Partager, , Google Plus, Pinterest,

Imprimer

Posted in:

Programme handicap de Yannick Jadot : Élections 2017

Programme handicap de Yannick Jadot

« Assurer l’accès de tous aux droits fondamentaux » : Le programme handicap de Yannick Jadot

Découvrez ici le programme handicap de Yannick Jadot, candidat écologiste de l’élection présidentielle 2017. À noter que Yannick Jadot s’est rallié à Benoît Hamon, candidat représentant le Parti socialiste, peu de temps après que nous ayons réalisé cette interview.

De quelle manière le handicap est-il en pris en compte dans votre programme présidentiel ? Quels sont vos projets dans ce domaine ?

À l’heure où notre sécurité sociale et nos services publics sont menacés et où le populisme et le repli sur soi menacent, nous devons affirmer la nécessité d’une société de cohésion, de plus de solidarité. Il est pour cela essentiel d’assurer l’accès de tous aux droits fondamentaux et aux biens de première nécessité : un logement pour tous, une alimentation saine et régulière, l’augmentation du niveau de prise en charge des soins par l’assurance maladie, l’augmentation du budget de l’aide juridictionnelle, l’accès à la culture et à un service public de transport. Notre pays a les moyens de mettre fin aux misères, notamment pour les personnes en situation de handicap.

Quelle que soit son origine (mentale, psychique, sensorielle, cognitive, physique), la situation de handicap entrave la vie de millions de personnes, laissées pour compte des politiques publiques prônant la performance et l’égoïsme. Les réponses apportées sont insuffisantes, la loi du 11 février 2005 se voulant fondamentale pour la politique du handicap reste peu connue et mal appliquée. Il faut sortir de ces politiques de compassion et de mise en scène.

Ma politique du handicap est fondée sur les principes de la solidarité nationale, sur l’accessibilité et l’autonomie de tous, sur la lutte contre les discriminations liées au handicap et sur la promotion et à l’application des droits. La politique écologiste du handicap est une politique d’irrigation de toutes les composantes publiques. Elle s’oppose à la distinction, au stéréotype. Elle se comprend comme une politique inclusive des personnes en situation de handicap. Elle s’inscrit dans un contexte international par l’engagement de l’application de la Convention internationale des droits des personnes handicapées et par son évaluation publique annuelle. De manière globale nous assurerons plus de cohérence dans les politiques liées au handicap, notamment avec la création d’un ministère du handicap et de l’autonomie. Une agence nationale de la citoyenneté et de l’autonomie sera créée. Il fusionnera l’ensemble des agences nationales et des observatoires du secteur social, médico-social en une seule agence.

Notre société doit ainsi garantir aux personnes en situation de handicap les conditions de l’exercice plein et entier de la citoyenneté.

– Scolarité et enseignement dans le programme handicap de Yannick Jadot
Nous voulons Affirmer le caractère inclusif de l’école, accueillir dignement les enfants à besoins particuliers (situation de handicap, précocité…) grâce à une formation spécifique des professeurs et à la professionnalisation du métier d’auxiliaire de vie scolaire. Pour que l’école devienne réellement inclusive, rien ne sera possible sans un changement profond des mentalités.

C’est à l’École de s’adapter aux besoins de chaque élève en difficultés, que ces dernières soient temporaires ou non et quelle que soit leur nature : enfants en situation de handicap, précoces, DYS, en difficultés familiale ou sociale, etc. Nous devons donner à chaque enfant et ses spécificités, l’opportunité de réussir sa scolarité.

Il faut intégrer les AVS à l’Education nationale, leur garantir une professionnalisation, et étendre l’octroi des AVS aux étudiants à l’université. Il faut également assurer une formation aux handicaps, et aux méthodes éducatives particulières, ainsi que du matériel adapté. Pour les enfants ne pouvant pas être accueillis en milieu ordinaire, j’entends augmenter la capacité d’accueil et le maillage des territoires par de petites structures spécialisées, pouvant être regroupées, permettant la prise en charge différenciée des différentes pathologies ou troubles de l’enfant, tout en permettant des passerelles et des liens avec le milieu scolaire ordinaire.

– Emploi et insertion professionnelle
Il faut améliorer l’insertion professionnelle, et tout ce qui peut permettre une meilleure inclusion des personnes handicapées dans le monde du travail: amélioration du fonctionnement et de la destination des ressources de l’AGEFIPH et du FIPHFP, sensibilisation des entreprises aux possibilités des personnes handicapées, amélioration de l’accès aux formations professionnelles.

Pour améliorer l’insertion professionnelle des personnes en situations de handicap, nous souhaitons en premier lieu améliorer l’accès à l’école et à la formation. De plus, il sera porté une grande attention à l’obligation d’embauche de salariés handicapés par les entreprises comme par le secteur public (6% de la masse salariale), le statut des travailleurs des ESAT (Etablissement et Services d’Aide par le Travail) sera revu, les collectivités seront engagées à soutenir les EA (Entreprises Adaptées) et ESAT notamment par la commande publique pour, entre autres, augmenter le nombre de structures et leur viabilité.

– Accessibilité
La loi de 2005 a donné un premier cadre mais cela reste largement insuffisant. L’ensemble des établissements accueillant du public, la voirie, les transports doivent être accessibles. Tout sera fait pour engager au plus vite les changements qui permettront de respecter les engagements de la loi, les collectivités territoriales y ont leurs responsabilités, elles seront fortement incitées à en faire une politique prioritaire et urgente sur tous les territoires.

– Ressources des personnes handicapées dans le programme handicap de Yannick Jadot
Notre programme rappelle notre attachement aux principes d’égalité et de solidarité inhérents aux systèmes de protection et de sécurité sociale. J’entends les renforcer et les adapter aux grands défis de notre époque. Le dossier de la dépendance sera ouvert avec tous les partenaires concernés, et bien sûr y incluant le monde du handicap, car nous ne considérons pas qu’à 60 ans, une personne perde son handicap et devienne retraité, la réalité est autre, on ne cesse pas d’être handicapée, on le devient souvent plus avec l’âge.

J’entends donner les moyens aux personnes en situation de handicap de s’intégrer dans la société par la mise à niveau de l’allocation d’adulte handicapé et la mise en place d’un revenu de base universel, individuel, permanent et cumulable.

– Accès aux soins
L’accès universel et gratuit à la santé doit être garanti. C’est un service public essentiel que nous devons assurer. Ceci exige de donner la priorité à l’égalité territoriale, de revenir sur les franchises médicales, de relever le plafond de la CMU pour que les allocataires de l’AAH puissent en être bénéficiaires, de supprimer la loi Bachelot qui transforme l’hôpital en entreprise, d’imposer un moratoire sur la tarification à l’acte, d’arrêter la convergence entre hôpital public et clinique privée. J’entends m’appuyer sur les médecins généralistes, en favorisant les maisons de santé pluridisciplinaires et de proximité. Leur développement sera une réponse aux déserts médicaux, accompagné d’une réforme en matière d’installation pour les médecins.

– Autres propositions de Yannick Jadot sur le Handicap et l’accessibilité
Nous souhaitons mettre en place une organisation régionale au service des établissements et services et une organisation départementale au service des personnes. Il importe de faire évoluer les Agences régionales de santé en Agence régionale de la santé et de la cohésion sociale pour une prise en compte explicite de l’accompagnement social des personnes en situation de handicap, en transférant les compétences de gestion des départements vers les nouvelles agences régionales.

J’entends garantir l’accessibilité à tous les services publics, généraliser les traductions en FALC (Français Facile à Lire et à Comprendre), les repères visuels et sensoriels et créer une agence l’Agence Nationale de l’Accessibilité Universelle (ANAU).

La vie affective et sexuelle des personnes en situation de handicap ne peut être niée ou volontairement passée sous silence, comme c’est le cas actuellement. Nous proposerons un débat, puis une loi, pour encadrer l’activité d’accompagnements sexuels.

Les personnels soignants, médecins, infirmier-e-s, aide-soignant-e-s, notamment, recevront une formation liée à la vie sexuelle des personnes en situation de handicap dans leur formation initiale.

Pour en savoir plus sur le programme handicap de Yannick Jadot : http://avecjadot.fr/

Photo : Programme handicap de Yannick Jadot – Yannick Jadot © DR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *