Partager, , Google Plus, Pinterest,

Ecouter avec Readspeaker

Posted in:

Ressource et vie quotidienneVie quotidienne

Ressources des personnes handicapées, la dégringolade !

Ressources des personnes handicapées

Il y a 10 ans le 29 mars 2008, 30 000 personnes en situation de handicap manifestaient dans les rues de Paris pour faire valoir leur droit à des ressources d’existence décentes afin de compenser l’impossibilité de travailler du fait de leur handicap.

Ces personnes marginalisées dans notre société subissent la double peine du handicap et de l’exclusion du monde du travail. Mais la situation n’est pas meilleure pour un grand nombre des personnes handicapées qui bien que travaillant n’atteignent même le niveau de revenu d’un SMIC, soient des ressources insuffisantes et indignes. Ce sont plus d’1 million de personnes en situation de handicap en France qui vivent toujours en-dessous du seuil de pauvreté situé à 1015€ pour le médian le plus élevé.

Bien qu’annoncée en septembre 2017 par le gouvernement comme une belle avancée, la revalorisation de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) à 900€ cache une réalité moins satisfaisante et beaucoup moins glorieuse pour le gouvernement comme nous l’avions déjà démontré. Quelques précisions s’imposent pour bien comprendre la situation. Afin de remplir l’engagement de campagne présidentielle, dans le contexte budgétaire actuel, le gouvernement a en effet décidé de réduire le périmètre des bénéficiaires.

Ainsi de nombreuses personnes ne pourront pas bénéficier de cette augmentation :

  • Les allocataires de l’AAH vivant en couple ne bénéficieront pas ou partiellement d’augmentation de leur ressources et donc de leur pouvoir d’achat, les nouveaux modes de calcul neutralisant la revalorisation. Sauf pour les couples qui sont tous deux en situation de handicap. Comment accepter que les choix de vie et sentimentaux soient ainsi sanctionnés ?
  • Les bénéficiaires du complément de ressources perdront jusqu’à 90€ par mois s’ils sont éligibles à la majoration pour la vie autonome, mais plus de 179€ s’ils ne le sont pas. Une perte de pouvoir d’achat qui concerne 65 000 personnes !
  • Les 230 000 bénéficiaires de pensions d’invalidité, qui ne seront plus éligibles à la prime d’activité à partir du 1er juin, verront leurs droits réduits de 158€ par mois en moyenne, une baisse qui peut aller jusqu’à 230€ par mois et par personne !

Une  situation inacceptable que toutes les associations dénoncent APF en tête, en signant un communiqué commun et ont interpelé de nombreux parlementaires qui font la sourde oreille. Aujourd’hui les associations veulent aller plus loin pour faire comprendre à nos parlementaires les conséquences dramatiques de certains choix budgétaires pour des personnes étant limitées professionnellement à cause de leur situation de handicap. Des vidéos-témoignages seront postées sur les réseaux sociaux pour montrer ce que vivent concrètement le million de personnes concernées…

Tous ensembles, nous devons dire non à la double peine !

A lire https://www.handirect.fr/chiffres-cles-sur-le-handicap-france/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *