Home Divers Revenu universel handicap le gouvernement se penche sur la question

Revenu universel handicap le gouvernement se penche sur la question

0
Revenu universel handicap le gouvernement se penche sur la question
revenu universel handicap
Ecouter article

Le revenu universel handicap est en cours d’étude par le gouvernement.

Sophie Cluzel, secrétaire d’État auprès du Premier Ministre, en charge des personnes handicapées, a lancé les travaux du collège « handicap » de la concertation préparatoire au revenu universel d’activité, animée par Olivier Noblecourt, délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté. Objectif : établir un constat partagé sur le système des aides sociales en France.

Lancée le 3 juin dernier, la concertation pour la mise en place du revenu universel d’activité assure un rôle majeur dans la mise en place d’un système d’aides sociales plus accessible et plus lisible, capable de réduire le taux de non-recours, mais aussi de soutenir chaque bénéficiaire dans sa réinsertion et la reprise d’une activité. Elle comporte un volet institutionnel et un volet grand public.

Alors que la pauvreté frappe tout particulièrement les personnes en situation de handicap – la France compte ainsi 1,1 million de personnes recevant l’allocation adultes handicapés (AAH) – la concertation sur le revenu universel d’activité permettra d’examiner les voies d’amélioration de notre système de solidarité visant à rendre celui-ci plus lisible, à renforcer le gain au travail pour les personnes en situation de reprendre une activité, et de renforcer son équité. Ces travaux respecteront le mandat de concertation présenté le 3 juin dernier qui prévoit que l’ensemble des montants aujourd’hui dédiés aux personnes en situation de handicap continuera à bénéficier à ce secteur. La création du revenu universel d’activité prolongera ainsi les efforts déjà entrepris par le Gouvernement, notamment avec la revalorisation de l’allocation adultes handicapés.

Le collège « handicap » est composé des organisations suivantes, désignées sous l’égide du Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH) l’ADAPT (Association pour l’insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées) l’APF France handicap, l’APAJH (Association pour adultes et jeunes handicapés), la FFAIMC (Fédération française des infirmes moteurs cérébraux), l’UNAFAM (Union nationale de familles et amis de personnes malades et/ou handicapées psychiques), l’UNAPEI (Union nationale des associations de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis), l’UNIOPSS (Union nationale interfédérale des œuvres et organismes privés sanitaires et sociaux). Une personne concernée et un représentant de l’ADF (Assemblée des Départements de France) participeront également aux travaux.

La concertation s’effectuera avec un souci constat de transparence. Aussi, les éléments présentés aux membres des collèges seront disponibles en ligne sur le site du ministère des solidarités et de la santé afin d’alimenter le débat public et de préparer la concertation citoyenne qui sera lancée en septembre. Elle sera organisée selon différentes modalités afin de disposer de résultats croisés et d’approfondir les questions les plus pointues : plateforme numérique, ateliers et débats publics en région, jury citoyen.

 

Article précédent Alternance et handicaps : La chronique de Pascal Parsat
Prochain article L’Agefiph et le Fiphfp vont-ils disparaître ?
Journaliste pour le magazine papier « Handirect » et son site internet www.handirect.fr, je rédige actuellement des articles sur tout ce qui touche de près ou de loin au handicap. L’objectif étant aussi bien de sensibiliser le public non initié que d’apporter des informations pratiques aux personnes directement concernées. Cela comprend plus particulièrement : - Le handicap en tant que tel qu’il soit permanent ou temporaire, visible ou invisible, qu’il touche des adultes ou des enfants, et quelle que soit sa forme ou sa nature : handicap moteur, déficience visuelle ou auditive, handicap psychique, intellectuel ou cognitif, autisme, polyhandicap. Cela inclut aussi toutes les situations de handicap au sens large, telles que les problèmes de santé, la douleur, les conséquences ou séquelles d’une maladie, les effets de l’évolution en âge… - L’accessibilité appliquée à tous les domaines de la vie quotidienne pour une personne en situation de handicap : l’école, les lieux publics, les soins médicaux, la culture, le tourisme et les loisirs, la vie sociale, intime, et professionnelle. - Les aidants et proches des personnes en situation de handicap : les difficultés qu’ils rencontrent, les différents lieux et acteurs auprès desquels ils peuvent trouver un soutien, le répit, leur rôle indispensable dans la société, leurs revendications et les évolutions juridiques les concernant. - Des interviews et portraits de personnalités Outre ces articles de nature pratique, je réalise également des interviews et portraits destinés avant tout à mettre en valeur des personnalités, des parcours, des initiatives, des situations, des manières de vivre… qui à mon sens méritent d’être mieux connues et/ou partagées avec le plus grand nombre. Auparavant correspondante pour le quotidien régional « Le Progrès », et journaliste au sein du magazine papier et internet « Le Journal de l’Emploi Rhône-Alpes », j’ai par ailleurs une sensibilité particulière aux thèmes de l’emploi, la formation et l’insertion professionnelle, des éléments primordiaux pour faciliter l’intégration de chacun dans la société, et souvent à plus forte raison pour des personnes en situation de handicap.
X