Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Prévenir la désinsertion professionnelle : un investissement capital sur l’avenir

Albine Gasquet, directrice de la filiale emploi au sein du groupe JLO, nous dévoile les clefs et enjeux de la prévention de la désinsertion professionnelle.

 

Pouvez-vous nous présenter le groupe JLO ?

Le groupe JLO a pour cœur de métier le conseil en ressources humaines responsables. Il intervient sur toutes les thématiques liées à la diversité : égalité homme femme, handicap, santé au travail… Il dispose de trois grandes entités : JLO conseil, JLO com’Rh et JLO emploi. Cette dernière, dont je suis la directrice, travaille sur la prévention de la désinsertion professionnelle et le conseil en entreprise pour maintenir en emploi les personnes qui risqueraient de perdre leur poste en raison de leur état de santé. JLO porte l’offre de service SAMETH – service d’information, de conseil et d’accompagnement de l’entreprise et du salarié dans la recherche et la mise en oeuvre d’une solution de maintien dans l’emploi – dans plusieurs départements (01, 73, 74, 33, 76).

 

L’un de vos principaux objectifs est de prévenir la « désinsertion professionnelle ». Que signifie cette expression et quels sont les enjeux que cela recouvre ?

À l’origine, la prévention de la désinsertion professionnelle et une démarche initiée par la CARSAT (caisse d’assurance retraite et de la santé au travail). Cela consiste à intervenir et rechercher des solutions pour que les salariés ne perdent pas leur emploi du fait de leur état de santé, et ne se retrouvent pas isolés professionnellement, ou en difficulté s’ils doivent rechercher un nouvel emploi. Au départ, la désinsertion professionnelle était essentiellement liée aux arrêts de travail, à présent elle s’est élargie aux problèmes de santé en général. De même, nous considérons qu’elle concerne les salariés en situation de handicap, reconnus RQTH ou non, mais aussi les autres salariés ayant des problèmes de santé.

Cette thématique recouvre des enjeux économiques et sociaux. Travailler sur la désinsertion professionnelle peut permettre de diminuer les frais liés aux arrêts de travail, mais aussi de favoriser le maintien et le retour à l’emploi des salariés concernés, car plus on travaille en amont du retour à l’emploi (en précocité), et plus on limite les risques qu’ils perdent leur emploi ou leurs chances d’en retrouver un du fait d’une longue période d’inactivité et d’isolement. Cela implique également des enjeux économiques et humains pour les entreprises, car la prévention de la désinsertion professionnelle permet de limiter l’absentéisme, d’augmenter la productivité et/ou la qualité du travail fourni… Par exemple, le remplacement d’un salarié absent va entraîner un coût financier tout en ayant des conséquences humaines, avec une perte de savoir-faire s’il s’agit d’un salarié expérimenté. D’où l’intérêt de savoir anticiper les difficultés au plus tôt.

 

Comment les employeurs peuvent-ils agir, à leur échelle, pour prévenir la désinsertion professionnelle ?

À leur niveau, les employeurs peuvent agir de différentes manières. Nous leur conseillons de:

– Mettre en place des indicateurs d’alerte d’absentéisme. Aujourd’hui les services de ressources humaines des entreprises ne sont pas toujours au courant des arrêts de travail des salariés, car il n’y a pas forcément de communication entre les différents services. Avoir connaissance des différents arrêts de travail constitue une première base pour anticiper des difficultés de maintien dans l’emploi ou de retour à l’emploi.

– Anticiper les situations en intervenant auprès des salariés pendant leurs arrêts de travail (et pas seulement au moment de leur reprise) afin de préparer au mieux leur retour et de toujours garder un lien avec eux, notamment pour éviter l’isolement professionnel.

– Instaurer un dialogue avec le médecin du travail pour organiser facilement des visites de pré-reprise: l’entreprise ne peut pas envoyer directement un salarié faire sa visite médicale de pré-reprise, or le médecin a, lui, la possibilité de contacter le salarié. Le salarié peut lui aussi prendre cette initiative par le biais de son médecin traitant qui fera le lien avec le médecin du travail.

– Nous conseillons également aux entreprises de communiquer à tous les niveaux (personnel, instances de direction, services de ressources humaines…) sur leur volonté de prévenir la désinsertion professionnelle. Il est important que chacun soit bien informé pour permettre le fonctionnement des mesures mises en place. Par exemple, si un salarié en arrêt de travail reçoit un appel en ayant été informé auparavant, il réagira bien mieux que s’il est surpris d’être contacté.

– Les employeurs peuvent aussi se faire accompagner par un cabinet extérieur, et/ou s’entourer d’un service social. Ils peuvent également mettre en place au sein de leur entreprise des cellules de maintien, notamment en réunissant régulièrement un comité de réflexion et d’action pour mettre en place des solutions de maintien et de reprise d’emploi (médecin du travail, membres des ressources humaines, membres de la direction, services sociaux…).

 

Que propose JLO pour lutter contre la désinsertion professionnelle ?

JLO propose de mettre en place des solutions pour les salariés reconnus travailleurs handicapés, mais aussi ceux qui ne le sont pas ou pas encore.

Dans un premier temps, nous proposons aux entreprises de faire un état des lieux et un diagnostic de leurs ressources humaines et de leurs process en cas d’arrêt de travail : quelles mesures sont mises en place, comment réagissent les différents acteurs de l’entreprise (managers, services sociaux, RH…).

Vient ensuite un processus de réflexion. Nous mettons en place des groupes de travail internes afin d’améliorer le process existant, en montrant aux entreprises comment travailler en amont de la reprise d’activité des salariés arrêtés, en trouvant des solutions adaptées pour entrer en contact avec les salariés avant leur retour en emploi, et en distinguant les différents types d’arrêts de travail, qui n’impliquent pas tous la même approche.

Lorsque cette étape de réflexion est terminée, nous accompagnons les acteurs dans la mise en place des nouvelles solutions trouvées.

JLO peut ainsi accompagner les entreprises quelle que soit leur expérience en la matière, avec une possibilité de simple appui-conseil aux entreprises ayant déjà un système de prévention développé.

Nous proposons en parallèle des prestations tournées directement vers les salariés : diagnostic et solutions de maintien en emploi, bilan de compétence, accompagnement au repositionnement…

 

Plus globalement, qu’est-ce qui pourrait permettre de remédier à la problématique de la désinsertion professionnelle ?

Ce qu’il manque encore aujourd’hui, ce sont des moyens et des aides pour pouvoir accompagner les personnes en entreprise. Des aides sont ouvertes lorsque les salariés disposent de la RQTH, ce qui permet de limiter les frais et de rendre les choses plus simples pour les entreprises en matière d’aide au maintien notamment. C’est pourquoi la sensibilisation sur ce thème est un aspect très important (employeurs, syndicats, associations de salariés…). Beaucoup de salariés ne réalisent pas l’intérêt de cette RQTH.

Je pressens une contrainte à venir… Le chômage augmente, les difficultés de retrouver un emploi aussi, et les structures accompagnantes ont de moins en moins de moyens. Ce sont donc les entreprises qui vont être mises à contribution. Dans cette optique, je pense qu’un gros travail reste à mener en termes de communication, sur la perception de la responsabilité sociale et sociétale des entreprises et l’enjeu que cela représente sur un plan global. Nous devons démontrer et faire comprendre à l’ensemble des acteurs concernés que cet investissement permettra à moyen terme d’améliorer leur fonctionnement, d’augmenter leurs performances et de réduire leurs coûts. Se pose ensuite la problématique du financement… À mon sens, une réflexion est aussi à initier avec les organismes de prévoyance, qui sont également concernés par cette question.

 

Plus d’infos : www.jlo-emploi.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.