Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Loisir, tourisme et handicap

San Francisco accessible: Visite virtuelle avec Petit futé

San Francisco, la rebelle: Notre partenaire Petit futé vous propose de découvrir la ville de San Francisco accessible et pleine de surprises.

Par Petit futé. Le célèbre pont du Golden Gate ouvre les portes de San Francisco, une ville qui s’est toujours démarquée grâce à son histoire tourmentée, sa culture alternative et son ouverture d’esprit. Frisco est l’un des principaux berceaux culturels des USA. Les grands mouvements littéraires et artistiques américains, qui ont traversé le siècle dernier et influencé une bonne partie du monde occidental, sont nés au sein de ces collines. Qu’il s’agisse de la fertilité littéraire des premiers écrivains de l’Ouest, du réalisme humaniste des auteurs de la Grande Dépression, de la révolution culturelle des poètes de la Beat Generation ou de l’hyper créativité des hippies, San Francisco a toujours un temps d’avance sur son époque. Et si partir à l’assaut de ses collines peut refroidir au premier abord, la cité californienne est pourtant très accessible.

Des visites inoubliables

Traverser le Golden Gate Bridge est une expérience unique ! C’est le pont le plus célèbre des Etats-Unis et le plus aimé des Américains et ses mensurations sont à peine croyables : 2 727 m de long et 27 m de large. Et, quand ils l’empruntent, véhicules, piétons ou cyclistes se promènent à plus de 60 m au-dessus de l’océan, sur six voies de circulation. Il est évidemment possible de le traverser en fauteuil roulant, même si la descente peut être assez raide et qu’il peut y avoir beaucoup de monde dans l’après-midi, le week-end notamment. Quoiqu’il en soit, un voyage à San Francisco ne serait pas complet sans faire sa découverte !

C’est la même chose pour la prison d’Alcatraz. Le pénitencier ne se trouve qu’à un mile des côtes, mais il était quasiment impossible de s’en échapper : eaux gelées, courants puissants et requins étaient en effet les meilleures garanties contre les tentatives d’évasion des prisonniers. Les prisonniers d’Alcatraz étaient d’ailleurs les seuls en Amérique à avoir droit à des douches chaudes, afin d’être d’autant moins capables de supporter l’eau froide de la baie en cas d’évasion. Lors de votre visite, n’oubliez pas de vous procurer un audioguide (gratuit et en français), répertorié comme l’un des meilleurs aux USA. Voix de prisonniers, fonds sonores, tout y est ! Quant à l’accessibilité du site, pas de souci. Le ferry pour s’y rendre est équipé d’une rampe d’accès et, sur place, pour grimper les quelques centaines de mètres jusqu’à la prison, il est possible d’emprunter un petit tramway.

En revenant d’Alcatraz, il ne faudra pas manquer les otaries qui se prélassent dans le port de Fisherman’s Wharf. C’est la destination touristique number one de San Francisco pour voir les lions de mer (sea lions) qui ont élu domicile sur les pontons du Pier 39. Ambiance Disneyland avec odeurs de « barbapapa » et de gaufres sur les larges et accessibles quais. Pour une expérience un peu plus locale, nous vous recommandons d’aller vers le superbe Ferry Building, au bout de Market Street. Ferry Plaza Farmer’s Market est l’un des marchés les plus connus de San Francisco et attire encore vraiment des locaux. Avec son parking pour handicapés et ses rampes d’accès, pas de problème d’accessibilité. Ne manquez donc pas d’admirer l’architecture du Ferry Building et de faire un tour dans ses restaurants et ses jolies boutiques d’artisans. C’est un emblème de la ville, d’autant que lorsqu’on arrive en ferry, l’inscription en lettre géantes « San Francisco » a quelque chose de fascinant.

Après une séance shopping à Union Square, direction la California Academy of Sciences pour l’incroyable visite de l’un des dix plus grands museum d’histoire naturelle au monde et l’un des plus anciens des États-Unis. Entièrement accessible en fauteuil roulant, le musée en prête également à l’entrée. Les déficients visuels pourront également profiter de la collection avec toutes les informations en braille et pourront être accompagné de leur chien le cas échéant. Enfin, les personnes souffrant de problèmes auditifs pourront profiter de visites en langue des signes (à réserver à l’avance). Place ensuite au De Young Museum, ce bâtiment aux perspectives étonnantes. Même chose pour ce musée des Beaux-Arts, tout est accessible en fauteuil roulant (on en prête aussi à l’entrée), des visites en langues des signes sont possibles et des documents en braille pourront vous être remis à l’accueil (à condition d’en avoir fait la demande au moins deux semaines à l’avance).

Enfin, il faudra se sentir tout petit en bas de la Transamerica Pyramid, une tour de 260 m de haut et l’un des symboles de la ville, admirer les fresques murales dans Mission en dégustant des tacos ou du poulet frit salvadorien ou aller jusqu’à Alamo Square profiter des points de vue qu’offrent les maisons victoriennes. Malheureusement, les visiteurs se déplaçant en fauteuil roulant ne pourront pas emprunter le mythique cable car, l’une des images d’Epinal de la ville, qui n’est pas accessible.

À la sortie de Frisco, des paysages contrastés

Mais aller à San Francisco, c’est également s’offrir la possibilité de découvrir la Californie du Nord, un petit pays en soi avec des paysages variés et grandioses où ours et pumas ont élu domicile. Du nord au sud et d’est en ouest, les kilomètres s’enchaînent, mais ne se ressemblent pas. Pour louer une voiture adaptée et avec contrôle manuel, pas de problème vous en trouverez chez l’immense majorité des loueurs, que ce soit à l’aéroport ou en centre-ville. Au sud de San Francisco, la Route 1 serpente le long d’une côte déchirée et sauvage et rejoint les paysages mystiques de Big Sur et de ses falaises. Au-delà du Golden Gate Bridge, c’est la côte Pacifique, mystérieuse dans sa brume quasi-celtique, et terrain de jeu des baleines grises pendant la saison des grandes migrations. C’est aussi la Vallée du Vin qui s’étend doucement le long de vignes baignées de soleil. Plus haut vers le nord, on pénètre dans le royaume des redwoods, ces séquoias géants qui sont parmi les plus vieux et les plus hauts arbres du monde. Dans les terres, c’est la région de Shasta, farouche et volcanique, et un peu plus au sud le lac Tahoe offre des eaux turquoises dans un paysage de pins et de montagnes. Puis, c’est la Sierra Nevada, majestueuse et blanche. Sur le versant est, les paysages lunaires de Mono Lake précèdent les pistes de Mammoth Lakes. Sur le versant ouest, c’est la vallée du Yosemite Park et ses monuments naturels incroyables.

INFOS FUTÉES

San Francisco accessible petit futé
Y ALLER

AIR FRANCE

www.airfrance.fr

AMERICAN AIRLINES

www.americanairlines.fr

DELTA

http://fr.delta.com

UTILE

OFFICE DE TOURISME DE SAN FRANCISCO

www.office-tourisme-usa.com/etat/californie/san-francisco

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site