
  • Pour finir, nous avons diffusé le film d’un client atteint d’une maladie psychique qui a accepté de « se mettre en situation » dans une gare et dans un train, et de « débriefer » en expliquant comment il vit une situation d’interpellation par un agent d’accueil et de contrôle à bord d’un train. Il a également conseillé des postures aux agents concernés pour entrer en contact avec lui sans favoriser une situation difficile voire explosive.

Quel bilan faîtes-vous suite à cet événement ?
Sur le moment, nous n’avons rencontré qu’une cinquantaine de visiteurs sur le forum, mais tous très intéressés. Par la suite, l’effet « relais d’information » a très bien fonctionné puisque dans les jours qui ont suivi, nous avons reçu beaucoup de sollicitations de managers nous demandant si un nouveau forum serait réalisé. Nous allons donc réitérer cette action à l’automne en perfectionnant notre communication en amont. L’objectif fixé – que nos visiteurs identifient les interlocuteurs susceptibles de les aider lorsqu’ils sont confrontés à ce problème – est atteint. Le fait que chacun intègre bien que les personnes concernées souffrent bien d’une maladie et quels comportements adopter a également été atteint.

Sylvie Charrieres, déléguée opérationnelle, Optim’service /action sociale SNCF.

Quel a été le rôle du service d’action sociale lors du forum ?
Le service d’action sociale était présent à ce forum, invité par Brigitte CRAPON, correspondante handicap et emploi.
La problématique de l’aide aux aidants est prégnante dans l’accompagnement des situations de maladie psychique. Fort de ce constat, le service d’action sociale propose un accompagnement et des prestations spécifiques pour des temps de répit, une aide au transport, une formation, des solutions domotiques, etc.

Que propose le service d’action sociale SNCF ?
Notre service agit dans la prévenance et la prévention avec des interventions individuelles et collectives. Il est basé sur deux fondements : le contrat social pour tous les salariés du Groupe public ferroviaire et le régime spécial pour les affiliés de la Caisse de prévoyance et de retraite.

Les travailleurs sociaux accompagnent les agents et/ou leur famille et travaillent en collaboration avec les partenaires internes (médecin du travail, établissements) et externes (associations, professionnels de santé, établissements de soins). Notre mission est de soutenir et accompagner les agents en situation de maladie ou de handicap pour leur permettre de retrouver un nouvel équilibre personnel, familial, social, professionnel.

La participation à ce type de forum de sensibilisation permet de faire connaître au plus grand nombre les offres de l’action sociale, afin de se situer le plus en amont possible dans la prise en charge de cette problématique.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *