Partager, , Google Plus, Pinterest,

Imprimer

Posted in:

Programme handicap de Marine Le Pen : Élections 2017

Programme handicap de Marine Le Pen

« Permettre à chacun de trouver sa place dans la société » : Le programme handicap de Marine Le Pen

Nous vous proposons de découvrir ici le programme handicap de Marine Le Pen, dirigeante du Front National.

• De quelle manière le handicap est-il pris en compte dans votre programme présidentiel ? Quels sont vos projets dans ce domaine ?
Le handicap doit être une priorité du quinquennat. Il a trop souvent – quasiment toujours – été relégué en arrière-plan des politiques publiques. Qui connait aujourd’hui la secrétaire d’État en charge du handicap? Rien n’a été fait par le gouvernement actuel pour améliorer le quotidien des personnes en situation de handicap. Je pense qu’il est essentiel de lutter contre les discriminations fondées sur l’état de santé et le handicap, afin de permettre à chacun de trouver sa place dans la société. De trop nombreuses personnes en situation de handicap désireuses de travailler restent sur le bord du chemin ; celles qui souhaitent créer leur activité doivent être aidées et accompagnées de manière plus efficace. Il est également nécessaire de revaloriser l’allocation adulte handicapé, afin de sortir les Français en situation de handicap de la précarité. La mise en conformité des bâtiments recevant du public aux critères d’accessibilité doit également être accélérée. Il est également très important de donner aux MDPH les moyens de remplir leurs missions, et notamment leur permettre d’accompagner concrètement les personnes les plus fragiles.

• En décembre dernier, nous avons demandé à 14 associations représentatives de personnes en situation de handicap de nous faire part de leurs attentes quant au prochain Président de la République et son gouvernement. Voici ci-dessous les grands thèmes qui en sont ressortis. Pouvez-vous nous indiquer, pour chacun de ces thèmes, quels sont vos projets et vos idées pour remédier aux difficultés des personnes handicapées et de leurs proches ?

1 – Scolarité et enseignement dans le programme handicap de Marine Le Pen
Les personnes en situation de handicap ne sont pas des sous-citoyens, il est essentiel qu’ils aient un accès au service public égal à celui dont jouissent les personnes en bonne santé ; cela concerne bien évidemment l’école. C’est pourquoi il est essentiel de mettre en conformité les bâtiments recevant du public, tels que les écoles et les universités, et de recruter des accompagnants formés pour améliorer au maximum les conditions d’apprentissages des élèves et étudiants en situation de handicap. Des campagnes de sensibilisation doivent également être menées pour lutter contre les discriminations et favoriser l’intégration des jeunes en situation de handicap.

2 – Emploi et insertion professionnelle
Les mesures prises dans le cadre de l’école et l’enseignement supérieur devront permettre une meilleure intégration et mèneront à une meilleure formation des personnes en situation de handicap. Les campagnes de sensibilisation doivent également sortir du cadre scolaire, et être menées à l’échelle nationale, car les discriminations fondées sur l’état de santé et le handicap sont la principale cause de discriminations à l’embauche. Les employeurs souhaitant recruter des personnes en situation de handicap doivent pouvoir être aidés de manière plus conséquente, notamment pour les frais engagés à l’occasion des adaptations de poste, et les personnes en situation de handicap qui souhaitent créer leur entreprise doivent pouvoir être aidées et accompagnées de manière efficace. Je reviendrai ainsi sur la baisse du montant des aides qui est intervenue l’an passé.

3 – Accessibilité
Comme je l’ai déjà dit, les personnes en situation de handicap sont des citoyens à part entière, ils doivent pouvoir avoir accès aux services publics, et à la vie quotidienne. Ainsi, la mise en conformité des établissements recevant du public doit être accélérée, car cela a assez duré. Je plaide pour une société inclusive, dans laquelle chacun doit trouver sa place et pouvoir s’épanouir quel que soit son état de santé.

4 – Ressources des personnes handicapées dans le programme handicap de Marine Le Pen
La prise en charge du handicap, notamment financière, reste assez opaque, et surtout insuffisante. L’allocation aux adultes handicapés est d’un montant inférieur au seuil de pauvreté, ce n’est pas acceptable. De plus, ce montant est indexé aux revenus du conjoint, ce qui induit une véritable dépendance financière vis-à-vis du conjoint, lorsque celui-ci a des revenus. Les personnes en situation de handicap doivent pouvoir être indépendantes, et bénéficier de ressources dignes, au moins à hauteur du seuil de pauvreté. Les effets de seuil, dans l’octroi de toutes les prestations sociales et minima sociaux, doivent être combattus, afin de ne pas exclure des dispositifs existants des personnes qui dépassent de quelques euros les critères d’attribution. Au-delà de l’aspect financier, il y a bien sur le côté humain qui est très important. Beaucoup de personnes en situation de handicap requièrent une aide matérielle et humaine, qui n’est pas toujours obtenue, suite à des demandes souvent longues, complexes et fastidieuses. Il faut donner aux MDPH les moyens de traiter les demandes plus rapidement, et de permettre à chaque personne le nécessitant d’obtenir l’aide dont elle a besoin.

5 – Places en établissements d’accueil

Non seulement, nous souffrons d’un manque de médecins, mais notre système de santé connait aussi un nombre insuffisant de places d’accueil en établissement d’accueil. Je m’engage à augmenter le nombre de places dans les établissements spécialisés, tout en garantissant une prise en charge adéquate en recrutant le nombre de professionnels idoine.

6 – Accès aux soins

L’accès aux soins en France s’est dégradé depuis la crise de 2008, bien entendu cela impacte également la santé des personnes en situation de handicap. Les inégalités se creusent, tant au niveau territorial qu’au niveau social. Près d’un Français sur trois admet avoir déjà renoncé à des soins pour des raisons financières, et les déserts médicaux s’étendant d’année en année, faute de solution politique efficace. Je m’engage à lutter fermement contre ces inégalités, en réformant en profondeur le système de santé. La formation des professionnels de santé devra également être adaptée afin de garantir une meilleure prise en charge des personnes en situation de handicap, et dans les cadre des négociations conventionnelles avec l’Assurance maladie, les consultations « difficiles » pourront être revalorisées.

7 – Aidants et répit

Les aidants familiaux doivent être reconnus de manière plus conséquente. Je souhaite que les aidants bénéficient d’un trimestre de retraite pour cinq trimestres consacrés à aider un proche dépendant, alors qu’aujourd’hui un trimestre est octroyé tous les 30 mois consacrés à s’occuper d’un proche, dans la limite de 8 trimestres. Il faut également appliquer concrètement le droit au répit, afin de permettre aux aidants de se reposer, tout en étant en mesure de confier les soins à leur proche dépendant à une personne compétente et formée pendant le « répit » de l’aidant. Des formations pourraient également être proposées aux aidants, et un soutien psychologique de ceux-ci est indispensable.

Pour en savoir plus sur le programme handicap de Marine Le Pen : www.marine2017.fr

Photo : Programme handicap de Marine Le Pen – Marine Le Pen © DR

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *