Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Polyarthrite rhumatoïde : Quand les articulations font souffrir

Polyarthrite rhumatoïde : Quand les articulations font souffrir

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie auto-immune chronique et inflammatoire qui détruit les articulations. Elle peut devenir un véritable handicap et même dangereuse si n’est pas traitée à temps et correctement. La maladie toucherait entre 200 000 et 300 000 personnes en France.

Les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde

La polyarthrite rhumatoïde se manifeste par des douleurs, le raidissement, le gonflement et souvent la déformation de plusieurs articulations. Elle entraîne également de la fatigue. Le système immunitaire s’attaque progressivement au cartilage, tendons, ligaments et os. Les symptômes se déclenchent par poussées dont l’intensité et la durée varient.

La polyarthrite rhumatoïde touche en général les mains et les poignets mais peut s’étendre à d’autres articulations. Le plus souvent, les articulations sont douloureuses le matin au réveil, ce que l’on appelle « dérouillage matinal ».

De petites bosses dures non douloureuses appelées « nodules rhumatoïdes » peuvent se former sous la peau. Elles se situent surtout au niveau des tendons d’Achille, des coudes et près des articulations des mains.

D’autres symptômes ne touchant pas les articulations peuvent se manifester comme une sécheresse des yeux et de la bouche, ou une atteinte au cœur ou aux poumons. Les personnes souffrant de la polyarthrite rhumatoïde ont parfois de la fièvre et une perte d’appétit.

À cause de cette maladie, les gestes du quotidien peuvent devenir très pénibles à effectuer.

Ses causes et les principales personnes touchées

Les raisons du déclenchement de la polyarthrite rhumatoïde restent peu connues pour le moment. Mais certaines prédispositions génétiques favoriseraient son apparition chez certaines personnes. De plus, les femmes et les fumeurs ont plus de risque de contracter la maladie. Elle peut se manifester à tout âge mais un pic d’apparition se situe entre 40 et 50 ans.

Que faire en cas de symptômes ?

En cas d’apparition des symptômes, mieux vaut consulter un médecin. Plus la maladie est détectée tôt, plus le traitement sera efficace pour stopper ou ralentir son évolution. Grâce aux avancées médicales, la polyarthrite rhumatoïde se soigne mieux aujourd’hui. Il est possible que ses symptômes disparaissent sur une longue période voire pour toujours si la prise en charge est suffisamment rapide.

Il existe plusieurs associations qui soutiennent les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde, ou plus largement de rhumatismes inflammatoires :

– ANDAR : Association nationale de défense contre la polyarthrite rhumatoïde
www.polyarthrite-andar.com
– L’AFLAR : Association française de lutte antirhumatismale
www.aflar.org
– L’AFP : Association Française des Polyarthritiques
www.polyarthrite.org

Vous trouverez également de nombreuses informations sur ce site : https://public.larhumatologie.fr/  ainsi que les coordonnées d’associations soutenant les patients atteints de rhumatismes : https://public.larhumatologie.fr/associations-de-patients

Camille R.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.