Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Quels leviers demain pour les EA/Ésat et pour les entreprises ?

Il ressort que les entreprises ayant recours à la sous-traitance en secteur protégé et adapté restent attachées à l’engagement citoyen et utilisent ce dispositif pour répondre à leur obligation d’emploi. En outre, elles s’intéressent avant tout à l’adéquation entre l’offre des EA/Ésat et leurs besoins, ainsi qu’aux prix pratiqués, qui doivent rester raisonnables. Les efforts se concentreront a priori sur ces entreprises déjà clientes. Ainsi, parmi les pistes d’actions pour les EA/Ésat on note : l’adaptation de l’offre aux besoins des entreprises ; la pratique de prix attractifs et compétitifs ; le développement des volumes d’achat sur de nouvelles prestations peu connues à ce jour, mais à forte valeur ajoutée, comme les appels téléphoniques ou encore l’événementiel ; la poursuite de la modernisation des équipements ; une meilleure information sur la prise en compte de la diminution de la contribution Agefiph ; l’organisation de manifestations type portes ouvertes…

Et du côté des entreprises : le développement de leurs connaissances concrètes du marché et des modes de fonctionnement des EA/Ésat ; la mise en place d’un projet interne porté par des référents handicap ou diversité ; la sensibilisation
auprès des collaborateurs ; la réorganisation des processus d’achat… « Finalement, les entreprises doivent percevoir le secteur protégé comme une alternative équivalente à un fournisseur classique, mais plus encore comme un partenaire
de référence à vocation sociale », conclut l’étude.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.