Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Québec : la Belle Province

Des forêts et des lacs à perte de vue, des chalets en bois pour une irrésistible ambiance « dernier trappeur », bienvenue au Québec, réputé tant pour son patrimoine que pour l’hospitalité de ses habitants.

 

La beauté du Québec fascine été comme en hiver et pour cause, la province a vraiment tout pour plaire ! En premier lieu les grands espaces dont les couleurs changent au gré des saisons, la langue, qui ici n’est pas un obstacle, et surtout une accessibilité de qualité. En effet, la région apparaît comme un modèle en la matière, notamment grâce à l’association Kéroul qui veille au grain et facilite l’accès à de nombreux sites. Les transports en commun sont généralement bien adaptés et certaines villes proposent des navettes spéciales.

 

Une ambiance délurée et chaleureuse

Arrivé à l’aéroport, les contours des grattes ciel de Montréal se dessinent au loin. Riche d’une influence à la fois française et américaine, la visite de la ville se révèle passionnante. La Biosphère étonne d’abord par son architecture, une grosse bulle en plein coeur du parc boisé Jean-Drapeau. Elle captive ensuite par ses expos ludiques sur l’environnement, accessibles à tous grâce à un parcours tactile et une aide personnalisée aux personnes à mobilité réduite. Si le soleil daigne pointer le bout de son nez, le Jardin botanique propose un sentier balisé par des pastilles vertes afin que chacun profite à son rythme d’une balade éducative et bucolique.

Enfin, un immanquable parmi tant d’autres : assister à un match de hockey, sport national par excellence. Les Canadiens de Montréal et la patinoire du Center Bell vous accueillent dans une ambiance délurée et chaleureuse. Attention, l’engouement pour ce sport est tel qu’il faut réserver des mois à l’avance pour être sûr d’avoir une place !

De Montréal à Québec, le chemin du Roy traverse les plus beaux villages de la province. Cette route historique se parcourt de préférence en fin de journée où on profite d’un magnifique coucher de soleil sur le Saint-Laurent.

Ici, l’Assemblée nationale compte parmi les plus anciennes institutions parlementaires d’Amérique. L’Hôtel du Parlement, plus que centenaire, est accessible à tous et organise des visites en langage des signes, tandis que des parcours tactiles guident les touristes et retracent l’histoire de l’édifice. En été, le funiculaire offre une très belle vue sur le fleuve et évite des allers-retours fastidieux entre le quartier du Petit Champlain et la Terrasse Dufferin, au pied de l’incontournable Château de Frontenac. Il n’est cependant pas accessible aux fauteuils roulants en hiver et il faudra se rabattre sur l’écolobus. A quelques kilomètres de là se dresse l’Hôtel de Glace, bâtiment éphémère sculpté à même la glace. Que l’on s’y arrête pour passer la nuit ou pour une simple visite, on reste forcément sans voix face à cet édifice insolite. Les rampes rendent l’accès possible même si le sol demeure un peu glissant.

 

Sites et parcs naturels

On quitte les villes pour des contrées plus reculées où toute une gamme de sites et parcs naturels s’offre aux voyageurs avides d’activités folkloriques. On se concentre avant tout sur les plus accessibles. Le parc du Forillon abrite une faune terrestre variée et aisément observable, comme l’ours noir ou les importantes colonies d’oiseaux marins, dont les cormorans, les mouettes et les petits pingouins. Les eaux entourant le parc regorgent de nombreuses espèces de phoques, de dauphins et de baleines. Dépaysement total assuré !

 

Dans un autre style, la Ferme agrotouristique du Beau Markon organise une très belle visite de ses vergers qui comptent plus de 15 variétés de pommes et de poires. Des jus de pommes frais, des mets à base d’érable et une délicieuse choucroute artisanale y sont offerts aux gourmands. L’aire de pique-nique et les toilettes sont adaptées, de plus on peut fabriquer soi-même son breuvage avec le produit de sa cueillette. Perdues au beau milieu d’une érablière, les cabanes à sucre dévoilent les secrets de fabrication du fameux sirop d’érable. Les visiteurs s’y régalent de tartes au sucre, de grillades généreusement arrosées de sauce, de pancakes au sirop tiédi et autres sucettes surnommées « la tire d’érable ».

Si on voyage en hiver, la « pêche blanche », coutume héritée des Amérindiens, se pratique partout au Québec. Dès que la glace recouvre les lacs et les rivières, les pêcheurs s’installent dans de petites cabanes pour contrer le froid et la neige. Inutile d’être amateur de pêche pour se joindre à eux, il suffit d’aimer le partage et la découverte !

 

Enfin, si l’on a rarement l’occasion d’en voir et d’en profiter en France, les chiens de traîneau se trouvent à tous les coins de rues au Québec ! Tous ne sont certes pas adaptés mais on trouve des solutions sans trop de difficulté. Mush mush !

 

Dernière aventure qui ne laissera pas vos papilles indifférentes : la cuisine québécoise ! Si elle mêle aujourd’hui influences française, italienne, chinoise et sud-américaine, elle n’en reste pas moins une cuisine du terroir, riche de nombreuses spécialités régionales. Soupe de perdrix, rôti de caribou, ragoût de gourganes, non ce n’est pas une blague et c’est même très bon ! Pour manger sur le pouce, on opte plutôt la poutine, ces frites parsemées de fromage et de sauce barbecue que l’on accompagne de smoked meat. Enfin on clôt le repas sur une « queue de castor », sorte de gaufre frite dans l’huile. Bon appétit !

 

Office du tourisme de Québec

835, avenue Wilfrid-Laurier

Québec, QC G1R 2L3

Tél. 1-877-783-1608

www.quebecregion.com/fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.