Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Reconversion dans le handisport : Découvrez le roman “Murène”

Murène : Un roman sur la reconversion dans le handisport

Murène : L’histoire d’un jeune homme qui a fait le choix de la reconversion dans le handisport

Un roman qui raconte le parcours d’un jeune homme de 22 ans, François, contraint de reconstruire et repenser complètement sa vie à la suite d’un grave accident électrique qui l’a privé de ses deux bras. C’est finalement la reconversion dans le handisport qui lui a permis de reconquérir sa vie.

Son histoire se déroule en 1956, époque où la rééducation et la reconversion dans le handisport n’étaient pas aussi développée qu’aujourd’hui. Inspirée par un champion paralympique de natation, l’auteure, Valentine Goby, avait à cœur de mettre en valeur des personnages pour qui la volonté ne suffit pas, mais qui malgré tout viennent à bout des obstacles en « luttant obstinément » et ouvrent des « possibles insoupçonnés ».

« – François ! Calmez-vous, écoutez-moi. Vous êtes à l’hôpital de V. Vous avez eu un accident.
François tente de relever la tête, les visages se mettent à tourner, il repose sa nuque dans la droite ligne de sa colonne vertébrale, attend l’effacement des mouches noires. Il fait rouler ses yeux en tous sens, il ne sait pas ce qui se trouve sous les bandes qui l’enserrent, il a un buste de momie, c’est ce qu’il en perçoit. Il a soif, ses lèvres s’ouvrent comme la peau d’un fruit.
– De l’eau, il demande.
La femme tend son oreille vers sa bouche. Il répète. Détache chaque syllabe.
– De l’eau, vous dites ?
Elle approche de sa bouche une cuillère tremblotante. Il veut saisir la cuillère. Le bras droit n’obéit pas. Le bras gauche n’obéit pas. La seule idée du mouvement referme sur ses bras un étau de fer. L’eau coule sur son menton. Il tord la nuque, l’effort déchire sa poitrine, il cherche son bras droit, ne le trouve pas ; son bras gauche, ne le trouve pas. Il quête une réponse dans les yeux de la femme, dans les yeux de l’homme, toute sa figure interroge.
– C’était un accident très grave, dit l’infirmière, caressant les cheveux de François de sa main gantée ».

« Murène », Valentine Goby, éditions Actes Sud, 384 pages, 21,80 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *