Handicap , accédez à une information complète et actualisée en temps réel sur Handirect Magazine

AccueilCulture et handicapPsychiatrie : Quand le cinéma questionne les troubles mentaux

Psychiatrie : Quand le cinéma questionne les troubles mentaux

Ecouter article


À l’occasion de la sortie en avant-première du documentaire Une maison sur le thème de la psychiatrie institutionnelle, l’association Documentaire sur image organise son prochain Doc & Doc, un évènement avec projection en salle de cinéma, suivie d’un débat sur le film.

Retardée à cause de la crise sanitaire, la sortie en salle du documentaire Une maison devrait se faire très prochainement. En attendant, le film sera présenté en avant-première lors de sa prochaine session Doc & Doc, programmé par l’association Documentaire sur image, le 1er juin 2021 à 18h30, au Forum des images à Paris. L’évènement est une Carte blanche aux Cahiers du cinéma intitulée  « Trouver Asile » dont le thème est la psychiatrie institutionnelle. La séance sera suivie d’un débat avec la présence de Judith Auffray, la réalisatrice du film et Marcos Uzal, rédacteur en chef du média Cahiers du cinéma.

Un autre documentaire sur le thème de la psychiatrie sera présenté le même jour à 16h, La Devinière, réalisé par Benoît Dervaux, sorti en 1999. Pendant plusieurs mois, le réalisateur a suivi 19 adultes atteints de troubles mentaux, habitants du centre de psychothérapie La Devinière.

De quoi parle Une maison ?

Le film Une maison, réalisé en 2019 par Judith Auffray, est un documentaire d’une heure et 22 minutes sur l’histoire de sept jeunes adultes autistes, vivant dans une maison gérée par l’association Tentative à Saint-Hippolyte-du-Fort, au sud des Cévennes. La réalisatrice a filmé la vie quotidienne de ces personnes dans leur univers à l’écart du monde, où chacun a son rôle à jouer.

Une maison et La Devinière pénètrent dans deux lieux d’accueil ayant su construire une véritable place dans le monde à des adolescents ou jeunes adultes dont ni la psychiatrie ni la pédagogie n’ont su quoi faire, explique Marcos Uzal, rédacteur en chef des Cahiers du Cinéma. Ces deux maisons sont issues de réflexions essentielles en matière d’enseignement et de traitement des troubles mentaux, allant de « l’éducation nouvelle » à l’antipsychiatrie, en passant bien sûr par le travail de Fernand Deligny avec les autistes (dont l’association Tentative est un prolongement direct). Ces deux films ne se contentent pas de témoigner, ils accompagnent pleinement l’action des lieux en question ; ils ne s’appuient pas sur un savoir mais sur une observation extraordinairement ouverte et attentive.”

Infos pratiques

Le Forum des images se situe dans le Forum des Halles, 2 Rue du cinéma à Paris.

Les tarifs sont de 7 euros la séance et 10 euros les deux. Les adhérents à l’association Documentaire sur grand écran peuvent obtenir un prix réduit de 5,50 euros la séance.

Pour en savoir plus sur ce Doc & Doc et les deux films présentés, rendez-vous sur le site internet de Documentaire sur grand écran et la page Facebook de l’évènement.

Camille Romand

X