Partager, , Google Plus, Pinterest,

Préventica Paris Marseille 2019

Posted in:

Santé, bien-être et handicap

Une nouvelle technique pour corriger la scoliose au CHU de Grenoble

Unique en France, une nouvelle technique pour corriger la scoliose est pratiquée à l’Hôpital Femme Mère Enfant – HCL et au CHU de Grenoble.

L’opération de référence qui est le plus couramment réalisée consiste a redresser la colonne en soudant définitivement les vertèbres entre elles. Le résultat c’est si la colonne est bien droite elle perd une grande partie de sa souplesse. Aujourd’hui une technique révolutionnaire, beaucoup moins agressive, permet, en faisant jouer la croissance, de redresser la colonne vertébrale des enfants sans la priver de sa souplesse. Elle consiste en la mise en place d’un câble souple le long de la colonne vertébrale.

La scoliose est une déformation complexe de la colonne vertébrale qui peut entrainer des complications liées au déséquilibre rachidien et occasionner des douleurs d’arthrose, des compressions nerveuses, ou encore une insuffisance cardio respiratoire.
Toute scoliose en période de croissance nécessite donc un suivi spécialisé et est prise en charge par le port d’un corset dans 5 à 10% de cas.
Lorsque la déformation est trop importante et/ou échappe au traitement orthopédique, un traitement chirurgical est proposé pour stopper l’évolution de la déformation.
La chirurgie classique (« chirurgie de fusion »)  consiste à redresser la colonne vertébrale en réalisant une fusion vertébrale pour maintenir la correction : des tiges, des vis sont placées dans la partie incurvée de la colonne vertébrale, des micros fractures sont alors réalisées pour obtenir de petits fragments d’os. Ces derniers vont servir de greffe vertébrale et fusionner dans la bonne position (indiquée par les tiges). Cela réduit l’angle de déformation mais fige définitivement la colonne vertébrale interdisant toute souplesse aux enfants ou adolescents pour le reste de leur vie.

Le Vertebral Body Tethering (VBT) crée un corset interne et souple grâce à une chirurgie mini invasive
Cette procédure nouvelle est courante au Canada et Etats Unis. Délicate chirurgicalement, elle est beaucoup moins invasive que la chirurgie de fusion puisqu’il n’y a pas d’ouverture du dos.  2 à 3 incisions dans le thorax permettent au chirurgien de placer les implants au niveau des vertèbres en s’aidant des images captées par une caméra. Il met ensuite des vis dans les vertèbres et les relie par un câble en tension, constituant ainsi une sorte de corset interne.
« On réduit environ 1/3 de la courbure lors de la chirurgie. Puis la courbure se corrige au fur et à mesure de la croissance grâce à la tension du câble avec environ 10 degrés/an » s’enthousiasme le Dr Vincent CUNIN, chirurgien orthopédique à l’hôpital Femme Mère Enfant – HCL. « Les suites opératoires sont bénignes par rapport la chirurgie de fusion : au lieu d’une semaine de morphine et d’un mois de repos à la maison, les enfants peuvent envisager le retour à domicile dès le 2ème jour post-opératoire… quant aux petites cicatrices, elles sont invisibles au bout d’un an» poursuit-il.
« Après plus de 20 interventions réalisées et 4 années de recul, j’estime que le VTB est une alternative vraiment séduisante et peu invasive. Elle corrige une scoliose en 3 à 4 années et permet aux adolescents de garder un dos souple ce qui est capital pour leur avenir d’adulte ».

 L’appel pour un dépistage dès 8 ans de la scoliose du Pr V. CUNIN
« Je vois une centaine de nouveau cas pour scoliose chaque année et je suis souvent contrarié quand je constate que certains ont eu leur scoliose diagnostiquée trop tardivement. Le traitement par corset est alors moins efficace et le recours à la chirurgie plus fréquent. Le bon dépistage se fait à 8 ans et pas à l’adolescence comme on l’imagine ! Les parents peuvent très facilement tester le dos de leur petit en regardant cette vidéo. Un dépistage précoce permet le plus souvent d’éviter la chirurgie. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site