Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Emploi-Formation et handicap

Recherche d’emploi avec un handicap : Soignez vos candidatures

Recherche d'emploi avec un handicap nos conseils pratiques

Pratique : Nos conseils pour votre recherche d’emploi avec un handicap

Les techniques de recherche d’emploi sont en constante évolution : les emails ont remplacé les lettres manuscrites, les banques de CV en ligne sont plus nombreuses que jamais, les réseaux sociaux se sont immiscés dans les échanges professionnels… Mais une chose n’a pas changé : le soin que vous devez apporter à chacune de vos candidatures si vous souhaitez retenir l’attention des recruteurs. Voici une liste de conseils non exhaustive que vous pourrez tester lors de vos prochains envois. Notez aussi qu’une recherche d’emploi avec un handicap est finalement identique à une recherche d’emploi classique, la RQTH est une simple information administrative, faites valoir vos compétences avant tout!

Faîtes un état des lieux
– Après avoir défini votre projet professionnel, identifiez les entreprises susceptibles de vous intéresser et de vous recruter.
– Faîtes une liste et n’hésitez pas à les classer par ordre de préférence. Vous pourrez commencer par vous faire la main sur des entreprises du milieu de la liste, et contacter vos favorites quand vous vous sentirez plus endurci… mais ce choix reste propre à chacun.
– N’hésitez pas à faire des candidatures spontanées. Lorsqu’une offre d’emploi est publiée, vous pouvez être certain que l’entreprise recrute, mais vous pouvez aussi prévoir qu’il y aura de nombreux concurrents à écarter. Lorsque vous faîtes une candidature spontanée, vous n’êtes pas certain que l’entreprise recrute, mais si c’est le cas et qu’elle n’a pas encore publié d’offre, vous serez probablement l’une des premières personnes à le savoir. Notez bien qu’aujourd’hui le marché du travail se compose de 20% de marché visible (offres d’emploi) et de 80% de marché caché (réseau et candidatures spontanées).

Avancez candidature par candidature
– Avant de commencer, gardez à l’esprit que chacune de vos candidatures devra faire l’objet d’un nouveau travail. Il ne s’agit pas d’en rédiger une et de l’envoyer par mail à 70 entreprises le même jour. Même si certains éléments qui en composent le socle pourront être repris, chaque candidature doit être personnalisée et travaillée de manière distincte.
– De même, il ne sert à rien d’envoyer des centaines de mails impersonnels (sauf coup de chance), qui plus est à des entreprises qui ne vous correspondent pas forcément et qui percevront tout de suite qu’elles ont reçu une « candidature multiple ». Mieux vaut envoyer une dizaine de candidatures très qualitatives et retenir l’attention des dix entreprises qui les recevront.

Renseignez-vous
Avant tout contact avec l’entreprise pour laquelle vous souhaitez candidater, il est préférable de faire un tour sur son site internet et/ou sa page Facebook, pour connaître au moins sa taille (grande entreprise, PME, TPE) et son activité principale. C’est le minimum syndical. Il n’y a rien de moins convaincant qu’un candidat qui ignore totalement l’activité de l’entreprise à laquelle il s’adresse.

Trouvez le bon interlocuteur
Si vous vous adressez directement à la bonne personne, vous aurez d’autant plus de chances de retenir son attention, et vous gagnerez du temps.
– Ainsi, avant d’adresser une candidature, nous vous conseillons de vous informer sur les voies de recrutement utilisées par l’entreprise : certaines entreprises proposent une rubrique dédiée au recrutement sur leur site, dans ce cas n’hésitez pas à l’utiliser ; d’autres indiquent également sur leur site les coordonnées et le nom de la personne à contacter pour tout ce qui concerne le recrutement. Ce sera le plus souvent une adresse email, les demandes de candidature par courrier devenant assez rares.
– Si vous n’avez pas trouvé d’informations sur la personne à contacter, l’idéal est de passer un coup de téléphone pour poser la question : « Je m’intéresse à l’activité de votre entreprise et j’aimerais adresser une candidature spontanée pour un poste de XXX. À qui pourrais-je envoyer ma demande ? ». Vous serez sûr d’écrire à la bonne personne et cela vous permettra en même temps de tâter le terrain. Si vous avez de la chance, votre appel pourra même être directement transféré sur le poste du recruteur, on ne sait jamais. Si on vous informe qu’il n’y a pas de recrutements prévus en ce moment, prenez acte et gardez votre sang froid, cela ne vous empêche pas d’envoyer tout de même votre demande par mail afin qu’elle intègre le vivier des candidatures reçues par l’entreprise. Dans tous les cas, gardez en tête que le but premier de votre appel n’est pas de décrocher un emploi dans la minute, mais avant tout d’obtenir les coordonnées de la personne à contacter.

Avec ou sans lettre de motivation ?
– Bien qu’elle ne soit pas toujours lue, et c’est peu dire, la lettre de motivation reste utile pour apporter des informations plus détaillées au recruteur : il y trouvera des indications sur le motif de votre candidature, mais aussi sur votre capacité à vous présenter de manière concise, sur la cohérence de votre projet, et votre perception de son entreprise. Si un recruteur prend le temps de lire votre lettre de motivation, c’est que votre profil l’intéresse, dans le doute il est donc préférable de toujours la soigner.
– Lorsque vous adressez une candidature par email :
* Vous pouvez intégrer votre lettre de motivation au corps du mail, et votre cv pièce jointe.
* Ou bien placer la lettre de motivation également en pièce jointe, en veillant alors à faire une petite présentation dans votre mail, voire une mini lettre de motivation, dans l’hypothèse où les pièces jointes ne seraient pas ouvertes.
Dans tous les cas, évitez d’envoyer un email vide, sans texte, avec simplement votre lettre de motivation et votre cv en pièce jointe. Cela pourrait être perçu comme de l’impolitesse.

Recherche d’emploi avec un handicap – Mentionner ou non sa RQTH
C’est une décision propre à chacun. L’essentiel est de garder à l’idée que ce n’est pas votre handicap qui fera que vous serez recruté. C’est avant tout vos compétences, vos qualités et votre expérience qui doivent ressortir de votre candidature. Si vous mentionnez votre RQTH, l’idéal est de placer cet élément au même niveau que les autres informations administratives vous concernant. Vous pouvez l’indiquer en haut de votre cv et de votre lettre de motivation, ou seulement sur votre cv. Dans tous les cas, vous pourrez évoquer votre handicap lors de l’entretien d’embauche si cela vous semble nécessaire. La recherche d’emploi avec un handicap est avant tout une recherche d’emploi comme une autre.

Personnalisez
Démontrez à l’entreprise pourquoi elle vous intéresse et pourquoi vous souhaitez travailler dans ses locaux plutôt que dans n’importe quelle autre entreprise (secteur d’activité, taille humaine, positionnement sur le marché, valeurs diffusées par l’entreprise…). Si possible, démontrez également en quoi votre profil pourra apporter quelque chose à cette entreprise, afin de rendre votre candidature la plus concrète possible. Ce sera aussi l’occasion de montrer que vous vous êtes bien renseigné auparavant.

Soyez précis
Si vous adressez une candidature spontanée, veillez à être clair sur vos ambitions : indiquez le secteur dans lequel vous souhaitez travailler, les missions que pourriez mener dans l’entreprise, ou encore mieux, le ou les postes que vous souhaiteriez occuper. Beaucoup de candidats envoient des candidatures très vagues par peur d’être trop restrictifs… le recruteur doit alors se débrouiller avec leur cv pour imaginer quel poste pourrait leur correspondre, mais souvent il n’a pas de temps à perdre. Une candidature « trop floue » peut aussi donner l’impression que le candidat est prêt à accepter tout et n’importe quoi et qu’il n’a pas confiance en lui.
Si vous répondez à une offre d’emploi, la question ne se pose pas. Pensez à bien indiquer les références de l’offre à laquelle vous répondez.

Ne parlez pas que de vous…
« Vous, moi, nous » : Vous pouvez suivre ce schéma classique de lettre de motivation, mais ce n’est pas obligatoire. L’important est que chacun de ces éléments soient présents et que votre message ne soit pas complètement autocentré, même si le but est bien de donner des informations sur vous. Le « vous » permettra de monter que vous connaissez l’entreprise et d’expliquer pourquoi elle vous intéresse ; le « moi » vous permettra de mettre en avant vos compétences, expériences et qualités ; tout en allant vers le « nous », où vous indiquerez en quoi votre profil peut correspondre aux besoins de l’entreprise et proposerez au recruteur d’envisager un avenir ensemble, en commençant par un premier entretien.

Relancez
C’est souvent cette étape qui fait la différence. À moins qu’on ne vous ait indiqué un délai d’attente ou une date, si vous n’avez pas reçu de réponse dans la semaine suivant l’envoi de votre candidature, il est indispensable de faire une relance, soit par mail, soit par téléphone. Vous pouvez attendre deux semaines, mais plus vous tarderez et plus votre demande sera loin dans l’esprit du recruteur. Bien sûr il ne s’agit pas de le harceler. Vous pouvez simplement vous présenter, expliquer que vous avez envoyé une candidature à telle date et demander si elle a bien été reçue. Dans la plupart des cas cette relance vous permettra de savoir si vous pouvez encore compter sur cette candidature ou s’il vaut mieux se concentrer davantage sur les autres.

Caroline Madeuf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site