Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Semaine pour l’emploi : l’ARSEG rappelle son engagement en matière d’emploi

L’emploi des personnes handicapées est devenu une question de plus en plus prégnante pour les entreprises. A partir de janvier 2010, la contribution versée à l’Agefiph (association de gestion des fonds pour l’insertion des personnes handicapées) augmente. Les entreprises d’au moins 20 salariés et plus, qui n’auront pas encore atteint le quota de 6% de salariés handicapés ou acheté des prestations à des Entreprise Adaptées devront verser jusqu’à 1500 fois le SMIC horaire par unité manquante.

La semaine pour l’emploi des personnes handicapées qui se déroule du 16 au 22 novembre est l’occasion pour l’ARSEG de rappeler l’engagement et l’action de ses membres DRSG pour l’insertion des personnes en situation de handicap dans l’entreprise.

 

DRSG : de l’aménagement des postes de travail à la sensibilisation…

Au-delà du recrutement des personnes handicapées, leur arrivée ou leur maintien et leur intégration dans l’entreprise représente un véritable enjeu. Les DRSG qui ont pour mission de garantir aux salariés un cadre de travail confortable, sécurisé et efficace jouent un rôle primordial dans leur insertion et leur accompagnement.

Leurs actions sont larges. Les DRSG agissent aussi bien pour l’interne auprès de leurs collaborateurs en situation de handicap que pour l’externe en aménageant les locaux pour les rendre accessibles aux clients ou visiteurs handicapés. Ils interviennent au niveau de l’aménagement des postes de travail (téléphones et écrans d’ordinateur adaptés,..) et des locaux (sanitaires, ascenseurs, portes, rampes d’accès…) mais aussi en matière d’information et de sensibilisation en interne (journée d’information, formation, mise en situation…).

 

Si les DRSG accompagnent l’insertion des personnes handicapées au sein de l’entreprise, ils peuvent également soutenir le travail réalisé par des personnes handicapées via la sous-traitance auprès d’entreprises du secteur protégé par exemple pour l’entretien des bureaux et des espaces verts, l’approvisionnement en fournitures de bureau, les prestations de mise sous plis…

L’ARSEG en quelques mots:

1er réseau de France consacré aux services généraux et à l’environnement de travail, l’Arseg participe activement depuis plus de 34 ans à la professionnalisation et à la promotion du métier de Directeur et Responsable de Services Généraux (DRSG), grâce, notamment, à une large gamme de supports d’information, de formations et d’outils professionnels, ainsi qu’à un programme de rencontre riche et varié. Forte de plus de 2200 membres, DRSG et prestataires des services généraux, répartis sur tout le territoire national, l’Arseg est un réseau d’excellence où se partagent, dans un contexte professionnel et convivial, les retours d’expériences, les bonnes pratiques, les conseils, les idées et les contacts .
Pour en savoir plus : www.arseg.asso.fr

 

Les DRSG membres de l’Arseg en parlent…

 

Fabienne Lemmens, Directeur des achats et des services généraux Caisse d’épargne Lorraine Champagne Ardennes Lauréate du Trophée ARSEG 2008 des Services généraux – catégorie Services généraux éthiques et responsables.

 

« En matière de handicap et en tant que directeur des services généraux, je ne peux pas m’occuper uniquement de l’aspect technique, je dois aussi prendre en compte l’aspect humain. »

Fabienne Lemmens a entamé depuis mai 2008 dans les agences Caisse d’épargne en Lorraine et Champagne Ardennes une mise en accessibilité pour les clients handicapés (statistiquement 5% des clients) et pour ses collaborateurs et a appréhendé le handicap sous toutes ses formes.

 

Pour les clients :

 

– Pour les malentendants appareillés, des boucles audio ont été mises en place à l’accueil et dans les bureaux de réception clients ainsi que des pièges à sons au plafond et au sol pour éviter les perturbations sonores.

 

– Pour les sourds signant, le personnel d’accueil peut suivre une formation au langage des signes, une formation qui peut être plus ou moins longue (1 an pour le langage courant + 1 an pour le langage spécialisé bancaire).

 

– Pour les malvoyants, des chemins d’accès à l’accueil et aux ascenseurs sont tracés au sol (carrelage rouge). Tous les obstacles (marches, poteaux…) sont également marqués par la couleur rouge.

 

– Pour les aveugles, une boucle audio avec casque a été installée pour les distributeurs de billets afin de les guider.

 

– Pour les personnes en fauteuil roulant, les agences se sont mises aux normes avec notamment des rampes d’accès et des portes adaptées et la giration à 180° dans tous les bureaux…

 

– Pour les personnes claustrophobes, les ascenseurs ont été équipés de miroir et d’un système de courant d’air frais pour éviter la sensation d’enfermement.

 

– Aucun fauteuil n’a d’accoudoir pour éviter la sensation d’inconfort des personnes en surcharge pondérale.

 

L’aménagement des agences a nécessité également un accompagnement des collaborateurs sur la question du handicap. Le personnel des agences mises en accessibilité suit une formation organisée par une association : explication des handicaps, mises en situation avec des personnes handicapées, repas « dans le noir » pour leur faire vivre un handicap…

 

Pour les collaborateurs :

Un référent handicap se déplace dans les agences Caisse d’Epargne en Lorraine Champagne Ardennes et s’occupe notamment des déclarations d’emploi de travailleurs handicapés. Fabienne Lemmens se charge d’aménager, d’adapter les postes de travail de ses collaborateurs suivant leur handicap : écrans d’ordinateur adaptés, fauteuils ergonomiques, bureaux adaptés, rampes d’accès…

 

D’autre part, Fabienne Lemmens, fait appel à des ESAT (Etablissement et service d’aide par le travail) pour l’entretien des espaces verts et de la flotte automobile de l’entreprise, le tri sélectif et le recyclage du papier ainsi que pour l’impression de certains documents (réglementation, tarification…) en braille.

###

 

Pascal Tersoglio, Responsable des Services Généraux et Françoise Arik, Correspondante Handicap du site Sanofi Pasteur à Lyon.

En 2006, le projet GAMA (guide d’autoévaluation en matière d’accessibilité) était lancé dans 3 sites pilotes du Groupe sanofi-aventis dont celui de Lyon. L’opération menée par une équipe projet a permis la rédaction d’un référentiel permettant aux autres sites sanofi-aventis de s’autoévaluer. Tous les types de handicaps ont été pris en compte et 12 thèmes ont été audités dont les cheminements (largeur des portes, mains courantes, dénivellations…), les circulations verticales (ascenseurs, escaliers…), le stationnement, les locaux de restauration, les salles de réunions, l’éclairage, la sécurité, la signalétique (symboles normalisés)…

 

Pour le site de Lyon :

– Phase 1 – un courrier a été adressé aux collaborateurs en situation de handicap pour qu’ils puissent s’exprimer sur leur difficulté au quotidien dans chaque bâtiment.

 

– Phase 2 – au cours d’une journée de mise en situation, des équipes formées de salariés de l’entreprise et de personnes atteintes de différents handicaps (malvoyant, non-voyant, fauteuil roulant électrique et manuel, malentendant) et appartenant à des associations lyonnaises ont suivi des parcours prédéfinis sur l’ensemble du site. Chaque équipe a relevé les difficultés rencontrées, cette journée a permis de tourner un film intitulé « projet GAMA » qui a ensuite servi de support de sensibilisation pour les salariés.

 

– Phase 3 – un plan d’action a été défini à partir des remarques collectées

 

– Phase 4 – dans les mois suivants, 95 % des actions prévues pour améliorer l’accessibilité du site ont été réalisées : mise en place de rampes d’accès, remplacement de la porte d’entrée du bâtiment principal par une porte à ouverture automatique, installation d’une boucle magnétique (système d’aide à l’écoute) dans l’amphithéâtre du site, achat de chariots porte-plateau pour le restaurant, achat de sièges d’évacuation pour les situations d’urgence, ajout de places de parking pour personnes handicap sur le parvis à proximité de l’entrée principale…

 

Pour les personnes handicapées travaillant sur le site : des aménagements spécifiques ont été mis en place tels que : boucles magnétiques individuelles, amplificateurs téléphoniques, pageurs vibreurs pour l’alarme incendie destinées aux personnes malentendantes, téléagrandisseurs et logiciels zoom texte pour les personnes malvoyantes, souris ergonomiques pour les personnes atteintes de maladies invalidantes.

 

Les différentes phases du projet ont été également l’occasion de communiquer, d’informer et de sensibiliser au handicap les collaborateurs du site à travers différents supports de communication : film, ateliers de mise en situation et rédaction d’un guide illustré de photos intitulé « Le guide du handicap du site de Lyon ». Ce document informe les équipes accueillant une personne handicapée, du comportement à adopter et des aménagements spécifiques mis à disposition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.