Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Régate avec les yeux bandés à Pornichet : Course à la voile sans y voir

Régate avec les yeux bandés à Pornichet : Course à la voile sans y voir

Retour sur une régate SARA avec les yeux bandés à Pornichet

Par Olivier Ducruix. L’UNADEV (Union Nationale des Aveugles et Déficients Visuels) et l’association brestoise Orion ont organisé à Pornichet, du 25 au 27 octobre derniers, un stage et une régate SARA avec les yeux bandés, c’est-à-dire une course à la voile sans y voir, en utilisant l’application SARA sur iphone. Vous la connaissez déjà si vous avez eu l’occasion de lire ma chronique consacrée à SARA, parue il y a quelques mois. Ce bel évènement a été organisé en partenariat avec l’APCC club nautique de Pornichet qui nous a accueillis.

Le vendredi et le samedi matin furent consacrés à un entrainement au cours duquel les 5 équipages présents, constitués de 3 ou 4 personnes dont un à deux marins déficients visuels, ont pu se perfectionner dans leur pratique de la voile les yeux bandés. En effet, telle est la règle, tous les membres de l’équipage qu’ils soient voyants ou non se bandent les yeux. Ainsi, seule leurs sensations et SARA (Sail And Race Audioguide), l’application mobile développée pour les marins déficients visuels, leur permet de naviguer et même de régater.

Dans des conditions météo difficiles, avec une mer bien formée les 2 premiers jours et des vents forts de l’ordre de 20 nœuds avec des rafales à 25 nœuds, nous avons pu repousser une fois encore nos limites. Force est de constater les progrès de tous, et des matchs de plus en plus serrés !

Voici par exemple ce qu’en disait, juste après l’évènement, Nicolas Rondouin, marin nantais expérimenté qui a participé aux derniers championnats du monde Blind Sailing au Canada en septembre dernier :

« Ce week-end j’ai eu le grand plaisir de participer à la régate Sara. Durant les trois jours j’ai occupé le poste de barreur, ce qui consiste à assurer la bonne marche du bateau aux différentes allures avec la précieuse aide d’Éric (non voyant) aux réglages de la grand-voile. Corentin et Pierre (les yeux bandés) ont quant à eux géré la voile d’avant et les informations de l’application SARA de manière à pouvoir nous situer sur le parcours et établir une stratégie en me donnant des informations claires. Grâce à cette application novatrice ainsi qu’à une bonne cohésion d’équipe et une communication fluide, nous pouvons régater sans l’aide d’un voyant. Pour conclure SARA nous aide à nous exprimer pleinement, à mieux sentir la « glisse » du bateau et le temps d’une régate à oublier la déficience visuelle. Longue vie à cette application sans qui rien ne serait possible. »

 

Et Pierre Gins responsable du développement de la voile pour les personnes en situation de handicap sur l’île de beauté, nous explique comment il a vécu cette régate avec les yeux bandés et ce qu’il envisage pour l’avenir :

« Au regard du projet de développement de la pratique voile pour malvoyants en Corse, le stage SARA qui s’est déroulé à Pornichet a été extrêmement bénéfique sur plusieurs points :

Nous avons vécu une organisation sans faille, ainsi qu’un accueil et une intégration formidables.

Au plan technique, ce stage a permis de se familiariser avec l’application SARA et le matériel associé de sorte que nous allons acquérir ici en Corse le matériel nécessaire pour poursuivre les entraînements avec notre équipe de malvoyants.

Au-delà de la technique, l’accompagnement de déficients visuels en navigation et à terre a constitué un réel apprentissage pour nous.

À la suite de ce stage, nous mettons rapidement en place des entraînements en Corse ; nous allons poursuivre le “recrutement” de nouveaux membres déficients visuels et nous envisageons des rencontres et des déplacements dès le printemps 2020 au sein des structures ayant une pratique et une expérience voile avec les malvoyants.

Au-delà de la compétition, il s’agit pour nous d’offrir aux malvoyants, quel que soit leur niveau, des sorties “croisière” et “découverte”. Nous y sommes très attachés.

Un énorme merci à Olivier, Mathieu pour leur compétence et leur gentillesse, au club hôte de Pornichet et remerciements au groupe solidaire (et très joyeux). Merci aussi à l’UNADEV pour soutenir ces projets.

Espérons que la Corse pourra apporter prochainement à tous un peu de son soleil … et peut-être une concurrence sur l’eau. Nous y travaillons … »

Les participants avant le départ pour la régate les yeux bandés.
Les participants avant le départ pour la régate.

Continuer à développer la pratique de la voile en France par les personnes aveugles et malvoyantes

Ces témoignages constituent pour moi, en tant que porteur du projet Cécivoile (voile et déficience visuelle), au plan national, une récompense et une motivation extraordinaires. Ainsi, le développement de la pratique de la voile en France par les personnes aveugles et malvoyantes se poursuit plus que jamais, en s’appuyant sur le réseau d’acteurs de plus en plus nombreux qui y contribuent, et les infrastructures déjà mises en place. Ce sont de formidables atouts pour l’avenir. Dès cette année, nous souhaitons renforcer encore notre collaboration avec nos partenaires au sein de la Fédération Française de voile afin de planifier un programme 2020 riche en événements, auquel le plus grand nombre pourra participer et se faire plaisir !

Pour en savoir plus : https://www.unadev.com/regate-sara-lunadev-leve-la-voile/

En photo principale : Olivier Ducruix et ses équipiers en pleine navigation lors de la régate SARA avec les yeux bandés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.