Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Rester coquette en toutes circonstances : Mode et image de soi

Les Franjynes : Rester coquette en toutes circonstances

Mode et image de soi : Rester coquette en toutes circonstances

Après les franges et les turbans pour les femmes touchées par le cancer, la petite entreprise les Franjynes lance sa gamme de prêt-à-porter adaptée pour permettre à chaque femme de rester coquette quelle que soit la situation.

Il y a tout juste deux ans, Julie Meunier, après avoir combattu un cancer, lançait une alternative particulièrement innovante aux prothèses capillaires portées par les femmes atteintes d’alopécie : des franges synthétiques haut de gamme associées à des turbans très tendance. De son vécu lui vient l’idée géniale de créer des accessoires légers, confortables et très stylés, disposant d’un système breveté assurant le maintien lorsqu’on a perdu ses cheveux. Elle révolutionne rapidement la vie de centaines de femmes, inspirées aussi par sa vitalité et son énergie débordante : « Je ne me voyais pas porter une perruque, nous confie Nadia, en chimiothérapie depuis plusieurs semaines. Trop chaud, trop lourd et trop cher. Les tutos en ligne ont fini de me convaincre, je les adore, je trouve cette nana géniale », renchérit-elle. Julie Meunier crée en deux ans près de 200 pièces « mode et confort », des collections permanentes, thématiques (turbans de cérémonies, turbans sport…), et des dizaines de tutos de nouages pour près de 3000 utilisatrices.

Forte de son succès et surtout très à l’écoute de ses clientes, la jeune Niçoise lançait récemment « Les fringues des Franjynes », une robe, une combinaison et un top développés pour les femmes ayant subi une ablation sans reconstruction du sein. « Je voulais répondre à leurs besoins, car beaucoup ne peuvent souvent plus s’habiller avec un dos nu ». Chaque modèle conçu se porte sans soutien-gorge et dispose d’un système pouvant accueillir la prothèse mammaire ; il permet aussi de gérer soi-même la hauteur de ses seins. Comme pour ses turbans, la jeune créatrice a imaginé une collection pouvant être nouée dans des styles différents et adaptés à chaque femme : « On peut nouer chaque vêtement de 7 façons différentes, pour chaque jour de la semaine ! ».

Entre stylisme médical et création de mode inclusive, la petite entreprise mise aujourd’hui sur le « slow fashion », une mode plus éthique et plus responsable, avec une collection 100% française et des textiles italiens déclinés en 6 coloris. Un choix éthique qui a un coût, d’autant que les vêtements sont disponibles dans toutes les tailles du XS au XL mais aussi sur mesure à la commande. Julie et son équipe prévoient une internationalisation dès 2019, et comptent bien permettre à des milliers d’autres femmes de rester positives en se sentant belles et féminines.

Plus d’infos sur : https://lesfranjynes.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.