Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Archives des articles et dossiers du handicap

Pour les beaux yeux de la RATP

Jusqu’en septembre 2009, la RATP teste BlueEyes, un système innovant de guidage audio et visuel en substitution du GPS du fait de l’environnement souterrain, afin de permettre à despersonnes déficientes visuelles de se déplacer plus facilement dans les réseaux du métro et du RER. Financée entièrement par le STIF, cette expérimentation se déroule dans quatre stations ou gares test : Charles de Gaulle-Etoile (ligne A), Iéna, Alma-Marceau et Franklin D. Roosevelt (lignes 1 et 9).

Du 13 au 15 mai, la RATP a fait appel à l’APAM*, l’Association pour les Personnes Aveugles
ou Malvoyantes, pour le recrutement et l’accompagnement sur le terrain d’une trentaine de
testeurs déficients visuels (non-voyants et malvoyants). Equipés de téléphones disposant
d’une synthèse vocale, ils seront chargés de mettre à l’épreuve le système BlueEyes sur
différents itinéraires. Le matériel de téléphonie mobile est mis à disposition par la Direction
de l’accessibilité du groupe Orange, associée au projet.

Les 26 et 27 mai, l’expérimentation est ouverte à une population plus large -personnes de
plus de 65 ans et voyageurs occasionnels- recrutés via « La fabrique RATP » sur le site vous-etla-
RATP.net permettant à la RATP d’impliquer ses voyageurs sur des projets innovants.
Enfin, de juin à septembre, tout le monde pourra télécharger sur son mobile une des deux
versions de l’application mobile BlueEyes à partir du site ratp.fr sur un certain nombre de
téléphones compatibles afin de tester librement son utilisation, puis de faire part à la RATP
de toute remarque utile pour la réalisation de la version qui devra être ultérieurement
déployée.

Le système BlueEyes, conçu et développé par la société faberNovel, propose un guidage
audio et visuel via une oreillette filaire reliée au téléphone mobile de l’utilisateur, avec la
fourniture d’indications de direction tout au long de l’itinéraire à réaliser. L’utilisateur est
géolocalisé à l’aide d’un réseau de balises Bluetooth (technologie sans fil) qui déclenchent
des messages au passage du téléphone en fonction de l’itinéraire (origine, correspondances,
destination). Pour fonctionner, une application doit être préalablement chargée sur le
téléphone de l’utilisateur.

La RATP n’en est pas à son coup d’essai puisqu’un premier test visant à valider le principe
technique de BlueEyes avait été mené en 2006, donnant des résultats encourageants.
Cette expérimentation permettra d’évaluer les fonctionnalités de ce système dans un
environnement complexe et de valider l’opportunité d’un déploiement sur l’ensemble des
stations de métro et gares de RER si les résultats obtenus s’avèrent concluants et sous
réserve de l’obtention d’un financement.

Ce projet illustre la volonté de la RATP de rendre ses réseaux accessibles à tous les publics.
* membre du Comité National pour la Promotion Sociale des Aveugles et Amblyopes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site