Handicap , accédez à une information complète et actualisée en temps réel sur Handirect Magazine

AccueilCulture et handicapProfessionnels de la culture : Audiens les accompagne au gré de la...

Professionnels de la culture : Audiens les accompagne au gré de la crise

Ecouter article


Audiens prend soin des professionnels de la culture

En ces temps qui bousculent nos habitudes, dont celle de se cultiver, il importe plus que jamais de faire société, de n’oublier aucune réalité professionnelle, dont celle des professionnels de la culture. Celles et ceux qui font la culture, et donc qui la font avec ou sans handicap.

Rapide panorama de la situation.

La situation sanitaire se dégrade dans et autour des métropoles, jouant du yoyo avec les nerfs des entreprises dont celles dédiées à la culture. Ainsi, Les rideaux se lèvent, s’ouvrent, puis redescendent, se referment; Les salles mettent en place des protocoles sanitaires pour satisfaire aux recommandations, communiquent, fédèrent leurs publics, puis doivent ajuster. Les tournages s’organisent au mieux pour produire des programmes audiovisuels, des films. Les équipes sont tenues à des règles strictes, et s’y tiennent.

On voit déjà, que dans les séries comme Plus belle la vieSous le soleil, le masque est intégré comme un fait quotidien dans les épisodes. Une série au plus près des réalités du quotidien des Français, de tous les Français. Première semaine d’octobre 2020, se tenaient les Etats généraux des festivals culturels nationaux à Avignon. Comment se projeter dans l’à venir, anticiper, préparer les programmations dans un cadre contraint, puisque déjà on entend ici et là que les choses ne reviendront peut-être pas à la normale avant septembre 2021 ?

L’été sera passé, les festivals aussi. Dès lors, il faut tenir, faire avec ce qui est encore possible, sur ce qui vaut d’être inventé.

Invention ? Création !

La culture n’a-t-elle pas su tout au long du confinement et avant, après lui, faire montre de son incroyable, si ce n’est inépuisable inventivité pour demeurer un objet central qui traverse à différents endroits la vie de ses contemporains ? Pour faire le lien ? Ouvrir des fenêtres de liberté, d’émotions ? De réflexions ? Des nécessités pour chacun de nous. Quels qu’ils soient !

Objet de rassemblement, de réflexion, de plaisir, de découvertes, la culture est sur le pont d’un navire qui tangue mais ne peut, ne doit pas couler.

Et ce, d’autant qu’Audiens avec ses partenaires n’a de cesse de créer des aides pour réduire le plus possible les risques de rupture professionnelle de ses ressortissants depuis mars dernier, mois qui imposait le confinement, le 17 très exactement.

Une création permanente, au plus près des réalités de chacune et chacun.

Quelques exemples :

Versement anticipé des congés payés aux intermittents qui ont cotisé, pour un montant de 100 millions à partir d’avril.
Cela a permis à 54 000 professionnels de recevoir avant l’heure une somme bien venue quand tous étaient en impossibilité de travailler, devaient aussi assurer leurs réalités familiales, personnelles.

Les entreprises se sont vu accorder et ont encore la possibilité de reporter le paiement de leurs cotisations, sans pénalité.
Les fonds sociaux d’Audiens ont aidé financièrement 5000 personnes en difficulté.

Plus encore pour les professionnels de la culture !

Audiens, en partenariat avec le Ministère de la Culture et Netflix, s’est vu confié la gestion de deux fonds respectivement dotés de 5 et 1 millions d’euros.

Pour rassurer, faciliter l’emploi, et soigner, des consultations en ligne ont été multipliées, des tests sérologiques en partenariat avec Amazon ont été offerts, une cellule psychologique pour les plus isolés, proposée.

Enfin, des aides pour assurer les courses alimentaires par exemple pour les retraités les plus isolés ont été organisées.

Et pour conclure, en lien avec L’Alliance professionnelle Retraite Agirc-Arrco,

Audiens a participé au lancement d’une plate-forme de solidarité destinée aux salariés, personnes sans emploi et aux retraités relevant de l’Alliance, qui peuvent offrir leur aide ou requérir un service (Aide à la vie quotidienne, lien social, transmission de savoirs et compétences, accompagnement des jeunes ou des parcours…) en déposant une annonce sur la plate-forme sécurisée. www.alliance-protous-solidaires.fr


De fait, sur le sujet « L’emploi des personnes handicapées face au Covid :
 impact, initiatives, ajustements, transformations… », mais aussi la crise sanitaire de manière générale a été pris en compte par le biais du droit commun et non spécifique. Audiens a été à l’écoute de tous les professionnels, de leurs besoins inhérents à l’empêchement de création, de programmation de culture.

Faire ensemble est plus qu’un vœu pour Audiens, c’est un engagement de chaque instant.

Audiens, n’accompagne-t-il pas les professionnels tout au long de la vie ? Tant professionnelle que personnelle ?

Son accompagnement des aidants, son prix sur ce sujet dont la remise aura lieu le 25 janvier 2021, ne disent rien d’autres. http://www.prix-entreprise-salaries-aidants.fr/

Peuvent concourir à ce prix, toutes les entreprises ayant mis en place des actions pour soutenir ceux de leurs salariés qui sont par ailleurs aidants d’un proche en perte d’autonomie ou en situation de handicap.

Accompagner sans relâche ceux qui ont besoin de l’être !

Justement ! Aider les professionnels de la culture en période d’urgence sanitaire !

Ainsi, alors que la culture reprenait ses activités en septembre dernier, est née la Mission Handicap du Spectacle Vivant & Enregistré. www.missionh-spectacle.fr

Revenons en arrière.

En 2014, Audiens met en place la plate-forme pour un accompagnement santé-emploi renforcé. Cela répondant à un constat. Nombre de ceux qui sollicitaient des aides en raison de problématiques d’emploi, présentaient des problématiques de santé, de handicap. Un sujet passé sous silence par crainte de ne plus être employé.

Il devenait urgent d’accompagner celles et ceux qui devaient, voulaient travailler avec le handicap. Tant le leur, celui de leur collègue, partenaire, salarié, que celui de leurs publics. Ainsi, est née en 2017, la Mission Handicap Branche de la Production Audiovisuelle, en partenariat avec l’AGEFIPH, l’APPAV, Audiens.

Au terme de ces 3 années conventionnées, le bilan est édifiant. Près de 160 professionnels accompagnés, des dizaines d’entreprises ont été rencontrées, écoutées, mobilisées. Des CDI ont été signés. Des outils innovants mis en place, proposés, des reportages, des témoignages recensés ou réalisés. Des fiches métiers conçues avec prise en compte du sujet du handicap, des fiches pratiques conçues au plus près des réalités d’emploi du secteur de la production audiovisuelle. De fait, des avancées notables en ont découlé.

Continuer était, est une évidence.

Ainsi, en septembre 2020, a été lancée la Mission Handicap du Spectacle Vivant & Enregistré, dans une volonté partagée entre Audiens et l’AGEFIPH. Ses axes de travail sont les suivants :

1/ accompagner les entreprises 2/ Accompagner les salariés 3/ Communiquer sur les métiers/Mobiliser les acteurs attachés à l’emploi, la formation, l’insertion 4/ Partager les bonnes pratiques et les expériences réussies

Cette jeune mission est au bénéfice de 9 branches professionnelles :

– la production et la diffusion audiovisuelles, du cinéma y compris les films d’animation, des prestataires techniques pour le spectacle et l’audiovisuel, de la radio, du théâtre, de la danse, de la musique, en lieux fixes ou en tournée, et de l’édition musicale et phonographique.

Ici comme dans tous les secteurs d’activités professionnelles, le sujet du handicap est réel, identifié, traité. Il en va du maintien dans l’emploi. Un secteur d’emploi qui va demain accueillir de nouveaux profils. Des profils qui ont obtenu leurs diplômes avec un handicap…

Entre 2000 et 2019, le nombre d’étudiants en situation de handicap inscrits dans les universités françaises n’a-t-il pas augmenté de plus de 600%*?

*Source Ecole des hautes études en science sociale.
Cela s’explique avant tout, par une meilleure prise en compte des situations rendant possible une poursuite d’études.

Créer des perspectives !

L’à venir est aux portes des écoles préparant aux métiers techniques et artistiques qui observent chaque année une augmentation d’entrants dans les cursus avec un handicap. Les centres de formation continue en attestent.

Les professionnels avec un handicap acquis en cours de carrière, de plus en plus informés par la précédente mission et désormais l’existante, prennent contact, sollicitent l’accompagnement proposé.

Les entreprises, elles aussi avancent vers plus d’ouverture, de propositions, d’intégration de profils avec un handicap.

La culture se doit de présenter aux yeux des vivants le reflet de leur vivant, des perspectives qui encouragent, rassurent, permettent de vivre et travailler ensemble.

Il importe donc d’accompagner l’existant, de préparer demain, et au-delà.

Si un enjeu doit tous nous mobiliser, c’est sans doute celui du commun, plus que du spécifique. Travailler à ce que le « handicap » ne soit plus un mot associé comme une exception mais comme une réalité parmi tant d’autres qui n’empêche en rien les capacités, le talent comme dirait l’association l’Hippocampe https://www.hippocampe-association.fr/

Quelles perspectives pour les professionnels de la culture ?

Force est de constater que le sujet dans le champ de la culture n’est pas traité à la marge, mais bien intégré dans une offre globale, avec des entrées dédiées, certes, mais pas enfermantes, excluantes.

Les professionnels de la culture avec un handicap n’ont plus à masquer leur situation, à vivre dans la peur ou le déni.

Réalisateurs, metteurs en scènes, artistes interprètes, journalistes de radio et de télévision, techniciens, graphistes, etc. Des travailleurs qui comme ailleurs connaissent les réalités du handicap, mais n’ont plus à craindre que cela sonne l’arrêt de leurs carrières.

C’est heureux !

Car terrasser les idées reçues, créer de l’égalité de droits, de possibles, de tous temps, et plus encore en période d’urgence sanitaire, pour Audiens et ses partenaires, est un préalable incontournable afin de cultiver l’équité, le droit à être autre, à faire différemment, l’enjeu étant de créer, de recréer sans cesse, en partant du réel pour atteindre l’idéal de ce qui fait société.

Un enjeu majeur, qui ne saurait être masqué par une crise sans précédent…

Pascal Parsat

X