Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Rapport d’activité de l’Agefiph et analyses de l’année 2019

l'Agefiph rapport d'activité 2019 en chiffres

Difficile d’apprécier aujourd’hui à sa juste valeur le rapport d’activité de l’Agefiph 2019. En effet, même si l’année dernière fut très riche, tant sur le plan des réformes législatives accompagnées par l’Agefiph que des réflexions engagées avec les acteurs de l’emploi, de la formation-orientation et du handicap, 
la situation actuelle de l’économie et en particulier celle de l’emploi des personnes handicapées, focalise les esprits vers sur une reconstruction et un futur incertain. Malheureusement, même les meilleures performances 2019 ne peuvent nous en détourner. 

Mais les enjeux autour de l’emploi des personnes handicapées étaient et restent très importants. La crise actuelle renforce d’autant plus le besoin de soutien de l’emploi des personnes handicapées car en trois mois il est devenue accessoire pour une majorité d’entreprises qui cherchent d’abord à sauvegarder leur chiffre d’affaires, leurs activités et leurs effectifs.

En 2019 l’Agefiph a intégré les mutations politiques et législatives, en particulier les incidences de la loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » du 5 septembre 2018 concernant l’OETH ou la formation professionnelle, ou encore celles de la loi Pacte qui prévoit la création d’un indice ou label « engagement employeur ».

L’offre de service et d’aides financières de l’Agefiph s’est également ouverte en 2019 aux entreprises adaptées et l’Association s’est engagée aux côtés de l’Etat et de l’UNEA notamment, pour accompagner les expérimentations de CDD tremplins, des EA de travail temporaire et d’entreprises pro-inclusives dans le cadre de « Cap vers l’entreprise inclusive ». L’Etat a aussi confié en 2019 à l’Agefiph la gestion du Plan d’investissement dans les compétences (PIC) destiné à la formation des salariés des entreprises adaptées.

En 2019, le conseil d’administration de l’Agefiph a voté une stratégie triennale pour l’innovation 2019-2022, qui mobilise 10 millions d’euros sur trois ans. Cette démarche s’est construite avec les collaborateurs, les administrateurs et les partenaires de l’Agefiph (Etat, Pôle emploi, FIPHFP, CNSA, Cheops, FIRAH…).

Rapidement, après le début de la crise sanitaire l’Agefiph a su mobiliser 31 millions d’euros en mesures exceptionnelles pour venir en aide aux personnes en situation de handicap, aux entreprises et aux travailleurs indépendants en situation de handicap. Cette mobilisation se poursuit avec la mise en place prochaine d’une consultation en ligne des personnes handicapées et des entreprises pour identifier les besoins qui ont émergés de la crise sanitaire (www.activateurdegalite.fr ) et le maintien de l’Université du Réseau des référents handicap du 6 au 9 octobre en version 100% digitale

Le rapport d’activité de l’Agefiph en chiffres 

L’Agefiph a financé en 2019 des actions destinées au maintien, à l’insertion dans l’emploi, à la formation ou encore à la mobilisation des entreprises à hauteur de 496,5 millions d’euros, soit 61 millions d’euros de plus qu’en 2018.

Ces financements ont notamment permis : 
81 146 placements par les Cap emploi, soit + 0,8% qu’en 2018,
19 876 maintiens réussis dans l’emploi, soit + 8,4% qu’en 2018,
4 049 entrées en alternance, (-18% qu’en 2018)
– le soutien à la création de plus de 3 985 entreprises (+11% qu’en 2018)
4 498 actions de formation (-10% par rapport à 2018),
3 319 entreprises supplémentaires accompagnées par le biais de notre offre de conseil et d’accompagnement aux entreprises.

Les services et aides de l’Agefiph ont ainsi contribué à la réussite de 92 919 parcours en 2019 (+ 1,2% qu’en 2018). 

On notera dans ces chiffres que la formation, présentée depuis de nombreuses années comme une priorité pour améliorer l’employabilité des personnes en situation de handicap et bénéficiant de nombreuses mesures, subit une décroissance, tout comme l’alternance présentée aussi comme un vecteur clé d’inclusion professionnelle ?
Parmi les mesures qui devraient changer la donne de ce secteur à l’avenir on peut noter :
La nomination d’un référent handicap au sein de chaque CFA ;
La Majoration du niveau de prise en charge des contrats d’apprentissage pour les personnes en situation de handicap. Un outil a été mis à disposition des CFA leur permettant d’évaluer le coût des actions nécessaires pour sécuriser le parcours de formation pour un apprenti handicapé ;
Le Développement de l’accessibilité universelle des CFA pour permettre aux équipes de mieux accueillir et former les personnes en situation de handicap.
Dans le cadre de la concertation, un référentiel d’accessibilité universel a été élaboré afin de guider les CFA et leur référent handicap dans cette démarche d’amélioration en continu de la politique d’accueil. La loi de 2018 constitue une véritable avancée sur le volet de l’apprentissage en posant le principe d’un financement au CFA de tout ou partie des besoins liés à la compensation du handicap.
Le Plan d’investissement dans les compétences (PIC), qui se décline aussi pour les EA.
Les Ressources Handicap Formation (RHF) impulsées par l’Agefiph qui ont vocation à agir directement au sein des territoires pour favoriser l’accès aux formations, éviter les ruptures et sécuriser les trajectoires.
Le maintien dans l’emploi connait une forte hausse, due à la conjugaison des actions des l’Agefiph, des Cap emploi, de la pression légale sur les entreprises, du rôle de la Dirrecte, du rôle des syndicats, d’une prise de conscience des dirigeants…etc tout contribue à la reconnaissance du droit à garder son emploi malgré un handicap ou un problème de santé.     
L’aide à la création d’entreprise monte aussi en flèche, c’est une des réponses à la stagnation des recrutements. Il faut aujourd’hui plus qu’hier savoir créer sa propre activité et les personnes en situation de handicap ne sont pas les dernières dans ce domaine.
Enfin le succès du conseil aux entreprises que l’Agefiph a adopté de manière plus conséquente dans les lignes de sa nouvelle stratégie se vérifie mais laisse planer une confusion dans l’esprit des certains cabinets conseils qui voient là une sorte de concurrence déguisée.   

Les chiffres et analyses : découvrez  le rapport d’activité 2019 de l’Agefiph
Tableaudebord-Agefiph-fin2019
– Rapport d’activité AGEFIPH 2019

A lire aussi  :
Aides financières face au Covid-19 : Le soutien à l’emploi de l’Agefiph
Rapport d’activité de Cap emploi pour 2019, le plus dur est à venir !
PS les chiffres de Cap emploi et de l’Agefiph sont étonnement très difficiles à comparer 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.