Handicap , accédez à une information complète et actualisée en temps réel sur Handirect Magazine

AccueilCoin lecture du handicapRoman sur la méningite : "Kourrage Antoine", le récit d'une mère

Roman sur la méningite : “Kourrage Antoine”, le récit d’une mère

Ecouter article


“Kourrage Antoine” : Un roman témoignage sur le combat d’une mère et son fils contre la méningite

Il s’appelle Antoine. Âgé de dix-sept ans, il est victime en août 2014 d’une méningite rare dont le pronostic vital ne semble laisser aucun espoir. Sa mère, Fabienne Legrand raconte, à travers un récit tout à fait émouvant, le plus grand combat de son fils dans une course folle contre l’impossible, à savoir : sa vie. Un roman sur la méningite et ses conséquences.

Tout au long de ce livre, la mère d’Antoine adopte une écriture fiévreuse, urgente, indispensable, irrésistible de drôlerie afin de faire ressentir aux lectrices et lecteurs ses sentiments éprouvés lorsqu’elle a vécu cet événement. On y retrouve également la force de l’amour d’une mère pour son fils. Une force de solidarité, une force de vie qui démontre ainsi toute la particularité de la relation entre une mère et son fils.

“Mon p’tit con, mon saucisson, mon bouchon, mon couillon à moi. Antoine. C’est mon fils. Il n’est pas frais cette nuit d’été 2014 : fièvre improbable, vomissements, douleurs au thorax. Moi, je suis presque contente, sauf à abandonner Kevin Costner, si beau et bien coiffé sur mon écran de télé, j’ai l’impression de servir à nouveau à quelque chose comme mère. Pas de chance, le premier diagnostic est à côté de la plaque, pas de chance, c’est une glissade vertigineuse dans le coma, pas de chance, il s’agit d’une méningite foudroyante d’un type rarissime.

Un plongeon brutal, terrifiant dans le monde de la réanimation, son peuple de Schtroumpfs dévoués, bleu des pieds à la tête, et la trouille de l’inimaginable, perdre son bébé de dix-sept ans. Les pronostics sont pourris mais la voix qui tourne en boucle dans ma tête, dit : « ça n’est pas possible ! ». Alors, je fais ce que j’ai toujours fait quand j’ai peur, je ris, et parfois, les autres autour rient avec moi. Dans la débandade, pendant qu’Antoine le vaillant refuse de capituler et joue au yoyo entre la vie et la mort, on se mobilise, Schtroumpfs bleus, verts, guérisseurs, ostéopathe, famille, amis, amis d’amis, inconnus, profs, associations…”.

« Ça n’est pas possible » : cette phrase qui tournait en boucle dans la tête de Fabienne qui avait beaucoup de mal à réaliser la gravité de la situation a engendré quelque chose de spécial. Malgré ce sentiment de peur et de doute, Fabienne reçoit le soutien de beaucoup de ses proches, et une chaîne de solidarité se déploie dans l’amour et l’humour à travers les réseaux sociaux. Un soutien synonyme d’espoir qui vient s’appeler « Kourrage Antoine ».

Auteure de ce magnifique roman, Fabienne Legrand ne perdra jamais espoir puisque, en raison de tout l’amour qu’elle éprouve pour son fils, ce combat est celui de toute une vie.

« Kourrage Antoine », Fabienne Legrand. Éditions Cherche-Midi (Le), 398 pages, 21,00 euros.

Robin Hubert

Derniers articles

X