Handicap , accédez à une information complète et actualisée en temps réel sur Handirect Magazine

Accueil Archives des articles et dossiers du handicap Réactions après l'accord sur les dépassements d'honoraires des médecins

Réactions après l'accord sur les dépassements d'honoraires des médecins

Listen to this article


Réactions d’associations et de syndicats à la suite de l’accord sur les dépassements d’honoraires conclu mardi entre l’assurance maladie et les syndicats de médecins:

 

   – L’UNOF-CSMF (généralistes du premier syndicat de médecins libéraux) “est très favorable à la signature de cet accord qui ouvre la voie à la revalorisation tant attendue du secteur 1 (tarifs Sécu) et en son coeur de la spécialité de médecine générale”.

 

   – Le CISS (collectif d’associations de patients) dénonce un “fiasco pour les patients”: “Le plafond de 150% du tarif de la Sécurité sociale est un faux-plafond” et “la perspective d’un contrôle par l’Assurance maladie ne peut que faire sourire: ça fait 30 ans qu’elle est censée contrôler”. Le contrat d’accès aux soins “est la porte ouverte à la généralisation et à la légitimation des dépassements d’honoraires, plutôt qu’à leur limitation”. “Un accord au rabais a donc été préféré à une loi protectrice pour les citoyens”.

 

   – La FNATH (association des accidentés de la vie) juge que les sanctions prévues à l’égard des médecins qui abusent “restent réduites”. “Aucune définition précise et lisible par les malades n’est donnée”, estime l’association qui critique des “critères tous aussi incompréhensibles que technocratiques”. Les médecins “promettent, non pas de réduire, mais de ne pas continuer pour l’avenir à augmenter les dépassements d’honoraires”, ajoute-t-elle, dénonçant “un simple gel, assorti d’une hausse probable des complémentaires”.

 

   – Le SNJMG (syndicat national des jeunes médecins généralistes) déplore “un accord a minima (…), sans ambition pour les médecins généralistes” avec “un système de contrôle digne d’une usine à gaz”. “Ce texte pérennise le secteur 2 (honoraires libres) alors que depuis sa création, le secteur 2 empoisonne le système de soins ambulatoire et bloque toute évolution pour la grande majorité des médecins: les médecins en secteur 1 (tarifs Sécu)”.

 

(AFP)

Derniers articles

X