Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Revalorisation de l’AAH : un avenir inquiétant

Le Journal Les Echos du 28 août révèle que le Gouvernement aurait l’intention de ne prévoir qu’une seule revalorisation annuelle de l’allocation aux adultes handicapés. Outre la fréquence de la revalorisation, ce que les personnes handicapées souhaitent connaître c’est le montant de cette revalorisation. Le montant actuel de l’allocation aux adultes handicapés, malgré la revalorisation de 25% depuis 5 ans, ne permet déjà pas à ses bénéficiaires de sortir du seuil de pauvreté, d’autant plus que cette revalorisation a été contrebalancée par l’instauration des franchises médicales ou de l’augmentation du forfait hospitalier.

 

A l’approche de cette dernière revalorisation, la FNATH attend du Gouvernement une prise de position claire sur la revalorisation de cette allocation. Les personnes handicapées ne pourront évidemment pas accepter, malgré le contexte économique, une revalorisation au rabais, qui les conduirait inexorablement vers l’exclusion sociale.

 

Interrogé par la FNATH pendant la campagne électorale, François Hollande n’avait pris aucun engagement sur la revalorisation de l’allocation aux adultes handicapés. A défaut de devoir respecter une promesse, il s’agit donc pour le Gouvernement de prendre une décision et d’en informer les personnes handicapées qui bénéficient de cette allocation, qui doivent faire face à l’augmentation des coûts de la vie quotidienne.

 

Tout en étant consciente du contexte économique, la FNATH estime indispensable de poursuivre une revalorisation forte de cette allocation, en attendant l’ouverture d’une véritable réflexion sur l’instauration d’un véritable revenu d’existence pour les personnes handicapées.

 

Source : communiqué de la FNATH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.